FLASH
Le Charles-de-Gaulle et 24 Rafale ont été mobilisés en vue d’une prise de Mossoul | Vienne : 1 individu d’origine turque fonce dans la foule en criant «Allah Akbar» | Silence Médias – La racaille déboule, scène de guerre civile à Saint-Etienne | France : la dette publique s’est alourdie de 31,7 milliards d’euros au deuxième trimestre : c’est pas grave, vos enfants paieront | Face aux critiques internationales, Mahmoud Abbas change d’avis et demande à assister aux obsèques de Shimon Peres | Nigéria : selon l’ONU, 75 000 enfants pourraient mourir de faim à cause de la religion de paix et d’amour de Boko Haram | Apple : l’iPhone 8 est développé en Israël à Herzliya – que vont faire les boycotteurs ? | Apple : selon des fuites, l’iPhone 8 est développé en Israël | Obama a posé son veto pour interdire aux familles des victimes de 9/11 de faire un procès à l’Arabie saoudite | Turquie : le gouvernement a saisi 200 entreprises suspectées de liens avec le mouvement Gulen | Le vol Malaysia Airlines MH17 a été abattu par un missile russe tiré d’Ukraine | Tokyo : 9 personnes ont été empoisonnées dans le métro – on suspecte une explosion chimique | Berlin : Un migrant s’apprêtait à attaquer un autre réfugié au couteau. Il a été abattu par des policiers | #Israël: Olmert, l’ex Premier ministre corrompu, écope de 8 mois de prison supplémentaires | UPIK a proposé 140 amendements à l’EU pour économiser l’argent des contribuables. L’UE en a rejeté 43 d’un bloc |
Rafraichir régulierement la page
Publié par Hervé Roubaix le 9 octobre 2013

Salon du livre Neuilly

Mise à jour, jeudi 10 octobre. Philippe Karsenty a fait la mise au point suivante sur sa page Facebook:

[message_box title= » » color= »red »]Personnellement mis en cause dans cet article sarcastique, je tiens à rappeler que si je suis effectivement élu à Neuilly, je n’exerce aucune fonction au sein de la communauté juive organisée, à Neuilly ou ailleurs.
Malgré cela, je tiens à rassurer les auteurs vigilants de l’excellent site Dreuz que lorsque j’ai appris la liste des invités à ce salon du livre, j’ai fait part de mon étonnement aux organisateurs…[/message_box]

J’hésite entre Audiard et Brassens…

Audiard disait des cons : « J’ai divisé la société en deux catégories : mes amis ou mes cons à moi et les cons des autres que je ne supporte pas. »

La communauté juive de Neuilly sur Seine, ce sont mes cons à moi. A croire qu’ils regrettent ne pas figurer sur le mur des cons du Syndicat de la Magistrature et qu’ils tentent le forcing.

Dimanche 13 octobre, ils organisent, au Mövenpick de Neuilly, un salon du livre juif.

Et leur sélection d’invités ne relève pas de la plus grande culture politique.

Figure dans la liste Jacques Attali. Vous savez, ce type qui pompeusement affirmait, deux ans avant l’horrible drame de l’école juive de Toulouse, que l’antisémitisme en France, n’existe pas : « Zéro, bullshit, peanuts » disait-il au journaliste d’Haaretz qui l’interrogeait, ajoutant que « Ce n’est pas un problème au niveau national. C’est un mensonge. Je pense qu’il s’agit de propagande, de propagande israélienne ».

Attali a dû passer de longues heures à découvrir chaque millimètre de ses chaussures, après l’effroyable attentat islamiste de Mohammed Merah. Même l’UEJF, si léniente à gauche, s’était émue des propos du grand homme et avait proposé à Attali Jacques de venir rencontrer quelques vraies victimes de l’antisémitisme. Attali avait refusé : la réalité ne pouvait qu’être de la propagande israélienne.

Attali – je le cloue direct sur mon mur des cons. Et il est invité au salon du livre juif à Neuilly…

Second candidat, le morceau de choix, le beau le grand le vrai : Claude Askolovitch.

Celui-là, c’est le plat de résistance. L’anti-sioniste des dîners en ville, le juif de la haine de soi, l’alter-juif des pro-palestiniens, le violoniste à deux cordes : une chez les juifs, une chez les islamistes. Askolovitch, c’est tous les combats les plus pourris.

• La mairie de Bezons fait citoyen d’honneur Majdi Ihrima Al-Rimawi, un criminel terroriste palestinien ? Askolovitch applaudit, mais reproche au maire d’avoir manqué du courage d’indiquer avec fierté que Majdi Ihrima Al-Rimawi était l’assassin d’un ministre israélien : c’est « de la légitime défense préventive«  excusera Askolovitch, qui ne pardonne pourtant pas à Israël d’avoir nettoyé la planète de Cheikh Yassine, le fondateur du Hamas. Il était urgent d’inviter Askolovitch au salon du livre juif…

• La formidable Véronique Genest ose déclarer son amour pour Israël après son premier séjour à Tel Aviv ? Askolovitch l’allume et parle de « la bêtise d’une ex-flic de télé », reconvertie « dans la pseudo politique franco-israelienne », et n’hésite pas à la traiter de « crétin en doulce France ».

• Guy Millière, l’intellectuel français non juif le plus engagé aux cotés et pour la défense d’Israël ? « Mamzer ! » l’insulte Askolovitch, après « avoir renoncé à « porc » et à « salaud », car cela risquerait d’être interprété comme un renvoi de Monsieur Millière à sa goyitude ». Et le grand journaliste Askolovitch complète son tableau de Millière par : « faussaire idéologique, pousse-au-crime qui fait commerce de ses mauvaises actions ». Oui, vite, l’inviter au salon du livre juif…

• Hugo Chavez affichait son antisémite violent et décomplexé ? Un « grand homme » déclare Askolovitch.

• Charles Enderlin, inventeur du meurtre rituel juif du 20e siècle, auteur d’un reportage bidon sur l’assassinat par l’armée israélienne du petit enfant al Dura ? Askolovitch s’empresse de signer la pétition de la honte pour soutenir le menteur, et assassine le courageux Karsenty qui cherchait à faire sortir la vérité – qui a effectivement été confirmée dans un rapport de l’Etat d’Israël. Askolovitch n’a pas traité Netanyahu de mamzer ? Un oubli…

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Intarrissable Askolovitch… un mur à lui tout seul, pour ce con d’Askolovitch. Ou alors une petite place à coté pour les organisateurs du salon du livre juif de Neuilly.

Plus récemment, Askolovitch s’est encore illustré dans l’ignoble – avec un genre différent, celui de l’islam – et je vais vous en donner la raison dans un instant.

• A Marignane, fin août dernier, un homme de 60 ans, Jacques Blondel, est abattu pour avoir tenté d’arrêter les auteurs du braquage d’un bureau de tabac. Son bourreau s’appelle Marouen R, un maghrébin de 18 ans multirécidiste.

Askolovitch est fou de rage.

Il en veut à Jacques Blondel qui par son acte, va envoyer deux gentils récidivistes en prison pour longtemps. Askolovitch, au micro de RTL : “Ce monsieur [Jacques Blondel] est infiniment pitoyable parce qu’il est mort. Tu ne peux pas l’ériger en exemple.” (pitoyable, définition du Larousse : Qui est mauvais, sans valeur, sans mérite aucun ; minable).

A l’antenne, l’autre journaliste est choqué : “pour une fois qu’on en a un qui a risqué sa vie, essayons de ne pas l’accabler”

Mais Askolovitch s’entête : “il a transformé deux petits voyous merdeux en assassins, c’est un gâchis terrible”. Quel mamzer, ce Jacques Blondel.

Et puis la cerise sur le gâteau, qui lui ferait mériter à elle seule la place d’invité d’honneur au salon du livre juif :

Claude Askolovitch, qui a obtenu, avec mention très bien, son certificat d’anti-sionisme, vient de passer avec brio son examen islamophile. Il a publié, à compte d’islamistes, Nos Mal-Aimés, Ces musulmans dont la France ne veut pas. Ben voyons… même Caroline Fourest et Natacha Polony ont hurlé à la supercherie !

… Mais lui, il s’en moque : embauché par la chaîne de sport qatari Be In Sport pour bons et loyaux services, il a été payé pour écrire un livre sur les « musulmans mal-aimés », alors il a écrit un livre sur les musulmans mal-aimés. Quand le Qatar lui dira d’écrire un livre pour expliquer que l’islam est une religion de paix et d’amour, il écrira que l’islam est une religion de paix et d’amour.

Et dire que Philippe Karsenty – maire adjoint de Neuilly et probablement le Juif le plus en vue de la ville – n’a pas réagi. Soit il est en vacances, soit il approuve. Et s’il n’est pas informé des agissements de sa communauté, c’est encore plus grave.

J’y songe, les organisateurs du salon du livre juif de Neuilly ont oublié Alain Soral et Dieudonné. Et Shlomo Sand.

Pourtant Askolovitch aime beaucoup Shlomo Sand.

Appelez vite les organisateurs du salon, ou allez sur leur page Facebook leur signaler cet oubli.

Et dites-leur ce que vous pensez de leurs « invités ».

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz