FLASH
Zemmour et le « respect pour les djihadistes » : apologie du terrorisme classé sans suite  |  Il y a quelques instants, un islamiste armé d’un couteau a tenté de poignarder un soldat de Tsahal à Tulkarem. Assaillant abattu  |  Selon l’ONU, il y a 1 millions de « réfugiés » à Gaza et en territoires disputés. Ce sont des infiltrés jordaniens ?  |  INSEE : la France compte 66.9 millions d’habitants au 01/01/2017 – pourquoi ne pas dire combien il y a d’Arabes ?  |  Policiers brûlés le 8 octobre : 11 racailles interpellées tôt ce matin, âgées de 17 à 20 ans  |  France : le nombre des naissances a encore baissé – même les patriotes ne font pas d’enfants, ils espèrent sauver la France comment ?  |  Allemagne : la Cour suprême refuse d’interdire le #NPD, considéré d’extrême-droite  |  Trump veut déplacer la salle de presse de la Maison-Blanche pour accueillir les blogueurs politiques et pas seulement l’élite malhonnête  |  La femme du jihadiste d’Orlando a été -enfin- arrêtée par le FBI – vivement que Trump arrive !  |  Gaza : un colon palestinien s’est immolé, motif encore inconnu  |  Turquie : explosion d’une voiture de police à Diyarbakır, 1 policier mort, 3 blessés  |  Attentat : militaire tué à coups de couteau à Chambéry, infos suivent  |  Suite à la conférence de la paix, l’autorité palestinienne déclare que « tout Jérusalem est territoire palestinien occupé »  |  Tôt ce matin, Tsahal a démantelé une cellule terroriste islamiste dormante près d’Hebron  |  Conférence de Paris sur le Moyen-Orient : la Grande Bretagne et l’Australie rejettent la résolution  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 3 octobre 2013

Les deux hommes ont été tués et brûlés sur une plage….

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Deux Européens soupçonnés de trafic d’organes ont été tués jeudi matin par une foule d’émeutiers sur l’île touristique malgache de Nosy Be (nord), théâtre de violences depuis la veille, a indiqué la gendarmerie.

Selon des sources sur place, l’une des deux victimes serait de nationalité italienne, mais la gendarmerie, interrogée sur cette possibilité, a confirmé qu’il s’agissait de Français. Paris a confirmé qu’au moins un des deux était Français. «Deux étrangers sont décédés, nous avons confirmation de la nationalité française de l’un d’entre eux», a déclaré le porte-parole du Quai d’Orsay Philippe Lalliot, ajoutant que Paris recommandait aux Français présents à Nosy Be de ne pas se déplacer, et que l’école française avait été temporairement fermée.

«Les émeutiers (…) ont procédé à une chasse à l’homme contre des “vazahas” [les étrangers européens en langue malgache], ce qui a abouti à la mort de deux vazahas», a déclaré à l’AFP l’adjoint du commandant de la gendarmerie nationale, le général Guy Bobin Randriamaro. «Les deux étrangers sont des Français, nommés Sébastien et Roberto, ils ont avoué sous la torture (des émeutiers) avoir commis des trafics d’organes», a-t-il ajouté.

Des maisons de gendarmes incendiées

Selon une autre source, le commissaire de police de Nosy Be Hell-Ville, Honoya Tilahizandry, «les deux Européens ont été tués et brûlés sur la plage d’Ambatolaoka». Les émeutes ont commencé mercredi à la suite de la disparition d’un garçon de 8 ans. Convaincue que son ravisseur était détenu à la gendarmerie de Hell-Ville, la capitale de l’île, une foule en colère s’est regroupée pour réclamer sa tête. Les gendarmes se sont défendus, affirmant avoir tiré en l’air pour disperser la foule, mais au moins une personne a été tuée et deux autres blessées.

Jeudi matin, «le corps sans vie du garçon de 8 ans, disparu vendredi a été retrouvé sans sexe ni langue», a affirmé l’adjoint du commandant de la gendarmerie.

«Puis, les émeutiers ont soupçonné deux vazahas d’être les auteurs de ce meurtre et de se livrer au trafic d’organes dans la ville de Nosy-Be Hell-Ville.» La gendarmerie n’a pas clarifié la nature des soupçons, et n’a pas indiqué si le «trafic d’organes» était lié à un trafic à but médical ou à des pratiques locales de sorcellerie. La foule s’en est pris par ailleurs aux maisons des gendarmes, dont «huit ont été déjà incendiées par les émeutiers», selon le général de gendarmerie.

Selon le site d’information malgache en ligne orange.mg, un témoin a précisé que la foule avait ciblé les deux hommes car elle les soupçonnait d’avoir commandité l’enlèvement de l’enfant mais sans vouloir s’en prendre particulièrement à des étrangers.

Une pratique qui n’a rien d’exceptionnel

Les lynchages publics ne sont pas rares à Madagascar, où des voleurs présumés ou des conducteurs impliqués dans des accidents mortels ont récemment été lynchés et brûlés vifs. Les foules n’hésitent pas non plus à attaquer les commissariats ou gendarmeries pour essayer d’en extraire les criminels présumés et les lyncher.

Trois Français ont été tués ces deux dernières années à Madagascar. Une religieuse, soeur Emmanuelle Helesbeux, 82 ans, a été retrouvée étranglée le 2 mars 2013 sur un marché à zébus à Mandritsara, dans le nord-est de Madagascar.

Son assassinat, par un de ses anciens employés qui lui devait de l’argent, avait provoqué plusieurs jours d’émeutes, la foule cherchant à extraire de prison les trois meurtriers pour les lyncher.

Un couple de Français, Gérald Fontaine et Johanna Delahaye, a été assassiné après s’être rendu le 12 avril 2012 sur une plage peu fréquentée et réputée dangereuse, à une dizaine de kilomètres de Tuléar, dans le sud de la grande Ile. Leurs corps avaient été découverts quelques jours plus tard, portant des traces de coups.

http://www.20minutes.fr/societe/1231469-20131003-madagascar-deux-francais-soupconnes-trafic-organe-lynches-a-mort#xtor=EPR-182-[welcomemedia]–[article_societe]–

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz