FLASH
Le Charles-de-Gaulle et 24 Rafale ont été mobilisés en vue d’une prise de Mossoul | Vienne : 1 individu d’origine turque fonce dans la foule en criant «Allah Akbar» | Silence Médias – La racaille déboule, scène de guerre civile à Saint-Etienne | France : la dette publique s’est alourdie de 31,7 milliards d’euros au deuxième trimestre : c’est pas grave, vos enfants paieront | Face aux critiques internationales, Mahmoud Abbas change d’avis et demande à assister aux obsèques de Shimon Peres | Nigéria : selon l’ONU, 75 000 enfants pourraient mourir de faim à cause de la religion de paix et d’amour de Boko Haram | Apple : l’iPhone 8 est développé en Israël à Herzliya – que vont faire les boycotteurs ? | Apple : selon des fuites, l’iPhone 8 est développé en Israël | Obama a posé son veto pour interdire aux familles des victimes de 9/11 de faire un procès à l’Arabie saoudite | Turquie : le gouvernement a saisi 200 entreprises suspectées de liens avec le mouvement Gulen | Le vol Malaysia Airlines MH17 a été abattu par un missile russe tiré d’Ukraine | Tokyo : 9 personnes ont été empoisonnées dans le métro – on suspecte une explosion chimique | Berlin : Un migrant s’apprêtait à attaquer un autre réfugié au couteau. Il a été abattu par des policiers | #Israël: Olmert, l’ex Premier ministre corrompu, écope de 8 mois de prison supplémentaires | UPIK a proposé 140 amendements à l’EU pour économiser l’argent des contribuables. L’UE en a rejeté 43 d’un bloc |
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaïa le 11 octobre 2013

Au Maroc, on ne badine pas avec l’amour. En public tout du moins. Pour s’être embrassés et l’avoir fait savoir, deux adolescents de 14 et 15 ans comparaissent aujourd’hui devant un tribunal de Nador, au nord-est du royaume. Quelques jours plus tôt, le couple s’était pris en photo en train de se bécoter devant son collège avant de mettre en ligne le cliché sur Facebook. Un baiser qui n’a guère attendri les autorités locales, mais fait fondre la Toile marocaine, mobilisée pour tirer d’affaire les amoureux hors la loi.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Une association locale est à l’origine des ennuis judiciaires des deux ados. Après avoir vu la photo sur Internet, l’Organisation unie des droits de l’homme et des libertés publiques a fait un signalement au procureur du roi le 30 septembre. « Nous n’avons agi que suite à des demandes de parents d’élèves outrés. N’oublions pas que nous sommes à Nador, au Rif, région connue pour être très conservatrice », a souligné le fondateur de l’organisation au site Web marocain Yabiladi.

Libérés lundi

Conservateur, le procureur l’est tout autant. Le 3 octobre, le magistrat fait arrêter le couple et l’auteur de la photo et ordonne leur placement dans un centre fermé pour mineurs. L’affaire est médiatisée le lendemain par une ONG locale, choquée, et les réseaux sociaux s’en emparent. En quelques heures, des dizaines de jeunes Marocains publient des photos de baisers, bientôt imités par des centaines d’internautes dans le monde. Les clichés sont le plus souvent accompagnés de pétitions réclamant la libération des fauteurs. Les autorités mettent finalement un terme à la détention lundi, tout en maintenant les poursuites et l’audience devant le tribunal pour enfants.

Depuis, des rassemblements « pro-baisers » ont eu lieu au Maroc et des soutiens de poids se sont manifestés, tel Amnesty International. « Il est tout simplement absurde que ces adolescents puissent faire face à une peine de prison juste pour un baiser », s’est émue l’ONG hier. L’étreinte publique pourrait valoir deux ans de prison aux ados.

http://www.leparisien.fr/faits-divers/au-tribunal-pour-un-baiser-11-10-2013-3216167.php

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz