FLASH
L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  |  Fraude fiscale : Jérôme Cahuzac condamné à trois ans de prison ferme  |  Grèce : la Cour bloque l’extradition de 2 soldats turcs suspectés de complicité du coup d’Etat  |  Les forces israéliennes ont arrêté une cellule du Hamas qui s’apprêtait, depuis la Judée, à commettre attaques et kidnappings  |  Sondage Gallup: 47% des Américains sont pour le droit à l’avortement, 46% sont pro-vie  |  Où l’on apprend que Trump a eu plus de 30 heures de conversations téléphoniques avec Obama depuis son élection  |  Sondage : le taux de popularité de Donald Trump est monté à 50%, celui des médias est tombé à 6%  |  Après l’attentat islamique de l’université, le Sénat de l’Ohio autorise le port d’arme pour les étudiants  |  Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments – la bourse réagit en baisse  |  Trump veut demander avis à Obama en raison de son expérience, pour de futures nominations  |  Sous les pressions des réseaux sociaux, le Premier ministre italien Renzi donnera sa démission ce mercredi 7 décembre  |  Trois jihadistes ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur le meurtre du couple de policiers à Magnanville en juin dernier  |  Le député LR Damien Abad à Ségolène Royal : « La castritude aigüe, ça se soigne ! »  |  Délire de @FranceInter : la radio d’Etat compare Nelson Mandela à un terroriste  |  Sondage : une majorité d’Américains pense que Trump peut conserver ses entreprises – les médias ne veulent pas  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 10 octobre 2013

 

MLP-5

 

Michel Garroté, réd en chef  –-  Vendredi soir, Marine Le Pen devait être invitée sur le plateau de Ce soir ou jamais sur France 2. La présidente du Front national devait débattre avec Frédéric Taddéi de sa décision de poursuivre ceux qui qualifient le FN de parti d’extrême droite.

Seulement voilà : Le CSA déprogramme Marine Le Pen. Il y avait un risque pour l’équité du temps de parole, car l’émission est en direct et « si quelqu’un sur le plateau » avait abordé la question de Brignoles, où le Front national se retrouve au second tour de l’élection cantonale partielle face à l’UMP, Marine Le Pen aurait été la seule politique en position de répondre.

Une telle situation aurait « probablement entraîné l’invalidation d’un scrutin », nous dit-on.

Pour ce qui me concerne, je n’ai apparemment pas bien compris.

N’aurait-il pas été plus simple d’inviter aussi le candidat UMP de Brignoles ?

Reproduction autorisée avec mention :

© M. Garroté réd chef www.dreuz.info

  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz