FLASH
[23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  |  Scotland Yard a arrêté une musulmane de 39 ans à Londres Est qui préparait un attentat  |  Là il a raison ! Benoît Hamon dénonce le ralliement « pas acceptable » de Le Drian à Macron  |  Les alertes à la bombe contre des centres communautaires juifs américains ont été commis par un jeune israélo-américain – motif inconnu  |  Corse : 25 cocktails Molotov ont été lancés cette nuit contre la sous-préfecture de Corte sans faire de blessé  |  Non confirmé : un attentat terroriste aurait été évité ce matin à Anvers  |  Un Français a été enlevé par des musulmans au Tchad  |  « Si l’Islam est une religion de paix, pourquoi dois-je me déplacer partout avec des gardes armés ? » Ayaan Hirsi Ali  |  Sur la page Facebook d’Al Jazeera les arabes ont « réagi avec joie à l’attentat de Londres »  |  Sinaï égyptien : 15 terroristes tués, 7 arrêtés. 500 kg de TNT et des bombes artisanales saisis  |  Blocus ? Non, propagande. 10 ambulances ont transporté des malades de Gaza se faire soigner en Israël hier  |  L’ex député russe Denis Voronenkov qui a fui en Ukraine a été tué dans une rue de Kiev. Tueur appréhendé  |  Guignol : « Le niveau de la menace terroriste extrêmement élevée » – Cazeneuve, qui voulait lever l’état d’urgence il y a 8 jours  |  Blocus de Gaza ? Non, propagande. Le 22 mars, 692 personnes ont été autorisés à entrer en Israël depuis Gaza  |  L’Autriche décide l’interdiction formelle à Erdogan de faire campagne sur son sol  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 23 octobre 2013

Bundestag

L’administration Obama dément les rapports allemands selon lesquels il aurait ordonné à la NSA de mettre le téléphone portable d’Angela Merkel sous écoute depuis plusieurs années.

Obama a personnellement assuré Merkel, lors d’une conversation téléphonique, que les Etats Unis n’écoutent pas les communications de la chancelière, a déclaré le porte parole de la Maison-Blanche, Jay Carney.

Selon Der Spiegel, Merkel a téléphoné à Obama pour évoquer ces accusations qui ont été révélées grâce à Edward Snowden et elle lui a dit que si les informations se révèlent juste, il s’agissait d’une « sérieuse trahison », « totalement inacceptable », « qui doit être immédiatement arrêtée ».

Tandis que d’un coté, les Etats Unis affirment « qu’ils n’écoutent pas, et qu’ils n’écouteront pas les communications téléphoniques de la chancelière », le porte parole d’Angela Merkel, Steffen Seibert, déclare que le gouvernement allemand « a reçu des informations selon lesquelles son téléphone portable est piraté par les services de renseignements américains. »

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Seibert a ajouté que, durant son appel téléphonique, la chancelière allemande a clairement fait comprendre à Obama que si cela s’avère exact, ce genre de procédé est « totalement inacceptable », et elle a demandé aux Etats Unis de clarifier l’étendue de ses écoutes et surveillances en Allemagne.

L’Allemagne est le dernier pays de la liste à s’être émue des pratiques d’espionnage de la NSA. Avant elle, la présidente du Brésil, Dilma Rousseff, a annulé sa visite prévue aux Etats Unis ce mois ci, et a décidé d’installer des fibres optiques directes avec l’Europe pour ne plus passer par les Etats Unis, et le président français a appelé Obama pour lui faire part de ses critiques sur les écoutes de la NSA en France.

Le ton inhabituellement dur avec lequel Merkel a remonté les bretelles de Barack Obama s’explique par les recherches que Der Spiegel a faites parmi les documents de la NSA que Snowden a permis au journal de consulter. Ces résultats ont été ensuite examinés par les services de renseignement étranger allemands, le BND (Service de renseignement fédéral), ainsi que le bureau fédéral pour la sécurité des informations, qui ont trouvé les suspicions assez plausibles pour affronter le gouvernement américain.

Avec les dégâts à l’image des Etats Unis que les fuites des documents de la NSA ont provoqué, je vais finir par me demander si ce n’est pas Obama qui les a remis à Edward Snowden afin de les laisser filtrer.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz