FLASH
[29/04/2017] « Trou du cul » « grosse merde »: Dupont-Aignan porte plainte contre Lellouche et Kassovitz  |  Edgar Morin appelle à voter Macron puis à : » inscrire dans la Constitution ‘la France est une République une et multiculturelle’  |  Polony: « les élites se foutent de la désindustrialisation »  |  Ali Juppé avec un métro de retard : PEUPLE DE FRANCE, RESSAISIS-TOI »  |  Marine Le Pen répond à Zinédine Zidane : « Avec ce qu’il gagne je comprends qu’il vote Macron »  |  Après son ralliement à MLP, Pécresse veut exclure Boutin du parti. Problème: elle n’y est pas !  |  Catastrophe: Benjamin Biolay menace de rester en France si Marine Le Pen est élue (humour)  |  Monsieur «Déradicalisation» mis en examen pour viols  |  Marine Le Pen ne mentionne plus la sortie de l’euro dans sa profession de foi  |  Macron exige des « sanctions » contre la Pologne et la Hongrie pour les forcer à accueillir des migrants musulmans  |  Pierre Bergé soutient Macron et demandera la suppression de toutes les fêtes chrétiennes  |  Législatives : Macron rejette toute alliance avec LR ou le PS (et il ment)  |  Raffarin : « Macron n’a pas la puissance pour assumer la plus haute responsabilité »  |  Londres : un enseignant musulman de 21 arrêté par l’anti-terrorisme parce qu’il préparait un attentat contre la police  |  Des banques iraniennes vont ouvrir des agences en Europe  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Hervé Roubaix le 27 octobre 2013

art.UAEbusiness.afp.gi

Fait peu connu, l’Université de Strasbourg est la référence internationale de la finance islamique.

Ingénieurs, analystes financiers, experts-comptables, gestionnaires de risques, gérants de portefeuilles venus du Maroc, d’Algérie, du Tchad, ou du Sénégal suivent le cycle Executive MBA de finance islamique de la faculté de droit de l’Université de Strasbourg, dont le coût modique (5 500 euros par an) représente une fraction de ce qu’il couterait aux Etats-Unis.

« Cette formation est la première de France », explique Othman Ben-Haroun, senior market risk manager à la Société Générale, aux Dernières Nouvelles d’Alsace. La formation de l’université à la finance islamique est issue de deux laboratoires de l’Université de Strasbourg :

  • le DRES (relations entre le droit, la religion, l’entreprise et la société)
  • le LARGE (gestion et économie)

En 2008, l’université à organisé un colloque international sur la finance islamique, et « les participants ont été nombreux à nous faire part de leurs difficultés à trouver des collaborateurs compétents, qui disposent des bases minimum de connaissance dans ce domaine », précise M. Storck (DRES) au quotidien alsacien. Les pouvoirs publics, sous l’impulsion de la ministre de l’Économie Christine Lagarde, ont décidé de développer la finance islamique en France et son enseignement, et l’ont financé.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Le « premier diplôme de finance islamique en Europe occidentale » était né, et « certains des étudiants sont aujourd’hui consultants en finance islamique dans leurs pays respectifs », ajoute Michel Storck.

Résultat : les demandes d’inscription augmentent : « nous sommes notamment en relation avec Luxembourg qui est devenue avec Londres l’une des premières places financières en finance islamique ».

Le futur ?

« Nous allons établir un partenariat avec le conseil supérieur du notariat pour ouvrir l’année prochaine à Strasbourg un centre de notariat en finance islamique », car les professionnels commencent à sentir le besoin de se familiariser avec les montages financiers halal.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour Dreuz.info.

http://www.dna.fr/economie/2013/10/14/strasbourg-mecque-de-la-finance-islamique

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz