FLASH
Face aux critiques internationales, Mahmoud Abbas change d’avis et demande à assister aux obsèques de Shimon Peres | Nigéria : selon l’ONU, 75 000 enfants pourraient mourir de faim à cause de la religion de paix et d’amour de Boko Haram | Apple : l’iPhone 8 est développé en Israël à Herzliya – que vont faire les boycotteurs ? | Apple : selon des fuites, l’iPhone 8 est développé en Israël | Obama a posé son veto pour interdire aux familles des victimes de 9/11 de faire un procès à l’Arabie saoudite | Turquie : le gouvernement a saisi 200 entreprises suspectées de liens avec le mouvement Gulen | Le vol Malaysia Airlines MH17 a été abattu par un missile russe tiré d’Ukraine | Tokyo : 9 personnes ont été empoisonnées dans le métro – on suspecte une explosion chimique | Berlin : Un migrant s’apprêtait à attaquer un autre réfugié au couteau. Il a été abattu par des policiers | #Israël: Olmert, l’ex Premier ministre corrompu, écope de 8 mois de prison supplémentaires | UPIK a proposé 140 amendements à l’EU pour économiser l’argent des contribuables. L’UE en a rejeté 43 d’un bloc | L’ex président israélien Shimon Peres et décédé à l’âge de 93 ans | Selon le procureur de la République de Nice, 5 projets d’attentats ont été déjoués depuis le 14 juillet sur la Côte d’Azur | Premières estimations : le débat présidentiel a été regardé par plus de 80 millions de personnes | La famille de Shimon Peres a été appelée à l’hôpital |
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 8 octobre 2013

 

Iran-missiles-2

 

Michel Garroté, réd en chef  –-  L’on raconte que l’économie iranienne irait mal. Cela dépend de ce que l’on entend par là. En effet, le Pakistan demande à l’Iran deux milliards de dollars pour financer son propre gazoduc. L’Iran a quasiment achevé la partie des travaux sur son territoire pour un gazoduc à 7,5 milliards de dollars qui doit relier  —  sur 1’800 kilomètres  —  les champs gaziers de South Pars et de Nawabchah à Karachi, principale ville économique pakistanaise.

Le Pakistan peine à financer la construction des 780 kilomètres du pipeline  —  qui traversent son territoire  —  et qui doivent lui permettre d’importer, chaque jour, 21 millions de mètres cubes de gaz iranien. L’Iran possède les deuxièmes réserves mondiales les plus grandes de gaz et développe rapidement sa production. Si le Pakistan ne parvient pas à compléter sa portion du gazoduc, il devra payer des indemnités à l’Iran.

Confronté à une baisse de sa propre production de gaz naturel et à une hausse de sa demande intérieure, le Pakistan fermera, de novembre 2013 à janvier 2014, dans la province du Pendjab, la plus peuplée du pays, les stations-services vendant du gaz naturel compressé (CNG), un carburant bon marché utilisé par les taxis, les autobus, les motos et les automobilistes de la classe moyenne. Le gaz ainsi économisé sera vendu pour chauffer les maisons pendant l’hiver. Le Pakistan limite déjà l’ouverture des pompes à quelques jours par semaine seulement, ce qui cause de longues files d’attente.

Le Pakistan a massivement investi pour acquérir la bombe nucléaire, la première en terre d’islam. L’Iran, avec ses missiles de longue portée, est sur le point de fabriquer sa propre bombe nucléaire. Les économies iranienne et pakistanaise iraient mal. Cela dépend de ce que l’on entend par là.

Reproduction autorisée avec mention :

M. Garroté réd chef www.dreuz.info

  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz