FLASH
Trump : « Boeing construit un nouvel Air Force 1 à 4 milliards $ pour les futurs présidents. C’est bien trop ! il faut annuler la commande !  |  L’ex directeur du Pentagon Leon Panetta soutient la nomination par Trump de « Mattis le chien fou » et recommande aux démocrates de valider sa candidature  |  Devant les membres de son parti, Merkel demande l’interdiction de la burqa et est ovationnée en réponse  |  Bruno Le Roux nommé 1er ministre. Si dans une entreprise on nommait PDG un petit cadre, ce serait la faillite – pareil pour la France  |  Des coups de feu ont été tirés sur un poste de police d’Albertslund au Danemark – 1 policier blessé – motif encore inconnu  |  Bernard Cazeneuve vient d’être nommé premier ministre. Mais sil sont bons à tout c’est qu’ils sont bon à rien disait ma grand-mère  |  Trump a démontré qu’il est le 1er président qui n’a pas besoin des médias, il va les court-circuiter pour parler aux Américains  |  Moscou et Pékin mettent leur veto à une résolution de l’Onu pour une trêve à Alep  |  Hillary Clinton atteint maintenant 2.6 millions de votes de plus que Trump – et ça n’a toujours aucune valeur  |  83% des Israéliens considèrent que Donald Trump est un pro-israélien. Les juifs gauchistes reçoivent une énorme dégelée  |  Le président italien refuse la démission du Premier ministre Renzi  |  Manuel Valls a informé le président Hollande qu’il se présente à la primaire socialiste – comme si c’était un scoop: Oh! on est tous étonnés!  |  Trump: « si les médias étaient honnêtes et honorables, je n’aurais pas besoin de tweeter. Tristement, je ne sais pas si ça changera »  |  Excédé par la pollution sonore de l’appel du muezzin, un Israélien demande que les imams envoient leurs appels audio par Whatsapp  |  Libye : le gouvernement a repris la ville de #Sirte à l’Etat islamique, dont les combattants se préparent à se mélanger aux migrants  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Salem Ben Ammar le 3 octobre 2013

ISLAM_terrorist_kidnappers-thumb

Je m’y attendais, mais pas au point de les voir publier mon faire-part de décès.

Plutôt que de décréter publiquement une fatwa, « ils » ont trouvé une autre astuce : répertorier, sous forme de « dictionnaire », ceux qui ont le courage de dénoncer la barbarie musulmane, et les condamner sans appel – à la manière de la justice islamiste.

Le dictionnaire de l’islamophobie, édité par le Groupe Bayard, est un recueil d’arrêts de mort des résistants à l’ogre musulman.

Tous les musulmans ont le droit canoniquement d’exécuter la sentence prévue dans le cas d’espèce.

Etant moi-même censé être né musulman selon la charia, en m’opposant à l’islam j’aurais commis une apostasie passible de la peine de mort. Et pourtant je n’ai jamais fait acte de soumission à cette idéologie mortifère.

Evidemment les musulmans ne vont pas me soutenir. Rares sont ceux, parmi eux, qui ont exprimé publiquement ou même par email, leur désapprobation et la condamnation de cet ukase d’un des leurs, me désignant comme l’ennemi à abattre.

Ils ne vont pas condamner ce qu’ils sont capables de mettre en exécution eux-mêmes.

Nombreux d’entre eux doivent se réjouir, ce soir, par la sentence que leur code pénal a prononcé à mon encontre.

Pour eux, je dois payer le prix de mes offenses faites à leur religion qui n’en est pas une et qui ne l’a jamais été.

Né libre, vivant libre, je mourrai libre.

Et ce n’est pas parce que le recueil des Fatwas, appelé pompeusement dictionnaire de l’islamophobie, chez Bayard me jette en pâture à leurs pitbulls que cela va assécher le sang de la liberté qui m’irrigue et continuera à le faire jusqu’à ma mort.

Le crime est celui de ce recueil de Fatwas antirépublicaines dont nous sommes victimes et qui mettent en péril notre vie. Avant nous, Salman Rushdie a été visé par une telle fatwa.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Notre combat pour la sauvegarde des libertés humaines que l’islam rêve d’anéantir est l’expression et la manifestation de notre inquiétude face au prosélytisme agressif musulman. Ne pas lui accorder une confiance aveugle n’est rien d’autre qu’un principe de prudence.

Les islamophobes, ce sont les fidèles musulmans qui s’entretuent chaque jour en terre d’islam. Nous, nous sommes des islamo-sceptiques.

Dénoncer la politique pleutre et capitularde de nos gouvernants – de droite comme de gauche – n’est ni du racisme anti-musulman, ni un acte d’apostasie.

Etre anti-islam, c’est s’inquiéter du sort des chrétiens dans le monde musulman, et constater les pogroms et les assassinats dont ils sont victimes au quotidien.

Etre anti-islam, c’est  constater le climat de terreur que font régner les activistes musulmans aux quatre coins du monde.

Mais ce n’est pas être anti-islam que d’être préoccupé par la montée inquiétante du péril musulman, source de peur et de phobie, et de réclamer la révision du statut de l’islam en tant que religion à cause de son exaltation de la violence, son apologie de la haine du juif, du chrétien et de tout ce qui n’est pas musulman.

Le Qatar, actionnaire à plus de 10% de Lagardère Médias, propriétaire de Bayard Editions, est-il derrière cette ouvrage chasse aux sorcières sur le sol de la République ?

L’auteur de ce recueil inquisitorial, la maison d’éditions, sont-ils conscients des conséquences et du danger auquel ils exposent ceux que ce dictionnaire désigne, que le coran qualifie « d’insolents » et rend licites leur assassinat ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz