FLASH
Le géant de l’acier United States Steel annonce : « maintenant que Trump élu, nous allons investir et réembaucher jusqu’à 10 000 personnes »  |  Viola Desmond, activiste noire engagée dans la défense des droits des noirs, va apparaître sur le dollar canadien, première femme sur un billet de banque  |  Les premiers avions de combat F35i sont en route vers Israël, premier Etat au monde à être livré  |  L’espérance de vie a baissé de 78.9 à 78.8 ans aux Etats-Unis en 2015 (mais progresse régulièrement depuis 1990)  |  Australie : les tapis de prière d’un hôpital de Sydney vont être nettoyés après que du bacon ait été posé dessus  |  L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  |  Fraude fiscale : Jérôme Cahuzac condamné à trois ans de prison ferme  |  Grèce : la Cour bloque l’extradition de 2 soldats turcs suspectés de complicité du coup d’Etat  |  Les forces israéliennes ont arrêté une cellule du Hamas qui s’apprêtait, depuis la Judée, à commettre attaques et kidnappings  |  Sondage Gallup: 47% des Américains sont pour le droit à l’avortement, 46% sont pro-vie  |  Où l’on apprend que Trump a eu plus de 30 heures de conversations téléphoniques avec Obama depuis son élection  |  Sondage : le taux de popularité de Donald Trump est monté à 50%, celui des médias est tombé à 6%  |  Après l’attentat islamique de l’université, le Sénat de l’Ohio autorise le port d’arme pour les étudiants  |  Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments – la bourse réagit en baisse  |  Trump veut demander avis à Obama en raison de son expérience, pour de futures nominations  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 15 octobre 2013

img449651

Le quotidien libanais Al Akhbar cite le président Bashar Al Assad, qui a déclaré à ses invités au palace présidentiel qu’il était en mesure de « réduire Israël en poussière », même sans ses armes chimiques.

Le quotidien ajoute que Assad a exprimé sa frustration de ne pas avoir été honoré du prix Nobel de la paix pour avoir accepté de se séparer de son stock d’armes chimiques.

Selon l’article, Assad a dit à ses amis que le plus grand accomplissement de la Syrie a été le développement d’armes chimiques en 1997, expliquant que son pays a cherché à acquérir cet armement pour renforcer son influence dans la région.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Il aurait ajouté qu’il ne pensait plus que cet arsenal soit nécessaire, car même sans ces armes ou des gaz mortels, il pouvait toujours attaquer Israël (NDT: dont on se demande ce qu’il vient faire dans l’histoire), « détruire ses aéroports » et le « réduire en poussière ».

Evoquant le travail de l’organisation pour l’interdiction des armes chimiques (l’OIAC), qui est en train de récupérer son arsenal chimique afin de le détruire, Assad a insisté sur le fait qu’il aurait dû recevoir le prix Nobel décerné la semaine dernière.

Dans un monde qui honore les terroristes comme des résistants, une Europe qui finance le Hamas et refuse de classer le Hezbollah comme organisation terroriste, les Etats Unis – et la France – qui envisagent d’aider les rebelles syriens dont al Qaida a pris le contrôle, et Israël qui est dénoncé comme le pays criminel de la région à quelques km des 120 000 morts syriens depuis deux ans, l’ONU qui confie à l’Iran le poste de policier du nucléaire mondial, je dois dire que les valeurs de notre époque ne seraient pas beaucoup plus chahutées par la remise du prix Nobel de la paix à Assad.

Obama l’a bien reçu pour sa couleur de peau !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz