FLASH
Gaza : un colon palestinien s’est immolé, motif encore inconnu  |  Turquie : explosion d’une voiture de police à Diyarbakır, 1 policier mort, 3 blessés  |  Attentat : militaire tué à coups de couteau à Chambéry, infos suivent  |  Suite à la conférence de la paix, l’autorité palestinienne déclare que « tout Jérusalem est territoire palestinien occupé »  |  Tôt ce matin, Tsahal a démantelé une cellule terroriste islamiste dormante près d’Hebron  |  Conférence de Paris sur le Moyen-Orient : la Grande Bretagne et l’Australie rejettent la résolution  |  Tunisie : chut ! L’islam religion de tolérance, jette en prison deux homosexuels  |  Ce matin, des jihadistes ont tiré des coups de feu depuis Gaza – Israël a répondu en détruisant une cible du Hamas  |  Le Mexique menace Trump: si vous nous imposez une taxe d’import, nous ferons pareil pour la neutraliser  |  Belgique : grosse opération anti-terroriste en ce moment parmi la population musulmane de #Molenbeek  |  L’Allemagne prévoit de renvoyer des réfugiés dans leur pays à partir de mars 2017  |  Nigeria : Triple explosion au park Madagali Motor, nombreuses victimes  |  Sondage Jerusalem post : 79% des israéliens pensent que Trump sera pro israélien  |  Sondage Jerusalem post : 65% des israéliens pensent qu’Obama est pro palestinien  |  Libye : des groupes armés ont pris le contrôle des ministères de la Défense, de la Justice et de l’Economie  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Hervé Roubaix le 10 novembre 2013

PROVOC COCHON MORT A

Les Français commencent à en avoir par dessus la casquette.

Les ouvriers du chantier du centre culturel turc ont découvert une tête de cochon mort, vendredi, en début d’après-midi, avenue Léonard-de-Vinci à Amboise, afin d’exprimer le ras le bol des Français du lent nettoyage ethnique dont ils sont les victimes.

C’est la troisième fois qu’un tel incident se produit, indique La Nouvelle République qui cite Kazim Oflu et Ismail Ozdemir, de l’association culturelle turque d’Amboise, qui se gardent bien de révéler qu’en Turquie, les églises sont détruites ou fermées l’une après l’autre.

« Une autre tête de cochon a été posée ici récemment. Et le 29 septembre 2012, nous avons trouvé une tête de sanglier, dans les mêmes conditions : au retour de la prière du midi, un vendredi. »

Et alors ? Dans le cochon, tout est bon. Si vous n’étiez pas venu envahir progressivement la France, vous n’auriez pas à souffrir le contrecoup de la population, qui, abandonnée par ses élus, réagit comme elle le peut – avant que ça n’éclate. Et les turcs, dont l’économie bat son plein, n’auront pas l’excuse des pauvres pays d’Afrique du nord pour justifier leur présence. S’ils sont là, c’est pour islamiser la France, point.

L’association turque a déposé plainte. Si une association chrétienne, en Turquie, dépose plainte pour une des nombreuses attaques christianophobes dont elles sont victimes, leurs membres se retrouvent en prison, et les turcs de France jouent les vierges éfarouchées auprès de la gendarmerie ?

« Nous ne sommes pas en colère, mais nous sommes très tristes. Ce geste est une provocation, car dans la religion musulmane, la viande de cochon, animal considéré comme impur, est interdite. »

Quel culot. Venir en France pays de la charcutaille et de la bonne bouffe, se plaindre ?

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Les responsables de l’association ont également informé le consulat turc à Paris: « On attend que les institutions nous apportent leur soutien et qu’elles condamnent publiquement ces actions. Personne ne nous a rien dit après la première plainte, on ne sait pas ce que l’enquête a donné, on ne sait même pas si la plainte a été classée sans suite ».

Il est certain que tant que les institutions n’iront pas exiger l’arrêt du nettoyage ethnique qui s’opère en Turquie contre les Chrétiens, ces derniers continueront à se poser en victime.

« Avec ce centre culturel, l’association souhaite créer un lieu d’échanges et faire connaître la culture turque en organisant des ateliers, des expositions, des projections, etc. « Il y aura un espace de culte, mais ce ne sera pas qu’une mosquée », explique Kazim Oflu.

Mais que les Turcs, accueillis en France avec générosité, commencent par montrer qu’ils veulent découvrir la culture chrétienne : la tolérance, c’est à double sens.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz