FLASH
Face aux critiques internationales, Mahmoud Abbas change d’avis et demande à assister aux obsèques de Shimon Peres | Nigéria : selon l’ONU, 75 000 enfants pourraient mourir de faim à cause de la religion de paix et d’amour de Boko Haram | Apple : l’iPhone 8 est développé en Israël à Herzliya – que vont faire les boycotteurs ? | Apple : selon des fuites, l’iPhone 8 est développé en Israël | Obama a posé son veto pour interdire aux familles des victimes de 9/11 de faire un procès à l’Arabie saoudite | Turquie : le gouvernement a saisi 200 entreprises suspectées de liens avec le mouvement Gulen | Le vol Malaysia Airlines MH17 a été abattu par un missile russe tiré d’Ukraine | Tokyo : 9 personnes ont été empoisonnées dans le métro – on suspecte une explosion chimique | Berlin : Un migrant s’apprêtait à attaquer un autre réfugié au couteau. Il a été abattu par des policiers | #Israël: Olmert, l’ex Premier ministre corrompu, écope de 8 mois de prison supplémentaires | UPIK a proposé 140 amendements à l’EU pour économiser l’argent des contribuables. L’UE en a rejeté 43 d’un bloc | L’ex président israélien Shimon Peres et décédé à l’âge de 93 ans | Selon le procureur de la République de Nice, 5 projets d’attentats ont été déjoués depuis le 14 juillet sur la Côte d’Azur | Premières estimations : le débat présidentiel a été regardé par plus de 80 millions de personnes | La famille de Shimon Peres a été appelée à l’hôpital |
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 8 novembre 2013

 

MGA

 

Michel Garroté, réd en chef  –-  Or donc, nous serions des « extrémistes ». Bizarre. Nous pratiquons l’autonomie de pensée. Nous avons décomplexé les idées dites de droite. Nous ne faisons partie ni de l’air mauvais du temps actuel, ni de la sectaire bien-pensance à la mode. Nous demeurons libres. A cause de cela, nous sommes menacés de procès, taxés d’intolérants, et, tantôt censurés, tantôt calomniés, par des médias français. Ceux qui nous haïssent, nous lisent souvent, tout en feignant de ne jamais nous lire. Mais dans tout ça qui sont finalement les vrais extrémistes de tonalité néo-fasciste ?

SOS Racisme

Ainsi, je lis sur le site Internet de Valeurs Actuelles (extraits adaptés ; voir lien vers source en bas de page) : Alors que Laurent Obertone devait se rendre dans une librairie à Grenoble, pour présenter son dernier livre, Utoya, son déplacement a été annulé après des pressions exercées par SOS Racisme sur le libraire. Dans un enregistrement vidéo (lien en bas de page) monté par Ring, éditeur d’Obertone, un employé de la librairie qui devait accueillir l’écrivain, raconte les pressions qu’il a subies pour annuler sa venue.

Mécontents de la visite à Grenoble de l’auteur à succès de La France Orange Mécanique, tiré à plus de 120’000 exemplaires, les militants de SOS racisme ont tout fait pour l’empêcher de répondre à l’invitation. Contacté dans l’enregistrement video, Jacques Savine, le président de SOS Racisme en Isère, membre du PS, explique qu’il n’est « pas favorable à faire de la publicité pour un torchon ». Il poursuit, « Je ne veux pas perdre de temps avec ce genre de bouquin. A Grenoble on ne veut pas de ça. Ça nous pose un problème ».

Il revendique dans l’enregistrement n’avoir rien lu de Laurent Obertone et ne pas en avoir l’intention. L’attachée de presse de Laurent Obertone stupéfaite, rappelle tout de même à son interlocuteur que l’annulation de la visite a eu lieu après les menaces de débordements de perturbateurs reçues par la librairie. Ce à quoi répond le président de SOS Racisme en parlant de ses militants: « Ce sont des jeunes qui sont très vigilants. On les calme de temps en temps mais on ne les calme pas toujours » (fin des extraits adaptés ; voir lien vers source en bas de page).

Libération et Le Monde

Sur le site Internet du quotidien français Le Figaro, Ivan Rioufol écrit à propos du racisme et de l’antiracisme (voir lien vers source en bas de page) : Assiste-t-on à une montée du racisme en France ? Deux quotidiens – Libération et Le Parisien – font leur Une sur ce thème : « La France raciste est de retour », s’alarme le présentateur de TF1, Harry Roselmack, dans Le Monde. Les réflexions imbéciles d’une ex-candidate FN aux municipales, qui avait comparé Christiane Taubira à un singe, alimentent l’accusation. L’Internet sert aussi de défouloir à des propos indéfendables. Mais dans l’esprit des deux confrères, ce racisme serait exclusivement porté contre les « minorités visibles ». Le Blanc serait l’unique responsable de cette régression.

Ivan Rioufol : Ce qui fait d’ailleurs regretter à la militante du multiculturalisme et du port du voile islamique, Rokhaya Diallo, que votre serviteur soit présent dans les médias : « Des polémistes comme Ivan Rioufol, que personne n’invitait il y a quinze ans, car leurs propos n’étaient pas jugés respectables, sont devenus audibles », se désole-t-elle dans Libération. N’étant pas raciste – je n’ai rien contre Rakhaya Diallo et je la mets au défi de sortir une phrase de moi qui pourrait alimenter ce procès en sorcellerie – j’en conclus que c’est ma propre personne – Français dit « de souche » – qui est insupportable à cette arbitre des élégances.

Ivan Rioufol : Or je ne l’ai jamais entendue non plus prendre ses distances avec les nouveaux discours « nauséabonds » anti-juifs, anti-français et anti-blancs qui font le fond de sauce de l’idéologie différentialiste et querelleuse qu’elle cautionne. Je sais bien que de telles remarques sont immédiatement récusées par les « antiracistes », qui ont décidé d’y voir la marque de l’extrême droite. Mais ce petit jeu ne trompe personne. Le racisme anti-gaulois et l’antisémitisme qui s’observent dans les cités mériteraient la même vigilance des sonneurs de tocsin. Or leur silence les décrédibilise. Pour ces sectaires et ces fanatiques, est raciste celui qui ne leur ressemble pas.

Ivan Rioufol : Je suis vu comme raciste aux yeux des inquisiteurs, car je mets en garde, en effet, contre la salafisation des esprits, la montée des communautarismes, les atteintes portées à la laïcité par l’islam politique, le nouveau fascisme qui dresse ses listes noires d’indésirables. Je suis vu comme raciste car je dénonce le refus de s’intégrer de ceux qui n’estiment pas devoir faire l’effort de devenir français.

Ivan Rioufol : Je suis vu comme raciste car j’estime qu’il ne revient pas à la République de se soumettre aux exigences des minorités, mais l’inverse. Dans Le Parisien, Alain Jakubowicz, président de la Licra, voit même du racisme dans le fait que « les Français sont 73% à penser que les étrangers viennent en France pour profiter de son système de protection sociale ». Cette opinion serait-elle aussi délictueuse ? Tout ceci me fait dire que le pire danger qui nous menace est moins ce racisme-là, indéfini et mis à toutes les sauces, que le totalitarisme qui le porte, pour l’exhiber unilatéralement, conclut Ivan Rioufol (fin de l’analyse d’Ivan Rioufol ; voir lien vers source en bas de page).

Le Huffington Post français et Marianne

Pour ce qui concerne dreuz.info et pour ce qui me concerne, dans le Huffington Post français, Pierre Guerlain a allégué que les chrétiens philosémites amis des Juifs comme moi seraient plus problématiques que les antisémites. Dans Marianne, Maurice Szafran a allégué que les chrétiens philosémites amis des Juifs comme moi seraient des juifs extrémistes de tonalité néo-fasciste. Les gens comme moi sont donc à la fois : des chrétiens philosémites amis des Juifs ; des gens plus problématiques que les antisémites ; et des juifs extrémistes à tonalité néo-fasciste.

Pour ce qui me concerne plus particulièrement, je serais donc à la fois juif extrémiste de tonalité néo-fasciste et chrétien ; à la fois ami des juifs et plus problématique que les antisémites. En ma qualité de rédacteur en chef de dreuz.info, en ma qualité de citoyen suisse résidant en Suisse et en ma qualité de journaliste, j’avoue ne pas connaître, hormis la France, un seul pays libre et démocratique où l’on écrive de telles aberrations sur les gens comme moi.

La France des droits de l’homme, la France de la liberté, de l’égalité et de la fraternité est apparemment devenue un pays arbitraire où le mensonge et la médiocrité font bon ménage. J’ai la chance de maîtriser depuis très longtemps quatre langues. De ce fait, je lis tous les jours la presse anglophone, germanophone et hispanophone ; et je regarde tous les soirs les nouvelles sur des chaines de télévision allemandes et anglaises.

Jamais je n’y ai trouvé des intellectuels se faire traiter comme nous traitent certains médias français. J’ignore pour qui se prennent ces journaleux hexagonaux qui nous calomnient, qui nous stigmatisent et qui nous insultent. Non seulement je l’ignore, mais je ne veux même pas le savoir. Car après tout, qui lit ces gens-là de nos jours ? Comment la France peut-elle pratiquer, d’une part, le laïcisme absolutiste à l’égard de ses propres juifs et de ses propres chrétiens ; et d’autre part, l’allahïcité complaisante à l’égard de l’islam politique sur son propre territoire ?

De quel droit la France, puissance de second plan sur la scène mondiale, pays ayant cessé d’être un Etat de droit, Nation déficitaire et corrompue, de quel droit cette France-là se permet-elle de nous cracher à la figure, nous qui vivons en Suisse, en Californie et en Israël ? Pour quel motif anachronique et décalé, cette France-là considère-t-elle que nous appartiendrions à sa sphère d’influence et qu’elle pourrait donc nous maltraiter ? Qui sont finalement les vrais extrémistes de tonalité néo-fasciste ? Certainement pas nous.

Reproduction autorisée avec mention :

© Michel Garroté réd en chef www.dreuz.info

Sources :

http://www.valeursactuelles.com/soci%C3%A9t%C3%A9/quand-sos-racisme-emp%C3%AAche-laurent-obertone-rendre-grenoble20131107.html

http://www.ring.fr/livre/trailer.php/livre/utoya/trailer/censure-a-grenoble

http://blog.lefigaro.fr/rioufol/2013/11/assiste-t-on-a-une-montee-du.html

   

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz