FLASH
[27/03/2017] Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  |  5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  |  Les Israéliens nuls en blocus : 746 personnes ont traversé la frontière de Gaza vers Israël hier  |  Cincinnati : tuerie dans un nightclub – 1 mort, 14 blessés, au moins deux agresseurs  |  [25/03/2017] Cuisant échec du meeting Macron à La Réunion : sa porte-parole accuse… « les réseaux russes très bien implantés sur l’île »  |  Egypte, Sinaï : ISIS bombarde l’institut Azhari pour la seconde fois  |  Allemagne, Cologne : l’aéroport a été bouclé, un homme avec un colis suspect a été perdu de vue  |  [24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 15 octobre 2013

img449651

Le quotidien libanais Al Akhbar cite le président Bashar Al Assad, qui a déclaré à ses invités au palace présidentiel qu’il était en mesure de « réduire Israël en poussière », même sans ses armes chimiques.

Le quotidien ajoute que Assad a exprimé sa frustration de ne pas avoir été honoré du prix Nobel de la paix pour avoir accepté de se séparer de son stock d’armes chimiques.

Selon l’article, Assad a dit à ses amis que le plus grand accomplissement de la Syrie a été le développement d’armes chimiques en 1997, expliquant que son pays a cherché à acquérir cet armement pour renforcer son influence dans la région.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Il aurait ajouté qu’il ne pensait plus que cet arsenal soit nécessaire, car même sans ces armes ou des gaz mortels, il pouvait toujours attaquer Israël (NDT: dont on se demande ce qu’il vient faire dans l’histoire), « détruire ses aéroports » et le « réduire en poussière ».

Evoquant le travail de l’organisation pour l’interdiction des armes chimiques (l’OIAC), qui est en train de récupérer son arsenal chimique afin de le détruire, Assad a insisté sur le fait qu’il aurait dû recevoir le prix Nobel décerné la semaine dernière.

Dans un monde qui honore les terroristes comme des résistants, une Europe qui finance le Hamas et refuse de classer le Hezbollah comme organisation terroriste, les Etats Unis – et la France – qui envisagent d’aider les rebelles syriens dont al Qaida a pris le contrôle, et Israël qui est dénoncé comme le pays criminel de la région à quelques km des 120 000 morts syriens depuis deux ans, l’ONU qui confie à l’Iran le poste de policier du nucléaire mondial, je dois dire que les valeurs de notre époque ne seraient pas beaucoup plus chahutées par la remise du prix Nobel de la paix à Assad.

Obama l’a bien reçu pour sa couleur de peau !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz