FLASH
[25/04/2017] Trump (jour de l’holocauste) : « Israël est le monument éternel de la force immortelle du peuple juif »  |  Jean-Lin Lacapelle: « Je suis membre de la commission Sécurité de la Région IDF et je vous affirme que 12500 individus sont fichés S pour islamisme »  |  Israël : un colon arabe a tenté de poignarder des soldats en Samarie juive illégalement occupée par les arabes palestiniens  |  Espagne, Barcelone : opération anti-jihad. 8 musulmans interpellés, dont 4 en lien avec les attentats de Bruxelles  |  Explosion près de la synagogue de Metz : une opération de déminage sur une voiture suspecte  |  La Chine interdit de donner un nom musulman aux nouveaux nés de la province à majorité musulmane de Xinjiang  |  Elle fait tout pour rester le punching ball politique : Marine Le Pen contre l’abattage rituel en France  |  Israël : Netanyahu annule sa réunion avec le ministre des Affaires étrangères allemand, qui a rencontré des ONG antisionistes radicales  |  Caterpillar en hausse de 6% aujourd’hui: conseil, investissez dans toutes les entreprises boycottées par BDS  |  Henri Guaino : “Jamais personne ne me fera voter pour Emmanuel Macron”  |  Ivan Rioufol: « Prouesse technique : Hollande votera pour son hologramme Macron »  |  Espagne, Barcelone : sur informations des renseignements belges, la police arrête 12 jihadistes musulmans  |  Israël a frappé une position militaire syrienne près de Quneitra  |  [24/04/2017] Marine Le Pen se met « en congé » de la présidence du Front national  |  Résultats en voix : Macron 8 657 326, Le Pen 7 679 493, Fillon 7 213 797, Mélenchon 7 060 885, Hamon 2 291 565  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 2 octobre 2013

Mardi, les 45 enseignants ont exercé leur droit de retrait. Avec cette journée sans cours, ils alertent sur leur établissement.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Il y a la goutte d’eau. Lundi matin, deux élèves auraient dérobé un téléphone portable dans le sac d’une professeure de musique alors qu’elle assurait un cours, dans le collège Albert-Camus des Hauts de Sainte-Croix, à Bayonne. Alerté par les deux garçons suspectés, l’un des pères est venu demander des comptes dans l’établissement, vers 16 heures. Le père aurait agressé verbalement des surveillants et le principal adjoint, agression qui aurait été assortie de tentatives d’intimidation.

Mardi à 13 h 30, les enseignants ont pris la décision d’exercer leur droit de retrait. Un droit des agents de la fonction publique en cas de situation de travail dangereuse. «Lorsque l’on pense que notre sécurité et celle des élèves ne sont plus garanties», précise Antoine Roblès, professeur d’histoire-géographie. Les 45 enseignants n’ont pas fait cours mardi après-midi. Ils ont parlé de leur établissement avec l’adjoint de l’inspecteur d’académie, qui est venu rapidement sur les lieux, en apprenant la situation.

Jusqu’à 40 degrés

Car il y a la goutte, et il y a le vase. Le contenant des 425 élèves est un établissement au sein duquel a été supprimé, à la rentrée un poste et demi de surveillant. Les locaux vétustes (un bâtiment en amiante a été détruit) font l’objet d’un vaste programme de réhabilitation financé par le Conseil général des Pyrénées-Atlantiques à hauteur de 9,5 M€. Effort conséquent et salutaire, mais qui aboutira après 31 mois de chantier, soit «en 2015», rapporte Antoine Roblès. En attendant, nous faisons en partie cours dans des baraques de chantier, où la température peut monter jusqu’à 40 degrés.» L’aire où les élèves peuvent se défouler à la récréation est aussi réduite par le chantier.

Au terme de la réunion, l’adjoint de l’inspecteur d’académie a précisé qu’il donnerait une réponse «avant les vacances de Toussaint» aux enseignants désireux de retrouver leur poste et demi de surveillant. Des plaintes ont été déposées pour le vol de portable et les agressions qui auraient été commis dans l’enceinte de l’établissement. Et les deux élèves à l’origine du vol de téléphone devraient faire l’objet de mesures disciplinaires.

Réussite scolaire

«Ce sont des petits détails qui pourrissent la vie, alors que le collège mène des projets remarquables comme la 6e sans notes ou la 4e option bande dessinée », défend Antoine Robles, qui a choisi d’enseigner depuis 2004 dans ce collège faisant partie des trois collèges classés Réseaux de réussite scolaire dans le département.

Les élèves de familles non francophones y sont également accueillis, dans une classe d’adaptation au sein de laquelle le «français langue étrangère» est dispensé. Vingt-deux nationalités sont représentées. Une mission prioritaire.

http://www.sudouest.fr/2013/10/02/vol-et-agression-au-college-albert-camus-1186051-4018.php

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz