FLASH
[26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  |  5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  |  Les Israéliens nuls en blocus : 746 personnes ont traversé la frontière de Gaza vers Israël hier  |  Cincinnati : tuerie dans un nightclub – 1 mort, 14 blessés, au moins deux agresseurs  |  [25/03/2017] Cuisant échec du meeting Macron à La Réunion : sa porte-parole accuse… « les réseaux russes très bien implantés sur l’île »  |  Egypte, Sinaï : ISIS bombarde l’institut Azhari pour la seconde fois  |  Allemagne, Cologne : l’aéroport a été bouclé, un homme avec un colis suspect a été perdu de vue  |  [24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 1 octobre 2013
Un bureau au QG de Google
Bureau au QG de Google. Comment ces gens là peuvent-ils être compris …

La richesse ne peut venir que de la création, et la création ne peut exister qu’avec la liberté d’entreprendre.

Google fête ses 15 ans et présente la dernière évolution de son algorithme de recherche, « Hummingbird » (colibri) pour la vitesse et la précision de cet oiseau fascinant qui peut faire du sur place en déplaçant ses ailes plus vite que ne peut le déceler l’œil humain. Le Google nouveau permettra à l’utilisateur de recevoir des résultats encore plus pertinents aux requêtes complexes, notamment pour les recherches conversationnelles, l’avenir de la recherche sur Internet, qui passe par un apprentissage du contenu des sites internets, et non plus seulement des mots-clefs qu’il contient.

Pendant que les uns, dans la Silicon Valley, inventent, réfléchissent, innovent, créent et avancent, d’autres en France, brident, limitent, dénoncent, contrôlent, menacent et ligottent.

Le CSA...
… par ceux là ?
  • En 2008, L’UMP voulait donner au CSA le droit de contrôler l’Internet, pour « assurer efficacement la protection des mineurs face aux contenus audiovisuels mis à disposition du public par un service de communication en ligne ou par un service de média audiovisuel à la demande ».
  • En 2010, le CSA exigeait une « neutralité » de Google en faveur des contenus français et il voulait imposer à Google de mieux positionner les contenus produits en France.
  • En 2010 encore, Le CSA imposait que la VOD (sur mobile et internet) respecte des quotas d’expositions d’œuvres – 60% européennes dont 40% françaises.
  • En 2011, Le CSA bannit les mentions Facebook et Twitter des écrans de télévision. C’est de la publicité clandestine dirent les fonctionnaires sortis de Zola.
  • En décembre 2011, le CSA prend en main le dossier de la TV connectée. Objectif : réglementer les contenus issus du Web qui échappent aux lois nationales.
  • Septembre 2013, un expert va être désigné par la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) pour proposer des amendes et des mesures coercitives à l’encontre du géant de l’Internet Google.
  • Septembre 2013, le Sénat donne au CSA le pouvoir de réguler les vidéos sur Internet, notamment celui de censeur, en lui permettant de concevoir une usine à gaz administrative où tout éditeur de vidéos, même personnelles, devra se signaler. Le CSA pourra également décider du sort de ces vidéos, dire ce qui peut être diffusé et ce qui ne le peut pas.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Comment voulez-vous créer quoi que ce soit avec une armée de fonctionnaires non productifs, placés au dessus de vous, qui vous cherchent constamment des poux dans la tête pour justifier leurs heures de travail, et qui n’ont jamais rien inventé de constructif pour la société.

C’est tout simplement impossible. Et Google ne pouvait ni être inventé en France, ni s’y développer, et s’il le fut, il se serait enfui de l’enfer administratif français pour ne pas être asphyxié.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz