FLASH
Bonne nouvelle : les services français de contre-terrorisme indiquent qu’au moins 200 Français ont été tués en Irak et en Syrie | Egypte : le ministre des Affaires étrangères réaffirme que les liens avec Israël sont solides et stables | France, les pieds Nickelés : le chômage a augmenté de 1.4% en août | Deux Cannoises interpellées en Alsace après les deux Niçoises écrouées | Arabie saoudite : Une pétition signée par plus de 14,000 femmes demande la fin du gardiennage obligatoire des femmes par les hommes | #Malmo : une des 4 victimes est morte et elles sont toutes connues de la police, qui pense qu’il s’agissait d’un règlement de comptes entre gangs | Houston, Texas : 7 blessés par balles dans un centre commercial – attaquant appréhendé – motif encore inconnu | A quelques heures du premier débat, Trump est 2% devant Clinton dans le sondage national Blomberg: 43/41 | Tchad : quatre soldats tchadiens ont été tués près de la frontière avec le Niger dans une attaque attribuée à Boko Haram | Terrorisme : durant la nuit, la police a découvert 3 ateliers de fabrication d’armes, des munitions, 4 pistolets, en Judée Samarie | Drôme : Émeute en cours à la prison de Valence, des détenus ont dérobé des clés, ouvert des cellules & mis le feu. 2 surveillants blessés | A la demande de Damas, le Royaume Uni confisque le passeport d’une journaliste syrienne | E. Cosse prévient: ceux dont les familles disposent de plus de 30.000€ de patrimoine pourront voir leurs APL baisser | Lors de leur rencontre, Trump annonce à Netanyahou qu’il reconnaîtra Jérusalem comme capitale indivisible du peuple juif | Laxisme de gauche : 7 morts, 36 blessés ce week end à Chicago – essentiellement noirs par des noirs |
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaïa le 18 septembre 2013

Un jeune de 19 ans a été condamné ce mercredi soir à quatre mois de prison ferme pour «participation à un attroupement armé» devant un lycée parisien mardi. Jugé en comparution immédiate, il devait être incarcéré dans la soirée, le tribunal correctionnel de Paris ayant délivré un mandat de dépôt à son encontre.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Une peine de six mois de prison ferme avait été requise par le procureur. Arrêté avec deux couteaux dans son sac, il a expliqué devant le tribunal qu’il était venu chercher un ami qui devait l’accompagner à un rendez-vous dans l’après-midi pour s’inscrire en CAP de pâtisserie.

Selon son récit, il avait laissé son sac sur le trottoir devant le lycée Edgar-Quinet (IXe) alors que deux groupes de jeunes voulaient en découdre, et les couteaux y ont été placés en son absence. «J’étais pas venu pour m’embrouiller», a-t-il assuré. Le procureur, n’a «évidemment» pas cru la version du prévenu.

L’avocat du jeune homme a souligné que les procès-verbaux de la police affirment que si certains jeunes réunis devant l’établissement voulaient en découdre, d’autres assistaient à la scène de façon passive. «Rien ne permet de dire qu’il faisait partie du groupe actif», a fait valoir l’avocat.

Un peu plus tôt dans la journée, vingt-deux des vingt-cinq jeunes qui avaient été interpellés mardi et placés en garde à vue ont été relâchés sans faire l’objet de poursuites.

Parmi les trois jeunes poursuivis figurent le jeune homme de 19 ans condamné en comparution immédiate et deux autres, âgés de 15 et 16 ans, qui doivent être déférés devant un juge des enfants. Ces deux derniers pourraient être mis en examen, l’un pour «participation à un attroupement armé», l’autre pour «participation à un attroupement armé en vue de commettre des violences».

Un différend entre deux bandes rivales de la capitale

Les 25 jeunes avaient été interpellés mardi après s’être regroupés devant le lycée Edgar-Quinet (IXe), près de Pigalle, certains porteurs d’armes blanches, visiblement décidés à engager une bagarre. La présence de bombes lacrymogènes et même d’un hachoir de boucher a été évoquée. Selon de premiers éléments de l’enquête, ces jeunes voulaient en découdre avec un garçon de 16 ans scolarisé dans le lycée dans un «contexte de rivalités» entre deux bandes, l’une du quartier populaire de la Goutte d’Or (XVIIIe), l’autre du quartier Montholon (IXe).

Le ministre de l’Education nationale Vincent Peillon a de son côté félicité le proviseur du lycée, «qui a eu les meilleurs réflexes de protéger évidemment son établissement, les élèves, les professeurs» et de «joindre les forces de police», lesquelles ont «été très réactives et ont travaillé avec une grande efficacité», a-t-il déclaré.

http://www.leparisien.fr/paris-75/attroupement-devant-un-lycee-parisien-22-de-25-gardes-a-vue-levees-18-09-2013-3148125.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz