FLASH
[23/04/2017] L’aviation israélienne a bombardé une position militaire syrienne, 3 morts  |  [22/04/2017] Allemagne : quelques milliers de terroristes Taliban pourraient être infiltrés parmi les réfugiés  |  Ireland, Dublin – Easons sur O’Connell Street évacué en raison d’une alerte à la bombe  |  Suisse (Bâle) : Deux jeunes filles poignardées par un Nord-Africain  |  Paris Gare du Nord: attaque au couteau. Suspect neutralisé  |  Liban : l’armée tue un combattant de l’Etat islamique à la frontière syrienne  |  Afghanistan : attentat terroriste sur une base militaire : 150 morts  |  Cette nuit, l’armée israélienne a découvert et fermé une armurerie clandestine à Hébron et saisi 6 machines pour fabriquer des armes  |  [21/04/2017] Comme chaque année, Dreuz donnera les résultats de la présidentielle à 18h depuis l’étranger  |  Aéorport d’Orly : colis suspect et scooter suspect – aéroport bloqué, accès bloqués  |  Un missile est tombé dans une colline du Golan israélien, tiré depuis la Syrie. Pas de blessés ou dégâts  |  Israël : Golan, alerte déclenchée d’attaque de missile ou roquette  |  Attentat : dans la voiture du terroriste, la police a également trouvé un coran, étrange non ?  |  Attentat: une note de soutient à ISIS retrouvée dans la voiture du terroriste  |  Tout baigne : Belgique, 18.884 personnes liées au terrorisme  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 21 octobre 2013

Une agression sauvage. Dans la soirée du samedi 5 octobre, un Calaisien a été séquestré chez lui, après être tombé nez à nez avec des cambrioleurs. Ces derniers l’ont roué de coups. Un homme a été interpellé, mis en examen et placé en détention provisoire. Un second est toujours activement recherché Une soirée traumatisante pour un Calaisien habitant l’avenue Blériot. « Ça aurait pu être n’importe où, ça aurait pu arriver à n’importe qui », indique une source proche de l’enquête, le lendemain de la mise en examen d’un Boulonnais et de l’ouverture d’une information judiciaire. Lundi, un homme de 20 ans a reconnu avoir participé au cambriolage commis à Calais ce 5 octobre. Un cambriolage qui a viré au cauchemar pour le Calaisien qui a été séquestré, ligoté et violenté par deux hommes.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

La seconde interpellation serait imminente

Les investigations ont été minutieuses. Samedi matin, les policiers calaisiens ont mis la main sur l’un des auteurs présumés de l’agression sauvage commise le 5 octobre. Un jeune homme de 20 ans, vivant dans un foyer à Boulogne, a été interpellé à Calais. « Nous avions un signalement très précis », a indiqué une source proche de l’enquête après avoir confirmé que l’auteur présumé « a été formellement reconnu par la victime. Nous l’avons présenté visuellement ».
Ce jeune homme de 20 ans, déjà connu des services de police, a été placé en garde à vue et déféré devant le parquet lundi. Mis en examen pour séquestration et violences, le jeune homme a été placé en détention provisoire. « Il a reconnu les faits, précise-t-on du côté du commissariat de police. C’est un vol crapuleux, il ne connaissait pas la victime. » Un second individu est toujours activement recherché par les forces de l’ordre. « Ce personnage est connu et identifié. C’est une question de jours », confie une source proche du dossier.

Une soirée cauchemardesque

Ce soir-là, ce Calaisien décrit par le voisinage comme quelqu’un de « courtois, très gentil et qui a le coeur sur la main » s’est vu mourir. En rentrant chez lui, il a vu une lueur dans son domicile. A ce moment, il croit à un incendie. Il pénètre chez lui et se trouve alors face à deux hommes, deux cambrioleurs. Là, le scénario vire au pur cauchemar. Le Calaisien est ligoté, bâillonné et roué de coups. Les pieds liés, les mains attachées avec un câble internet, une cravate et une ceinture. Les cambrioleurs le malmènent, lui extirpent son code de carte bancaire, retirent de l’argent, lui volent tous ses objets de valeur. Séquestré et roué de coups, l’homme parvient à défaire les liens de ses pieds après le départ de ses bourreaux et se rend chez son voisin. Ce dernier a été choqué, gardant le souvenir d’avoir vu son voisin « avec un pansement sur le crâne, les mains encore liées », a-t-il indiqué dans nos colonnes le lendemain du drame, précisant que la victime avait peur de représailles.
Une semaine après cette soirée traumatisante, un homme a donc été interpellé. Un second est toujours recherché.

http://www.nordlittoral.fr/fait-divers-justice/agression-sauvage-un-second-individu-est-encore-recherche-ia6b0n24537

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz