FLASH
[29/05/2017] Manchester : nouvelle arrestation – au total 14 musulmans – de nouvelles perquisitions en cours  |  Berlin : voiture piégée avec plaques volées. Un jardin d’enfant et habitants évacués  |  [28/05/2017] Udi Segal channel 2- A Bethlehem Trump a hurlé sur Abbas: « vous m’avez piégé! Les Israéliens m’ont montré comment vous incitez au terrorisme  |  [27/05/2017] La tombe du général de Gaulle à Colombey-les-Deux-Eglises a été vandalisée  |  Londres : le théatre de Piccadilly Circus vient d’être évacué en pleine séance  |  Trump : « je prendrais ma décision finale sur les accords de Paris [sur le climat] la semaine prochaine »  |  ISIS revendique l’attentat de Manchester  |  Somalie: les islamistes empêchent les populations affamées de recevoir l’aide alimentaire  |  Grande Bretagne : Durham bloquée par la police. Population évacuée du centre ville  |  Philippines, Marawi : l’armée bombarde les combattants de l’Etat islamique lors d’affrontements urbains  |  [26/05/2017] Afghanistan : des terroristes talibans attaquent une base militaire dans la province de Kandahar, au moins 20 morts  |  Syrie : nouvelle frappe de la coalition américaine : 80 proches de l’Etat islamique tués  |  Manchester : Salman Abedi a préparé son attentat depuis 1 an  |  La police allemande a arrêté un islamiste à Essen  |  Egypte, des musulmans attaquent des Chrétiens coptes dans un bus: 24 morts, 16 blessés. Ils n’ont pas entendu les mots d’amour de Manchester  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 11 septembre 2013

 

djihadiste-syrien

 

Michel Garroté, réd en chef  –-  Les experts, auteurs du nouveau rapport d’enquête de l’ONU, estiment, aujourd’hui, mercredi 11 septembre, que des armes chimiques auraient « probablement » été utilisées en Syrie ; mais qu’il est « impossible » de conclure qui en aurait « fait usage ».

En clair, l’usage d’armes chimique est uniquement probable et si oui, alors il est impossible de savoir qui en aurait fait usage. Concrètement, le battage politico-médiatique d’Obama est donc contredit par les experts du nouveau rapport d’enquête de l’ONU.

Le rapport d’enquête de l’ONU indique que des crimes de guerre ont été commis par des forces soutenant le régime de Bachar al-Assad et par des groupes rebelles. Ces rebelles et combattants islamistes étrangers ont commis des crimes de guerre tels que des exécutions sommaires, des prises d’otages et des bombardements de zones civiles, selon le rapport d’enquête de l’ONU.

Les experts du nouveau rapport ajoutent avoir recueilli des « témoignages » qu’ils n’ont « pas pu vérifier » sur l’usage d’armes chimiques. En clair, les témoins ne sont pas fiables et leurs allégations sont invérifiables.

Le rapport d’enquête précise qu’il n’est pas possible d’établir de conclusion sur les agents chimiques utilisés, sur leurs systèmes de propagation et sur ceux qui les ont employés. Autrement dit, il n’y a de preuves sur rien, pas même sur les agents chimiques éventuellement utilisés.

Le rapport d’enquête a été réalisé par une vingtaine d’experts qui ont mené 258 entretiens, notamment par téléphone (Skype), avec des réfugiés, des déserteurs et « d’autres personnes au Proche-Orient ». On le voit, l’enquête est légère, notamment lorsqu’elle prétend recueillir des « témoignages » par téléphone…

Le rapport prône de ce fait une solution politique à la guerre en Syrie et appelle les Etats à cesser les envois d’armes afin de dissiper le risque qu’elles soient utilisées pour commettre des infractions graves au droit international. Le problème, c’est que certains pays, y compris occidentaux, livrent encore et toujours des armes aux rebelles djihadistes en Syrie…

Reproduction autorisée avec mention :

© M. Garroté réd chef www.dreuz.info

  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz