FLASH
[25/02/2017] L’ambassadrice des Etats-Unis auprès de l’ONU Nikki Haley a rencontré la famille d’un soldat israélien tué par le Hamas  |  Emeutes de Nantes : « la situation est totalement hors contrôle »  |  Grèce, Dafni : des démineurs ont neutralisé un explosif posé près d’un poste de police  |  Danemark, Aarhus : un somalien musulman de 25 ans mis en accusation : il cherchait à fabriquer une bombe pour commettre un attentat  |  3 Palestiniens sont morts, 5 autres ont été blessés. Ils ont respiré des gaz alors qu’ils creusaient un tunnel terroriste  |  [24/02/2017] États-Unis #DullesAirport forte présence policière y compris groupe anti explosifs  |  Nigéria : 7 soldats et 3 militants tués dans une embuscade de Boko Haram  |  Effet Trump : l’Irak vient d’effectuer son premier bombardement aérien contre l’Etat islamique en Syrie  |  Bahrain, Sanabis : une femme a été blessée par une explosion lors d’un attentat terroriste  |  [23/02/2017] Bobigny : 2 jeunes juifs agressés par des maghrébins, un d’eux amputé avec 1 scie égoïne – silence média (comme toujours)  |  Mali : l’armée française a neutralisé des jihadistes qui ont ouvert le feu sur elle près de la frontière algérienne  |  Projectveritas, le site de James O’Keefe a explosé : trop d’internautes connectés pour voir les CNN Tapes  |  James O’Keefe offre 10 000$ à toute personne qui lui envoie une vidéo qui expose la malhonnêteté des médias  |  Geert Wilders contraint d’annuler ses activités publiques: un policier a révélé des détails sécurité aux musulmans  |  L’aviation militaire israélienne a abattu un drone du Hamas qui volait en direction de la Méditerranée  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 18 septembre 2013

 

Soukkot-1

 

Michel Garroté, réd en chef  –-  Soukkot, du 18 au 25 septembre 2013, est l’une des trois fêtes de pèlerinage (avec Pessa’h et Chavouot), appelée aussi fête des cabanes (tentes) ou fête des récoltes. Elle commémore l’errance des Hébreux pendant 40 ans dans le désert sur le chemin de la Terre promise (signification historique). Elle se célèbre aussi comme une fête d’action de grâces pour les dons de la nature pendant l’année écoulée (signification agricole).

En souvenir de ces quatre décennies où les Hébreux vécurent exclusivement sous des tentes, la Bible demande aux Juifs de demeurer dans des tentes pendant sept jours (Lévitique 23 :42-43). Aujourd’hui, ces tentes, appelées souccot en hébreu, sont des constructions très provisoires érigées pour la fête dans un jardin ou sur un balcon. Elles ont un toit composé de feuillages et de branchages naturels. Pendant les huit jours de fête, les repas sont pris dans la souccah.

Le rituel de la fête inclut notamment quatre espèces de plantes que l’on secoue à différents moments de la liturgie: une branche de palmier, un cédrat, trois brindilles de myrte et deux branches de saule. On tient ses quatre espèces en bouquet que l’on agite aux quatre points cardinaux, ainsi qu’en haut et en bas, en guise de reconnaissance de la souveraineté divine sur l’univers.

Les quatre espèces représentent quatre types de juifs :

Le Etrog (cédrat) a un on goût et une bonne odeur. Il représente les personnes qui possèdent la sagesse (l’étude de la Torah) et accomplissent de bonnes actions.

Le Hadas (myrte) a une bonne odeur mais n’est pas comestible. Cela représente les personnes qui accomplissent de bonnes actions mais n’acquèrent pas la connaissance.

Le Loulav (branche de palmier) est comestible mais n’a pas d’odeur. Il renvoie aux personnes qui possèdent la sagesse mais ne font pas de bonnes actions.

La Aravah (feuille de saule) n’a ni goût ni odeur. Ce sont les personnes qui n’étudient pas la Torah et ne font pas de bonnes actions.

A Souccoth, nous réunissons ces quatre espèces, les lions et les agitons ensemble. Le Loulav n’est valable que si les quatre espèces sont présentes et liées. S’il en manque n’en serait-ce qu’une, le Loulav n’est plus apte. On retrouve le même principe dans la fabrication de l’encens pour le Temple. Elle comptait 11 composants, dont le ‘Helbanah.

Cependant, s’il manquait un seul ingrédient de la composition, l’encens ne pouvait être utilisé. De la même manière, nous devons appréhender le peuple juif comme une entité, où chacun a sa place. A Soukkot a lieu également la bénédiction universelle de tous les peuples – symbolisée par les 70 offrandes qui étaient autrefois apportées au Temple et qui faisaient référence aux 70 nations du monde.

Immédiatement après Soukkot suit une autre fête appelée Chemini ‘Atsérèt, littéralement le « huitième jour du rassemblement ». C’est le moment de mettre fin à l’effervescence des Fêtes pour savourer notre relation privilégiée avec le Tout-Puissant, avant que ne démarre la longue saison d’hiver. Le jour suivant nous entamons les festivités de Sim’hat Torah, qui célèbre l’achèvement de la lecture de la Torah et le démarrage immédiat d’un nouveau cycle annuel. A la synagogue, tous les rouleaux de la Torah sont sortis de l’Arche Sainte, et les fidèles chantent et dansent « sept circuits » dans une ambiance de joie intense.

Reproduction autorisée avec mention :

M. Garroté réd chef www.dreuz.info

Et sources :

http://www.cicad.ch/fr/autres-actualit%C3%A9s/soukkot-la-f%C3%AAte-des-cabanes.html

http://cicad.ch/fr/les-f%C3%AAtes-juives.html

http://www.aish.fr/h/succot/Le_BA_BA_de_Soukkot.html

http://www.lamed.fr/index.php?id=1&art=668

   

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz