FLASH
Le Charles-de-Gaulle et 24 Rafale ont été mobilisés en vue d’une prise de Mossoul | Vienne : 1 individu d’origine turque fonce dans la foule en criant «Allah Akbar» | Silence Médias – La racaille déboule, scène de guerre civile à Saint-Etienne | France : la dette publique s’est alourdie de 31,7 milliards d’euros au deuxième trimestre : c’est pas grave, vos enfants paieront | Face aux critiques internationales, Mahmoud Abbas change d’avis et demande à assister aux obsèques de Shimon Peres | Nigéria : selon l’ONU, 75 000 enfants pourraient mourir de faim à cause de la religion de paix et d’amour de Boko Haram | Apple : l’iPhone 8 est développé en Israël à Herzliya – que vont faire les boycotteurs ? | Apple : selon des fuites, l’iPhone 8 est développé en Israël | Obama a posé son veto pour interdire aux familles des victimes de 9/11 de faire un procès à l’Arabie saoudite | Turquie : le gouvernement a saisi 200 entreprises suspectées de liens avec le mouvement Gulen | Le vol Malaysia Airlines MH17 a été abattu par un missile russe tiré d’Ukraine | Tokyo : 9 personnes ont été empoisonnées dans le métro – on suspecte une explosion chimique | Berlin : Un migrant s’apprêtait à attaquer un autre réfugié au couteau. Il a été abattu par des policiers | #Israël: Olmert, l’ex Premier ministre corrompu, écope de 8 mois de prison supplémentaires | UPIK a proposé 140 amendements à l’EU pour économiser l’argent des contribuables. L’UE en a rejeté 43 d’un bloc |
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 15 septembre 2013

petrol_boru-jpg20130910120726-jpg20130914140217

Des djihadistes ont fait exploser le principal oléoduc du Yémen, à l’est de Sanaa, ce matin dimanche 15 septembre. Le pompage du brut a dû être interrompu.

L’oléoduc, long de 435 km, et qui relie les champs pétrolifères de Safir au terminal de Ras Issa sur la mer Rouge, a été la cible d’une attaque ratée, hier samedi.

Le Yémen a une toute petite production de pétrole qui sert à alimenter le maigre budget de l’État, et c’est par là que les terroristes islamistes tentent d’asphyxier le pouvoir.

Selon Sanaa, les actes de sabotage d’oléoducs ont coûté au Trésor public plus d’un milliard de dollars en 2012.

Et pour ne pas rester sur la touche, en Irak, une nouvelle vague d’attentats terroristes à la voiture piégée a fait environ 35 mort ce matin dimanche 15 septembre, dans des centres commerciaux d’au moins sept villes à dominante chiite par la branche locale d’al Qaïda, connue sous le nom d’« Etat islamique d’Irak », dans le but de détruire la confiance de la population pour le gouvernement chiite.

  • L’attaque la plus mortelle s’est produite à Hillah, à 95 km au sud de Baghdad, où une voiture piégée a explosé près d’un marché, tuant 9 personnes et blessant 15 autres. Quelques instants plus tard, une autre voiture a explosé, tuant encore 6 personnes et en blessant 14.
  • Près  d’Iskandariyah, à 50 km au sud de Bagdad, une autre voiture a explosé dans un parking, a tué 4 civils et fait 9 blessés.
  • Une autre voiture piégée a explosé dans la zone industrielle chiite de Karbala, tuant 4 personnes et faisant 25 blessés.
  • A Kut, une autre ville à dominante chiite à 160 km de Baghdad, une voiture a explosé près d’un restaurant et a emporté 2 travailleurs et blessé 14 autres.
  • En banlieue nord de Baghdad, à Azamiyah, l’explosion d’une autre voiture près du convoi de représentants du Conseil de la province de Bagdad a fait 3 morts et 8 blessés. Les membres du conseil sont sortis sains et saufs.
  • Deux autres explosions de voitures piégées ont atteint les villes de Basra et Nasiriyah. Là, 5 civils sont morts et 21 ont été blessés.
  • Et enfin deux autre explosions ont tué deux policiers en banlieue de Baghdad. Neuf autres personnes ont été blessées.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Tout cela ce matin…

Certains diront que tous ces attentats sont des actes isolés et ne représentent en rien l’islam.

Ils auront raison.

Sauf que 4 000 personnes sont mortes depuis début avril 2013 lors d’attentats terroristes de ce genre, (alors que les forces américaines se sont retirées du pays).

4 000 morts, rien que pour l’Irak – car les attentats du jihad atteignent également la Syrie, l’Egypte, le Yemen, le Pakistan, l’Afghanistan, la Tunisie et la Libye, cela commence à faire beaucoup d’actes isolés.

Mis bouts à bouts, ces morts donnent l’impression que l’islam religion de tolérance tolère décidément beaucoup d’actes isolés en son sein.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://english.al-akhbar.com/content/attackers-blow-yemeni-pipeline

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz