FLASH
Rotterdam : Le terroriste musulman appréhendé préparait une exécution – saloperie d’islam  |  CNN annonce que 50 000 combattants de l’Etat islamique ont été tués selon l’armée américaine  |  Allemagne : 2 mineurs musulmans suspectés de préparer un attentat ont été arrêtés à #Aschaffenburg  |  Rotterdam : 4 boîtes d’explosifs, 1 drapeau d’ISIS découverts durant l’arrestation de terroristes musulmans  |  Syrie : la coalition occidentale a bombardé et détruit 168 camions-citerne près de Palmyre  |  Nigeria : double attentat « suicide » à #Madagali : 30 morts 57 blessés – saloperie d’islam  |  Geert Wilders jugé coupable de propos de haine par la Cour  |  Egypte : 8 morts dont 4 policiers lors d’une explosion jihadiste au Caire  |  Nouvel effet Trump : Foxconn Taiwan, qui fabrique les iPhone et d’autres smartphones, déclare au WSJ qu’il envisage de se développer aux USA  |  Le géant de l’acier United States Steel annonce : « maintenant que Trump élu, nous allons investir et réembaucher jusqu’à 10 000 personnes »  |  Viola Desmond, activiste noire engagée dans la défense des droits des noirs, va apparaître sur le dollar canadien, première femme sur un billet de banque  |  Les premiers avions de combat F35i sont en route vers Israël, premier Etat au monde à être livré  |  L’espérance de vie a baissé de 78.9 à 78.8 ans aux Etats-Unis en 2015 (mais progresse régulièrement depuis 1990)  |  Australie : les tapis de prière d’un hôpital de Sydney vont être nettoyés après que du bacon ait été posé dessus  |  L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaïa le 16 octobre 2013

Me Alexis Dubruel a été radié mercredi du barreau de Lyon (Rhône) pour avoir demandé la récusation d’un magistrat en raison de son patronyme à consonance juive. La démarche de cet avocat a été condamnée par ses pairs au moment des faits. Le conseil régional de discipline a suivi les réquisitions du bâtonnier de Lyon, Philippe Meysonnier, et de l’avocate générale Jacqueline Dufournet, a-t-on appris auprès du bâtonnier et de la défense.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Me Dubruel a immédiatement décidé de faire appel. La sanction, dont l’exécution est suspendue en attendant l’appel, est à ses yeux «disproportionnée», a dit son avocat, Dominique Inchauspé. L’affaire, qui a suscité une vive émotion dans la justice lyonnaise, a commencé par un banal conflit autour d’une fillette. La grand-mère, défendue par Me Dubruel, avait attaqué la mère en correctionnelle mi-2012 en l’accusant de ne pas respecter son droit de visite.

L’avocat accuse le juge d’impartialité

Siégeant comme juge unique, Albert Lévy avait renvoyé sa décision sur d’éventuelles sanctions au mois de décembre, «de manière classique» pour tenter «d’amorcer» ce droit de visite, avait rappelé Mme Dufournet à l’audience, le 18 septembre. Mais Me Dubruel, révolté par ce renvoi, avait demandé en octobre la récusation du magistrat, mettant en cause son impartialité dans ce dossier «où le père de la prévenue s’appelle Moïse». Il avait joint à sa requête les pages Wikipédia de «Moïse» et «Lévy».

«Il y a lieu de s’en tenir à de simples constatations patronymiques et +prénonymiques+», écrivait l’avocat. Niant toute motivation antisémite, à l’audience, il a expliqué avoir soupçonné une «coloration communautariste» dans l’attitude de M. Lévy. Défendant Me Dubruel, Dominique Inchauspé avait réclamé «la mansuétude» du conseil de l’Ordre. Il a affirmé que son client avait «sur-réagi, de façon un peu irrationnelle». dans un dossier qui l’occupait depuis plusieurs années.

«Avez-vous le sentiment que notre confrère est antisémite ? Habituellement, pour une condamnation de cet ordre-là, les propos suent la haine. Là, je ne suis pas frappé par une haine pareille», avait-il plaidé.

Alexis Dubruel, arrivé à Lyon en 1999 et séparé avec trois enfants, avait lui-même décrit sa «grande solitude professionnelle», face à des clients peu nombreux et «démunis». Son cabinet, situé dans un village de l’ouest lyonnais, est en redressement judiciaire. Il avait regretté les termes employés dans sa requête. Mais il avait estimé ne pas être responsable de la «réaction quasiment atomique» qu’ils avaient déclenchée.

L’affaire a fait d’autant plus de bruit qu’Albert Lévy est une figure de la magistrature. Il a fait l’objet de plusieurs attaques antisémites et de menaces de mort, notamment lorsqu’il travaillait à Toulon (Var) sur des liens supposés entre le grand banditisme et le Front national.

http://www.leparisien.fr/faits-divers/lyon-un-avocat-radie-du-barreau-pour-une-demarche-jugee-antisemite-16-10-2013-3231299.php

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz