FLASH
Autriche #Vienne : un migrant musulman qui préparait un attentat à la bombe arrêté il y a 2 heures  |  Donald Trump vient de devenir le 45e président – et il rappelle déjà ses promesses  |  Au moment de l’investiture de Donald Trump, la bourse progresse encore : les petits retraités retrouvent des couleurs !  |  #Melbourne: selon des témoins, le conducteur au nom grec a bien crié Allahu Akbar en fonçant sur la foule  |  La gauche fasciste tente d’empêcher les Américains de se rendre à l’inauguration de Trump  |  Australie #Melbourne : Un homme lance sa voiture sur la foule : 3 morts, 27 blessés  |  Gambie : le département d’Etat américain demande à ses ressortissants de quitter le pays – risque de conflit armé  |  Trump entend faire de son discours inaugural sa vision philosophique pour l’Amérique  |  Benjamin Netanyahu fait l’objet d’une enquête de la police dans au moins 4 dossiers  |  Marwan Abu Ras (Hamas) : « les juifs recrutent des prostituées et des filles qui ont le SIDA pour attraper les Arabes »  |  Trump : je n’ai pas oublié ma promesse de déplacer l’ambassade à Jérusalem, je suis quelqu’un qui tient promesse  |  Mali : al Qaïda revendique l’attentat qui a fait 47 morts  |  Mali : l’attentat contre le camp du MOC atteint maintenant 77 morts…  |  Nolan L. qui a giflé Manuel Valls: 3 mois de prison avec sursis et 105h de travaux d’intérêt général  |  Valls interpellé par un auditeur d’Inter: « la claque, on était 66 millions à vouloir te la donner »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 11 octobre 2013

Au Maroc, on ne badine pas avec l’amour. En public tout du moins. Pour s’être embrassés et l’avoir fait savoir, deux adolescents de 14 et 15 ans comparaissent aujourd’hui devant un tribunal de Nador, au nord-est du royaume. Quelques jours plus tôt, le couple s’était pris en photo en train de se bécoter devant son collège avant de mettre en ligne le cliché sur Facebook. Un baiser qui n’a guère attendri les autorités locales, mais fait fondre la Toile marocaine, mobilisée pour tirer d’affaire les amoureux hors la loi.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Une association locale est à l’origine des ennuis judiciaires des deux ados. Après avoir vu la photo sur Internet, l’Organisation unie des droits de l’homme et des libertés publiques a fait un signalement au procureur du roi le 30 septembre. « Nous n’avons agi que suite à des demandes de parents d’élèves outrés. N’oublions pas que nous sommes à Nador, au Rif, région connue pour être très conservatrice », a souligné le fondateur de l’organisation au site Web marocain Yabiladi.

Libérés lundi

Conservateur, le procureur l’est tout autant. Le 3 octobre, le magistrat fait arrêter le couple et l’auteur de la photo et ordonne leur placement dans un centre fermé pour mineurs. L’affaire est médiatisée le lendemain par une ONG locale, choquée, et les réseaux sociaux s’en emparent. En quelques heures, des dizaines de jeunes Marocains publient des photos de baisers, bientôt imités par des centaines d’internautes dans le monde. Les clichés sont le plus souvent accompagnés de pétitions réclamant la libération des fauteurs. Les autorités mettent finalement un terme à la détention lundi, tout en maintenant les poursuites et l’audience devant le tribunal pour enfants.

Depuis, des rassemblements « pro-baisers » ont eu lieu au Maroc et des soutiens de poids se sont manifestés, tel Amnesty International. « Il est tout simplement absurde que ces adolescents puissent faire face à une peine de prison juste pour un baiser », s’est émue l’ONG hier. L’étreinte publique pourrait valoir deux ans de prison aux ados.

http://www.leparisien.fr/faits-divers/au-tribunal-pour-un-baiser-11-10-2013-3216167.php

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz