FLASH
Selon le procureur de la République de Nice, 5 projets d’attentats ont été déjoués depuis le 14 juillet sur la Côte d’Azur | Premières estimations : le débat présidentiel a été regardé par plus de 80 millions de personnes | La famille de Shimon Peres a été appelée à l’hôpital | Belle éthique journalistique : BFMTV choisit l’ancienne conseillère de Bill Clinton pour commenter le débat Trump/ Clinton | Bonne nouvelle : les services français de contre-terrorisme indiquent qu’au moins 200 Français ont été tués en Irak et en Syrie | Egypte : le ministre des Affaires étrangères réaffirme que les liens avec Israël sont solides et stables | France, les pieds Nickelés : le chômage a augmenté de 1.4% en août | Deux Cannoises interpellées en Alsace après les deux Niçoises écrouées | Arabie saoudite : Une pétition signée par plus de 14,000 femmes demande la fin du gardiennage obligatoire des femmes par les hommes | #Malmo : une des 4 victimes est morte et elles sont toutes connues de la police, qui pense qu’il s’agissait d’un règlement de comptes entre gangs | Houston, Texas : 7 blessés par balles dans un centre commercial – attaquant appréhendé – motif encore inconnu | A quelques heures du premier débat, Trump est 2% devant Clinton dans le sondage national Blomberg: 43/41 | Tchad : quatre soldats tchadiens ont été tués près de la frontière avec le Niger dans une attaque attribuée à Boko Haram | Terrorisme : durant la nuit, la police a découvert 3 ateliers de fabrication d’armes, des munitions, 4 pistolets, en Judée Samarie | Drôme : Émeute en cours à la prison de Valence, des détenus ont dérobé des clés, ouvert des cellules & mis le feu. 2 surveillants blessés |
Rafraichir régulierement la page
Publié par Hervé Roubaix le 21 octobre 2013
Prison marocaine
Prison marocaine

Trop occupée à s’atermoyer sur une Leonarda qui dit vouloir aller à l’école alors qu’elle a manqué 200 jours de classe depuis la 6e, la France est en train de laisser mourir un ressortissant français innocent dans une prison marocaine.

Les faits : 

Le Français Alain Combe, motivé par la confiance accumulée par de nombreux investisseurs étrangers qui ont contribué à la création de nouveaux emplois au Maroc, a voulu acheter un terrain dans la région de Marrakech pour créer une entreprise locale, explique Union républicaine et des médias marocain.

Il signe une promesse de vente chez un notaire, et verse un acompte qui ne devait être encaissé qu’à la levée de la condition suspensive confirmant que le terrain était bien constructible.

Mais le notaire, sans attendre la réponse de l’administration, remit le chèque en banque.

Plus grave, Alain Combe découvrit que le vendeur n’était pas le vrai propriétaire du terrain, ni même son mandataire, ce que le notaire ne pouvait ignorer…

In extremis, Alain Combe réussit à faire opposition au chèque.

N’ayant peur de rien, l’escroc bénéficiaire porte plainte auprès du Procureur du Roi, et Alain Combe se retrouve incarcéré en mesure préventive dans l’attente de son procès pour émission d’un chèque impayé – une qualification pénale au Maroc.

Privé de liberté, il ne peut apporter les preuves de son innocence, et aucune enquête n’est diligentée.

Il est donc condamné, avec confirmation en appel, à 24 mois de prison, alors qu’il a affirmé vouloir honorer son chèque – mais au nom du vrai propriétaire du terrain.

Escroquerie organisée par l’escroc et le notaire ? Complices dans l’administration marocaine ? Présomption de culpabilité parce qu’il n’est pas musulman ? Toutes les questions sont ouvertes, mais elles ne règlent pas le sort d’Alain Combe, qui est à bout, et a tenté plusieurs fois de se suicider.

Le drame humanitaire :

Un homme fracassé qui a tout perdu

« Jusqu’à présent, déclarait son Comité de soutien le 11 octobre, nous parvenions, grâce au portable qu’il possédait, à soutenir le moral de notre compatriote innocent. Ce téléphone lui a été confisqué. Il nous a appelé il y a une heure, depuis le portable d’un gardien. Alain Combe a décidé de se suicider. Il est au bout du rouleau, c’est un homme fracassé qui a tout perdu. »

• Le 10 septembre dernier, Madame la sénatrice Garriaud-Maylam s’est élevée pour prendre la défense d’Alain Combe, scandalisée qu’il soit abandonné par la France dans des conditions inhumaines depuis près de deux ans, et a déclaré être « effarée et indignée du sort réservé à notre compatriote innocent. »

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Abandonné par la France :

Alors que la France envisageait d’intervenir en Syrie contre le président Assad, fait la guerre au Mali, et est intervenue en Libye, le chef du cabinet de François Hollande a signifié au Comité de soutien d’Alain Combe que le droit international interdit à la France toute ingérence dans la justice marocaine.

En août dernier, le Comité annonçait, désespéré, être à bout d’argument. « Nous avons tout essayé, envoyé des centaines de lettres à tous les parlementaires français, à tous les sénateurs…peine perdue, tout le monde ou presque, reste silencieux, comme si le cas de notre Ami Alain, était un non-événement ! »

Un pédophile marocain condamné à 30 ans de prison a bénéficié d’une grâce royale au bout de 18 mois d’incarcération, alors que la demande de grâce formulée par l’Ambassadeur de France au Maroc pour Alain Combe est bloquée au Ministère de la Justice.

Même l’Espagne s’occupe mieux de ses ressortissants et met la honte aux autorités françaises : le Roi Juan Carlos lui-même est récemment intervenu, lors de sa rencontre avec le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane, pour demander la libération d’un détenu espagnol diabétique et âgé, condamné par la justice marocaine pour complicité de trafic de drogue. Et la France ne fait rien pour un Français emprisonné pour un chèque impayé.

Car voilà, Alain Combe n’est pas journaliste à FR3 capturé en Afghanistan et dont la libération a coûté à la France plus d’un million d’euros, il ne s’appelle pas Leonarda, et il n’est pas réfugié libyen. Pour son malheur, il n’est que Français.

Donc le gouvernement le laisse croupir dans une geôle marocaine infâme où il a même été victime d’une tentative de meurtre, pour un chèque impayé, faut-il le répéter.

Et les journalistes français, si prompts à afficher leurs humanisme, sont tous aux abonnés absents.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour Dreuz.info.

demainonline.com/un-investisseur-francais-detenu-au-maroc-victime-descroquerie/

https://www.facebook.com/LiberezAlainPhilippeCombe

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz