FLASH
[27/04/2017] Révélation : 4 avions cargo iraniens avaient atterri à Damas peu avant les frappes israéliennes  |  « George Soros a ruiné la vie de millions d’Européens » déclare le Premier ministre hongrois  |  Paris : l’appartement du Premier ministre, Bernard Cazeneuve, a été cambriolé (humour… oh et puis non)  |  Un commandant du Hezbollah et un garde révolutionnaire iranien tués lors des frappes israéliennes sur l’aéroport de Damas  |  Trump va reconnaître officiellement TOUT Jérusalem capitale d’Israël, révèle le quotidien Yedioth Ahronoth  |  Suite à l’arrestation du soldat allemand voulant commettre un attentat, 16 domiciles perquisitionnés en Allemagne, France et Autriche  |  Berlin : une policière a tiré sur un homme menaçant qui pénétrait dans un hôpital. Situation en cours  |  Londres : l’homme armé de couteaux arrêté près du parlement de Westminster est suspecté de terrorisme  |  Londres : individu suspect en possession de plusieurs couteaux interpellé dans le quartier de Westminster  |  Israël : un avocat arabe-israélien condamné à 7 ans de prison pour collaboration avec les terroristes du Hamas  |  Afghanistan : au moins 1 soldat américain mort dans un raid contre ISIS  |  Israël toujours nul en blocus : hier 6 920 personnes ont franchi le pont Allenby depuis la Judée Samarie vers Israël  |  Paris : Les fascistes ont tenté d’envahir le lycée Hélène Boucher  |  Paris : Un musulman fiché S au comportement suspect interpellé sur les Champs-Élysées. Attentat évité ?  |  Ca un Blocus ? 8 ambulances de Judée Samarie sont entrées en Israël avec leurs malades mercredi 26 avril  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 7 novembre 2013

 

Arafat

 

Michel Garroté, réd en chef  –-  Les analyses récemment publiées – sur les causes de la mort d’Arafat en 2004 – ne permettent pas d’affirmer que le polonium ait été la source de sa mort. Les scientifiques ne sont pas catégoriques car les analyses interviennent neuf ans après la mort de l’intéressé.

Si les experts avaient pu obtenir des échantillons dès 2004, ils auraient éventuellement pu être plus catégoriques. Du reste, on aimerait bien savoir de quoi est mort officiellement Arafat en 2004.

Aucune autopsie n’a été réalisée à la mort d’Arafat, conformément au souhait de sa veuve milliardaire qui a par la suite changé d’avis. Aucune information médicale confirmant la thèse de l’assassinat n’a jamais été publiée. Une première expertise avec des échantillons prélevés lors d’une exhumation d’Arafat a eu lieu en novembre 2012, soit huit ans après son décès.

La question pourrait être de savoir si du polonium aurait été inoculé à Arafat après sa mort en 2004 et avant la première expertise en 2012. Ce qui permettrait, comme le souhaitent la gauche occidentale et les dirigeants palestiniens, de faire du terroriste un « martyr »…

Raanan Gissin, ancien conseiller du Premier ministre israélien de l’époque, Ariel Sharon, réaffirme qu’il avait donné l’ordre de ne pas tuer Arafat : « Ariel Sharon avait ordonné de tout faire pour éviter qu’Arafat – alors encerclé par l’armée israélienne dans la Mouqata’a à Ramallah – ne soit pas tué par nos soldats ».

Sans compter que s’ils l’avaient voulu, les Israéliens auraient aisément pu liquider Arafat à Beyrouth au début des années 1980 lors de la guerre du Liban…

A qui profite le crime ? Certainement pas à Israël. Arafat était clairement un obstacle à la paix. Tandis que son successeur, Mahmoud Abbas, qui est également un obstacle à la paix, passe pour un artisan de paix…

Ils peuvent tous nous raconter ce qu’ils veulent – même que ce serait Sharon qui aurait empoisonné Arafat avec un suppositoire bulgare – de toute façon nous nous fichons éperdument de savoir comment ce criminel maffieux est mort.

Reproduction autorisée avec mention :

© Michel Garroté réd en chef www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz