FLASH
[27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  |  5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 25 septembre 2013
Image d'archive
Image d’archive

Hier mardi 24 septembre, Elyes Ben Aboubakeur, 43 ans, a été condamné par la cour d’assises du Rhône à 10 ans de réclusion pour avoir en pleine rue de Saint-Fons, tenté d’égorger – en fait il tentait de la décapiter – son épouse le 25 juin 2011.

10 ans, cela veut dire qu’il sort dans 4 ans et qu’il peut recommencer.

L’homme, constate le président du tribunal, ne s’est pas intégré depuis son arrivée en France en 2005. Il vit et pense selon la sharia de l’islam – vous savez, cette culture qui enrichit la France, et qui autorise l’homme à laver l’honneur de la famille en tuant les femmes infidèles et les jeunes filles qui fréquentent des garçons. Cette semaine, par exemple, le conseil des droits de l’homme palestinien a publié qu’en Judée Samarie, 34 filles et femmes ont été tuées l’année dernière – par lapidation, égorgement, ou autre, pour des crimes d’honneur – non punis par la loi.

Donc Aboubakeur a décidé, un jour de marché, de laver son honneur – sa femme voulant divorcer , avec « une violence inouïe dans un contexte de rumination » expliquera Véronique Escalano, l’avocat général, en réclamant 10 à 15 ans de réclusion expliquant que « les coups de couteau portés à trois reprises à la gorge, en présence des enfants, dans la voiture étaient la signature d’un guet-apens réfléchi ».

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

D’ailleurs Aboubakeur avait acheté le matin même les deux couteaux sacrificiels, et pas pour préparer un barbecue pour ses petits…

La cour a également conclu à « une altération légère» du discernement de l’accusé au moment des faits. Les juges ont besoin d’une meilleure formation : la France a changé, les criminels aussi, ils sont surtout immigrés, et arrivent avec des « altération légères » que l’on appelle aussi les enseignements de l’islam. Si vous doutez, allez faire du shopping au centre commercial Westgate de Nairobi, ou allez prier à l’église à Peshawar…

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz