Publié par Gaia - Dreuz le 4 novembre 2013

Un homme de 50 ans a été interpellé samedi à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines), après avoir menacé la veille un automobiliste avec une arme à feu. A son domicile, les policiers ont découvert une trentaine d’armes à feu.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Le chauffeur de taxi amateur d’armes ne faisait pas dans la demi-mesure. L’homme de 50 ans, domicilié dans les Yvelines, a été interpellé samedi matin dans ce même département, à la suite d’une plainte déposée la veille au commissariat de Saint-Germain-en-Laye par un automobiliste qu’il avait menacé avec une arme à feu.

L’affaire débute vendredi en début d’après midi, lorsqu’un homme d’une trentaine d’années se présente au commissariat de Saint Germain en Laye, où il explique qu’il vient d’être menacé par un chauffeur de taxi, qui aurait exhibé un pistolet à travers la fenêtre de son véhicule.
Sur la base du témoignage de la victime, les enquêteurs parviennent à identifier le présumé agresseur et se rendent à son domicile afin d’y procéder à quelques repérages.

Le samedi matin, les policiers du commissariat de Saint Germain passent à l’action et interpellent le chauffeur de taxi. Dans son véhicule, ils découvrent un revolver de calibre 6,35 mm – identique à celui décrit par le plaignant – ainsi que deux couteaux et un poing américain. Mais les fonctionnaires ne sont pas au bout de leurs surprises.

Lors de la perquisition du domicile, ils mettent la main sur vingt-et-un fusils de divers calibres, ainsi que sur onze armes de poing et plus de deux cents cartouches. «Toutes ces armes ont été acquises sans la moindre autorisation», revèle une source policière, qui ajoute que le suspect a expliqué lors de sa garde à vue qu’il «ne connaissait que très mal la législation en vigueur sur les armes».

Selon le même source, l’homme a ajouté qu’il «avait obtenu ces armes à la suite de dons de diverses personnes». Présenté lundi matin au parquet à la suite de sa garde à vue du week-end, le suspect devait être jugé en comparution immédiate.

http://www.leparisien.fr/saint-germain-en-laye-78100/yvelines-le-taxi-etait-arme-jusqu-aux-dents-04-11-2013-3285769.php

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz