FLASH
Obama vient d’émettre une interdiction de déplacer l’ambassade des Etats Unis de Tel Aviv à Jérusalem : Obama, on vous aime, ça aidera Trump à ne pas hésiter !  |  Premiers sondages en sortie des urnes : Bellen (Vert) 53.6%, Hoffer (FPO) 46.4%  |  Finlande : Le maire et 2 journalistes ont été tués hier soir par un sniper à #Lmatra, le tueur a été arrêté  |  2 tests du sentiment des peuples vis à vis de l’Europe aujourd’hui : référendum italien, présidentielle autrichienne  |  L’incendie d’Oakland, lors d’une soirée dans un entrepôt pourrait faire 40 morts – cause inconnue mais ce quartier est très violent  |  La banque centrale d’Arabie saoudite annonce être bloquée par un virus venu d’Iran  |  L’ancien président de France Télévisions Rémy Pflimlin qui a masqué la vérité de l’affaire al Dura, est mort à l’âge de 62 ans d’un cancer  |  L’homme qui a pris 7 otages lors d’un cambriolage bd Massena à Paris a échappé à la police, et il est armé  |  Des hackers ont dérobé 2 milliards de roubles de la banque centrale de Russie  |  Le monde du deux-roues et de la moto perd une figure qui s’en va à la retraite : François Hollande  |  Merkel au bord de la crise de nerf : la moitié des Allemands réclament un référendum sur un possible GERXIT  |  Le Sénat américain a voté un renforcement des sanctions contre l’Iran – un sénateur a voté contre : Bernie Sanders  |  François Hollande renonce à se représenter à la présidentielle – il aura au moins pris une bonne décision en 5 ans  |  France: la police intercepte un avion avec 100 millions d’euros de Cocaine venant de Colombie à bord  |  A l’ONU, la France vient de voter que le Mont du Temple est un lieu saint pour les seuls musulmans  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Rosaly le 23 octobre 2013

muslim

Les débats publics sur l’interdiction des arbres de Noël, la viande halal dans les cantines scolaires, les crèches, les hôpitaux et les caissières voilées rendent les Danois de plus en plus nerveux et réticents à accorder des concessions culturelles à leurs musulmans.

Selon un nouveau sondage réalisé par Gallup pour le journal Berlingske, un Danois sur trois éprouve le sentiment que le Danemark est trop tolérant envers la minorité musulmane.

Pour Jens Peter Frølund Thomsen, professeur de sciences politiques à l’Université d’Aarhus, cette enquête a prouvé que la mentalité danoise, à l’encontre des immigrés, a peu évolué :

«Nous avons une culture très ethnocentrique et quand les gens parlent de l’intégration au Danemark, ils pensent assimilation. »

« Les Danois ont le droit de protéger leurs valeurs » a déclaré Mehmet Necef, Maître de conférences à l’Institut d’études du Moyen-Orient et co-auteur du livre «Er Danskerne racister?» (« Les Danois sont-ils racistes ?)

« La décision de ne servir que de la viande halal, pour satisfaire aux exigences d’ un groupe spécifique au détriment d’un autre groupe ne peut générer que du ressentiment et de l’irritation de la part de ce dernier, qui se sent lésé. » a déclaré Necef au Berlingske.

Vingt pour cent des gens qui votent pour le parti de gauche Enhedlisten pensent également que les Danois sont trop tolérants envers les Musulmans.

« On peut déceler de l’irritation même au sein des gens qui expriment une opinion positive envers les Musulmans et les immigrés » a dit Necef.

Certaines questions ont été âprement débattues ces derniers mois au Danemark, parmi lesquelles la place des Musulmans dans la société danoise, et ce, suite à une série d’incidents très médiatisés, relatifs à la capitulation des Autorités danoises face aux exigences religieuses des minorités musulmanes.

Les Danois de souche ont la désagréable impression de ne plus être chez eux, de devoir se soumettre aux minorités musulmanes et à leur culture.

• L’un des plus grands hôpitaux du Danemark a admis ne plus servir que de la viande halal à tous ses patients, musulmans ou non.

• Ekstra Bladet a signalé qu’au moins 30 crèches, plusieurs écoles maternelles et garderies ont interdit le plat national danois, les fricadelles ou boulettes, à base de viande de porc, car considérées comme offensantes pour les enfants musulmans.

La révélation que les Danois sont obligés de manger de la viande halal dans les établissements publics a déclenché un débat national très animé : jusqu’où doit aller le Danemark pour satisfaire les exigences de quelques 250.000 immigrés musulmans qui vivent actuellement dans le pays ? Doit-il oublier sa propre culture, ses traditions, son identité ?

Selon le sociologue danois Jon Fuglsang de l’Université Metropolitan College, l’interdiction du porc n’est pas la bonne voie à suivre :

« La viande de porc fait partie de notre tradition culinaire. Il doit être possible de servir des menus différents pour les enfants. Il ne faut pas bannir certains aliments, juste pour respecter les exigences d’une seule communauté. »

Pour Arne Astrup, expert en nutrition:

«Interdire la saine cuisine traditionnelle danoise à l’école juste parce qu’elle est à base de porc est inadmissible. J’admets difficilement que mon enfant ne puisse soudainement plus manger de bons plats traditionnels danois comme les pâtés, saucisses et fricadelles, afin de ne pas choquer les enfants musulmans.»

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Une loi qui interdirait toute pratique discriminatoire envers la culture danoise

Selon le Parti populaire danois (DF), qui fait pression pour limiter l’immigration et pour la promotion de l’assimilation culturelle des immigrants légaux, le gouvernement devrait intervenir dans le conflit halal en adoptant une loi qui interdirait les institutions publiques de toute pratique discriminatoire envers la culture danoise.

Dans une interview avec le Jyllands-Posten Martin Henriksen, porte parole du DF, avait déclaré :

«Il est déconcertant de constater que nos institutions publiques éduquent nos enfants à accorder un respect exagéré aux musulmans. Ces pratiques sont illégales car elles discriminent sans ménagement, ceux qui apprécient la saine tradition culinaire danoise « .

Et Henriksen d’ajouter:

“nous pouvons imaginer que la prochaine revendication soit l’obligation pour les infirmières danoises de se déguiser en femmes musulmanes, pour faire plaisir aux patients musulmans.»

Le Parti conservateur de centre-droit est d’accord. Son porte-parole Tom Behnke a déclaré :

«Pourquoi nous les Danois sommes-nous obligés de changer radicalement notre manière de vivre ? Je ne l’accepte pas. Respecter les croyances religieuses d’autres personnes, ok, mais nous les imposer, non. Mes enfants et moi-même refusons de les suivre. »

Pour le Premier Ministre danois, Helle Throning Schmidt, sociale-démocrate, si les Danois doivent être tolérants envers toutes les religions et cultures, ils ont aussi le droit de conserver leurs valeurs et leurs traditions culinaires, comme les boulettes de viande, les saucisses, les pâtés et les rôtis de porc dans les hôpitaux et les cantines.

« Notre zèle à accueillir de nouveaux citoyens ne doit pas nous faire perdre de vue notre propre culture et nos traditions »

Les Danois de souche et les immigrés mènent des vies séparées et se croisent rarement

Toujours selon le sondage, seulement 27% des Danois ont des musulmans dans leur cercle d’amis, y compris au travail, parmi les collègues et les membres de leur famille..

Les Danois de souche et les immigrés mènent des vies séparées et se croisent rarement, ce qui n’aide pas à briser les barrières et les préjugés entre les communautés. Le multiculturalisme imposé à l’Occident, comme le modèle à suivre pour un avenir radieux, s’avère être un échec, car aucun peuple ne supporte l’idée de se voir diluer dans un « melting pot » au risque de disparaître.

Partout en Occident, là où il y a d’importantes communautés musulmanes, les problèmes, liés au communautarisme s’amplifient et le décalage entre les castes politiques médiatiques et intellectuelles téléguidées par l’UE, et les peuples s’accroît. Les différents sondages prouvent bien qu’il existe une indignation croissante, une prise de conscience du danger, ainsi qu’une sourde colère, envers une politique immigrationniste qui privilégie les immigrés aux citoyens de souche. Ces politiques qui prétendent créer un monde meilleur en supprimant les racines, les identités, les âmes de nos peuples, en réécrivant notre histoire, à la lumière de l’islam, se fourvoient dangereusement et nous préparent un monde de violence et de haine.

Jamais dans l’histoire de l’immigration, les pays hôtes ne se sont ainsi inclinés devant les revendications des minorités, au point d’exiger des peuples de souche de renoncer à leur identité, leur culture, leur histoire, leurs traditions, leurs valeurs pour ne pas offenser les immigrés.

Toutes les précédentes vagues d’immigration se sont adaptées, assimilées ou intégrées à leurs pays hôtes, malgré les difficultés et les problèmes, sans rien réclamer, sans être soutenues par des associations dans la recherche d’un logement ou d’un travail, et sans aide financière de l’Etat. Et pourtant, ces immigrés, issus de la même souche ethno-civilisationnelle se sont débrouillés, sans faire des vagues, sans rien exiger. Et aujourd’hui, leurs enfants et petits enfants sont fiers d’appartenir à ces pays qui accueillirent leurs ancêtres.

Si une majorité des immigrés musulmans refuse de s’adapter à notre culture, et rejette nos traditions, nos valeurs, nos lois, tout en nous imposant leur idéologie rétrograde, leurs coutumes et leurs accoutrements d’un autre âge, c’est pour les raisons suivantes :

Ils se croient supérieurs à nous, selon la parole d’Allah, mais ils profitent des avantages et des bienfaits de notre civilisation, des progrès de notre technologie, de notre justice clémente, voire laxiste dans certains cas, de nos acquis sociaux, de notre démocratie, de notre bienveillance, et de notre tolérance. Et ils veulent remplacer tout cela par la civilisation qu’ils ont quitté.

Selon la croyance islamique, la migration dans un pays non musulman est un péché majeur, toutefois, elle est permise, voire encouragée, quand les fidèles ont la possibilité de faire du prosélytisme et d’œuvrer à l’instauration de la charia.

Dès lors, il serait utopique de croire que ces immigrés de confession musulmane, à l’exception de certains, accepteront de respecter nos lois, de s’assimiler, de s’intégrer. Cela va à l’encontre du principe : « un peuple, une terre ». D’où le danger d’une confrontation violente à venir si nos élites persistent dans leur déni de la gravité de la situation : ce n’est pas le vivre ensemble qui triomphe, mais la domination progressive d’une communauté, soumise à une idéologie intolérante, suprémaciste, liberticide, sur le peuple de souche.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Sources : « Danes: We are too tolerant of Muslims, » from the Copenhagen Post

Denmark Bans Meatballs to Accommodate Muslims (Soeren Kern)

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz