FLASH
Selon le procureur de la République de Nice, 5 projets d’attentats ont été déjoués depuis le 14 juillet sur la Côte d’Azur | Premières estimations : le débat présidentiel a été regardé par plus de 80 millions de personnes | La famille de Shimon Peres a été appelée à l’hôpital | Belle éthique journalistique : BFMTV choisit l’ancienne conseillère de Bill Clinton pour commenter le débat Trump/ Clinton | Bonne nouvelle : les services français de contre-terrorisme indiquent qu’au moins 200 Français ont été tués en Irak et en Syrie | Egypte : le ministre des Affaires étrangères réaffirme que les liens avec Israël sont solides et stables | France, les pieds Nickelés : le chômage a augmenté de 1.4% en août | Deux Cannoises interpellées en Alsace après les deux Niçoises écrouées | Arabie saoudite : Une pétition signée par plus de 14,000 femmes demande la fin du gardiennage obligatoire des femmes par les hommes | #Malmo : une des 4 victimes est morte et elles sont toutes connues de la police, qui pense qu’il s’agissait d’un règlement de comptes entre gangs | Houston, Texas : 7 blessés par balles dans un centre commercial – attaquant appréhendé – motif encore inconnu | A quelques heures du premier débat, Trump est 2% devant Clinton dans le sondage national Blomberg: 43/41 | Tchad : quatre soldats tchadiens ont été tués près de la frontière avec le Niger dans une attaque attribuée à Boko Haram | Terrorisme : durant la nuit, la police a découvert 3 ateliers de fabrication d’armes, des munitions, 4 pistolets, en Judée Samarie | Drôme : Émeute en cours à la prison de Valence, des détenus ont dérobé des clés, ouvert des cellules & mis le feu. 2 surveillants blessés |
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaïa le 21 octobre 2013

Hugues Brisson, le président de l’Association des commerçants du centre port du Cap-d’Agde (Adec), a été sauvagement agressé dans la nuit de samedi à dimanche à son domicile. Roué de coups, frappé au visage, il a été conduit à l’hôpital de Béziers où les médecins lui ont apposé six points de suture. Il a le visage totalement tuméfié par les coups qu’il a endurés.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Patrick Mathé, le procureur de la République de Béziers, confirme cette agression : « Cet homme a été sévèrement frappé par deux individus armés, guidés, sans doute, par la cupidité. Le SRPJ est en charge de cette enquête. »

Des propos homophobes

Hugues Brisson insiste de son côté sur le caractère homophobe de ses deux agresseurs. « J’avais du monde dimanche à la maison jusqu’environ 1 h du matin. Quand tout le monde est parti, j’ai entendu la porte coulissante faire du bruit. J’ai appelé. Personne n’a répondu. J’ai renouvelé mon appel et je me suis levé. Là, deux hommes, encagoulés, gantés et armés, me sont tombés dessus. Ils m’ont jeté au sol et m’ont roué de coups. J’ai vécu une scène d’une extrême violence sans comprendre ce qui m’arrivait. »

Et la victime de poursuivre la description de son agression. « Ils m’ont traité de pédé. Ils m’ont insulté, m’ont parlé des sévices qu’ils allaient me faire endurer (la décence interdit de reproduire de tels propos, NDLR)… Ils étaient partis pour rester longtemps chez nous. Ils avaient attaché mon ami avec des liens en plastique et moi aussi. Ils me gueulaient dessus : “On te connaît. On sait que tu as un coffre. Dis-nous où il est, sinon on te tue.” Je ne pouvais pas leur dire, je n’ai pas de coffre. Je leur ai dit de me tuer tout de suite car je ne pouvais pas répondre à leurs exigences. »

Puis, quelqu’un est arrivé à l’imprévu et a fait du bruit. Ils ont pris peur. « Cet ami venu à l’improviste nous a sans doute sauvé la vie. Tous les deux se sont enfuis. »

« Ils en avaient après le président du centre port »

Hugues Brisson insiste encore sur la sauvagerie de la scène qu’il a vécue. Sur le fait qu’ils étaient tous les deux très bien renseignés sur sa vie privée, mais aussi sur sa vie publique et sa vie de chef d’entreprise.

« Pour moi, ils en avaient après le président du centre port. Je ne suis pas un activiste de la cause homosexuelle. Je suis discret de ce côté de ma vie. Je suis pacsé, ils savaient tout ça. Ils s’étaient donc bien renseignés avant de venir. Mais, peu importe, leurs agissements ne changeront rien à ma vie d’entrepreneur. S’ils souhaitaient m’intimider, c’est raté. »

Pour le procureur de la République de Béziers, Patrick Mathé, les suites de l’enquête permettront de dire si oui ou non le caractère homophobe peut-être retenu dans cette affaire.
Un entrepreneur

Hugues Brisson est décrit comme un créateur d’entreprises insatiable. Il a été de nombreuses années l’un des artisans de la dynamique commerciale du centre port du Cap. Il a débuté son aventure capagathoise en reprenant une chocolaterie avant d’être à la tête de plusieurs restaurants, Le Rialto, La Pâte à crêpes, le Tex Mex et d’autres. Il est administrateur de l’office municipal du tourisme et préside avec un dynamisme reconnu l’Adec.

http://www.midilibre.fr/2012/09/16/un-entrepreneur%2c563500.php

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz