FLASH
[26/04/2017] Ted Cruz veut saisir les milliards d’El Chapo pour payer le mur entre le Mexique !  |  L’UE entame le processus de levée d’immunité de Le Pen concernant le mauvais usage de fonds européens  |  La Chine exige des Etats-Unis l’arrêt des exercices militaires avec la Corée du sud  |  Macron a été sifflé à son arrivée chez Whirlpool  |  Explosion dans la bande de Gaza : 3 blessés, cause encore inconnue  |  Israël : Tentative d’attaque au couteau par un terroriste palestinien près de Naplouse illégalement occupée par les colons arabes. Racaille puante neutralisée.  |  Attentats de janvier 2015 : 10 personnes interpellées pour la fourniture d’armes à Amedy Coulibaly  |  [25/04/2017] Trump (jour de l’holocauste) : « Israël est le monument éternel de la force immortelle du peuple juif »  |  Jean-Lin Lacapelle: « Je suis membre de la commission Sécurité de la Région IDF et je vous affirme que 12500 individus sont fichés S pour islamisme »  |  Israël : un colon arabe a tenté de poignarder des soldats en Samarie juive illégalement occupée par les arabes palestiniens  |  Espagne, Barcelone : opération anti-jihad. 8 musulmans interpellés, dont 4 en lien avec les attentats de Bruxelles  |  Explosion près de la synagogue de Metz : une opération de déminage sur une voiture suspecte  |  La Chine interdit de donner un nom musulman aux nouveaux nés de la province à majorité musulmane de Xinjiang  |  Elle fait tout pour rester le punching ball politique : Marine Le Pen contre l’abattage rituel en France  |  Israël : Netanyahu annule sa réunion avec le ministre des Affaires étrangères allemand, qui a rencontré des ONG antisionistes radicales  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 21 septembre 2013

Macabres pillages dans le Rhône : quatre fossoyeurs et un marbrier sont suspectés d’avoir volé des bijoux et des dents en or sur des cadavres et récupéré des stèles pour les revendre. Présentés samedi à un juge lyonnais, ils ont été mis en examen pour vol, recel et atteinte à l’intégrité d’un cadavre. Le parquet a requis leur placement sous contrôle judiciaire, a précisé le directeur de la Sûreté départementale, Jean-Marc Rebouillat.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

La mise au jour de ces trafics a débuté fin août, lorsqu’une gardienne de cimetière a dénoncé à la directrice des pompes funèbres son ex-compagnon, fossoyeur de 33 ans, considéré par les enquêteurs comme la «tête de réseau».

Ils dépouillaient les morts de leurs bagues, colliers et dents en or

Surveillé, cet homme qui travaillait «dans tous les cimetières de l’agglomération» a été surpris en train de démanteler des caveaux, mettre les stèles et piliers de côté et les livrer à des marbriers avec son camion de service, a raconté le responsable policier. Son ancienne concubine a de son côté été repérée «en train de vendre des dents en or» chez Or en cash, spécialiste du rachat des métaux précieux. Pour l’instant, elle n’a pas été mise en cause judiciairement, a précisé le responsable policier.

L’enquête, qui se poursuit sous commission rogatoire et pourrait entraîner d’autres arrestations, a conduit à l’interpellation jeudi de quatre fossoyeurs et d’un marbrier, dont le trafic dure depuis 2009 et ne concerne que les concessions en état d’abandon.

Trois des fossoyeurs «dépouillaient les morts» de leurs bagues, colliers et dents en or, arrachées à la pince, alors que le quatrième «ne faisait que dans la marbrerie», a détaillé Jean-Marc Rebouillat. Faute de registre, le produit de leur trafic n’est pas encore connu.

Les suspects ont reconnu les faits

Les enquêteurs ont cependant saisi une enveloppe de 2000 euros remise en échange de l’or, principalement revendu à des gens du voyage sédentarisés, et surpris une transaction à 600 euros en échange du marbre. Chez le marbrier interpellé, ils ont placé sous séquestre 1500 mètres carrés de marbre dont la provenance est douteuse. Poli et retaillé, le marbre était revendu comme neuf à des familles endeuillées.

La loi impose en principe la destruction des monuments et emblèmes funéraires restés sur une concession abandonnée, qui doivent être concassés, tandis que les corps exhumés doivent être incinérés, selon Jean-Marc Rebouillat.

Entendus par la police, les cinq suspects ont reconnu les faits mais ont affirmé que ce «recyclage» du marbre était «une pratique institutionnalisée» et gratuite, considérée comme un «échange de bons procédés» entre fossoyeurs et marbriers.

http://www.leparisien.fr/lyon-69000/rhone-les-fossoyeurs-volaient-des-cadavres-et-trafiquaient-du-marbre-21-09-2013-3156941.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz