FLASH
Trump : « Boeing construit un nouvel Air Force 1 à 4 milliards $ pour les futurs présidents. C’est bien trop ! il faut annuler la commande !  |  L’ex directeur du Pentagon Leon Panetta soutient la nomination par Trump de « Mattis le chien fou » et recommande aux démocrates de valider sa candidature  |  Devant les membres de son parti, Merkel demande l’interdiction de la burqa et est ovationnée en réponse  |  Bruno Le Roux nommé 1er ministre. Si dans une entreprise on nommait PDG un petit cadre, ce serait la faillite – pareil pour la France  |  Des coups de feu ont été tirés sur un poste de police d’Albertslund au Danemark – 1 policier blessé – motif encore inconnu  |  Bernard Cazeneuve vient d’être nommé premier ministre. Mais sil sont bons à tout c’est qu’ils sont bon à rien disait ma grand-mère  |  Trump a démontré qu’il est le 1er président qui n’a pas besoin des médias, il va les court-circuiter pour parler aux Américains  |  Moscou et Pékin mettent leur veto à une résolution de l’Onu pour une trêve à Alep  |  Hillary Clinton atteint maintenant 2.6 millions de votes de plus que Trump – et ça n’a toujours aucune valeur  |  83% des Israéliens considèrent que Donald Trump est un pro-israélien. Les juifs gauchistes reçoivent une énorme dégelée  |  Le président italien refuse la démission du Premier ministre Renzi  |  Manuel Valls a informé le président Hollande qu’il se présente à la primaire socialiste – comme si c’était un scoop: Oh! on est tous étonnés!  |  Trump: « si les médias étaient honnêtes et honorables, je n’aurais pas besoin de tweeter. Tristement, je ne sais pas si ça changera »  |  Excédé par la pollution sonore de l’appel du muezzin, un Israélien demande que les imams envoient leurs appels audio par Whatsapp  |  Libye : le gouvernement a repris la ville de #Sirte à l’Etat islamique, dont les combattants se préparent à se mélanger aux migrants  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 26 septembre 2013

 

Al-Qaeda militants kill 24 civilians near Ras al-Ain

 

Michel Garroté, réd en chef  –-  En Syrie, une douzaine de milices djihadistes, qui jusqu’à présent, étaient soit affiliées, soit proches, de l’Armée Syrienne Libre (ASL), une « armée » fournie en armes et financée par l’Arabie saoudite, le Qatar et la France, ces milices djihadistes viennent de rompre avec l’ASL pour s’allier aux milices terroristes du Front al-Nosra et donc à al-Qaïda. En clair, les milices djihadistes modérément extrémistes rejoignent les milices terroristes extrémistes.

C’est une très mauvaise nouvelle. En effet, cela fait, au total, quatorze milices extrémistes réparties sur plus de la moitié du territoire syrien. C’est aussi une très mauvaise nouvelle car cela fait, au total, quatorze milices extrémistes qui détiendront  —  et qui pour certaines d’entre elles détiennent déjà  —  des armes chimiques. Dans ce contexte explosif dans tous les sens du mot, revenons sur les attaques chimiques survenues en Syrie en mars et en août derniers.

Les échantillons de gaz sarin utilisé dans l’attaque chimique survenue le 21 août 2013 près de Damas sont identiques à la substance neurotoxique employée le 19 mars 2013 dans la banlieue d’Alep. Le type de gaz sarin employé en mars dans la banlieue d’Alep était artisanal. Le sarin utilisé le 21 août près de Damas était du même type, toutefois en concentration plus élevée qu’à Alep.

Fin mars, les autorités syriennes ont demandé à l’ONU d’enquêter sur l’attaque chimique survenue le 19 mars près d’Alep. Perpétrée par des miliciens djihadistes, l’attaque du 19 mars près d’Alep a fait 25 morts et 110 blessés. Pour enquêter sur l’attaque chimique de mars, les experts de l’ONU ne sont arrivés en Syrie que le 18 août, soit cinq mois après l’attaque, ce qui complique évidemment l’identification de substances chimiques.

Le 21 août, soit trois jours après l’arrivée en Syrie des experts de l’ONU, une attaque chimique d’envergure a été perpétrée près Damas. On peut donc légitimement envisager que l’attaque chimique du 21 août près de Damas était une provocation organisée par des miliciens djihadistes en vue de susciter une intervention militaire étrangère dans le conflit syrien.

Ce mois de septembre, les experts de l’ONU chargés d’enquêter sur l’attaque chimique survenue le 21 août près de Damas ont conclu dans leur rapport qu’il y avait bien eu usage d’armes chimiques, en particulier de gaz sarin. Mais les experts de l’ONU n’ont pas établi qui avait fait usage des armes chimiques. D’après les experts de l’ONU, les ogives retrouvées près de Damas pourraient aussi bien avoir été fabriquées de façon industrielle que de façon artisanale.

En résumé et en conclusion, il est désormais certain que 60% du territoire syrien soit contrôlé par des milices terroristes dotées d’armes chimiques. Félicitations à Barack Obama et à François Hollande !

Reproduction autorisée avec mention :

© M. Garroté réd chef www.dreuz.info

  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz