FLASH
Rotterdam : Le terroriste musulman appréhendé préparait une exécution – saloperie d’islam  |  CNN annonce que 50 000 combattants de l’Etat islamique ont été tués selon l’armée américaine  |  Allemagne : 2 mineurs musulmans suspectés de préparer un attentat ont été arrêtés à #Aschaffenburg  |  Rotterdam : 4 boîtes d’explosifs, 1 drapeau d’ISIS découverts durant l’arrestation de terroristes musulmans  |  Syrie : la coalition occidentale a bombardé et détruit 168 camions-citerne près de Palmyre  |  Nigeria : double attentat « suicide » à #Madagali : 30 morts 57 blessés – saloperie d’islam  |  Geert Wilders jugé coupable de propos de haine par la Cour  |  Egypte : 8 morts dont 4 policiers lors d’une explosion jihadiste au Caire  |  Nouvel effet Trump : Foxconn Taiwan, qui fabrique les iPhone et d’autres smartphones, déclare au WSJ qu’il envisage de se développer aux USA  |  Le géant de l’acier United States Steel annonce : « maintenant que Trump élu, nous allons investir et réembaucher jusqu’à 10 000 personnes »  |  Viola Desmond, activiste noire engagée dans la défense des droits des noirs, va apparaître sur le dollar canadien, première femme sur un billet de banque  |  Les premiers avions de combat F35i sont en route vers Israël, premier Etat au monde à être livré  |  L’espérance de vie a baissé de 78.9 à 78.8 ans aux Etats-Unis en 2015 (mais progresse régulièrement depuis 1990)  |  Australie : les tapis de prière d’un hôpital de Sydney vont être nettoyés après que du bacon ait été posé dessus  |  L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Rosaly le 10 novembre 2013

Lord Balfour

“Grande Bretagne. Il est temps de s’excuser », c’est en ces termes que des députes et des Lords britanniques demandent au Gouvernement de s’excuser pour la Déclaration de Balfour auprès du «Peuple palestinien » – qui n’existait pas à cette époque.

Tandis que l’Europe commémore ce week-end le 75e anniversaire de la Nuit de Cristal, la nuit de la terreur nazie, exprimant une émotion de moins en moins profonde, la Commission européenne prépare de nouvelles directives de boycott des entreprises juives de Judée-Samarie, berceau du peuple juif, et certains députés et Lords britanniques lancent une campagne de délégitimation d’Israël, en qualifiant la Déclaration de Balfour d’erreur historique.

Un certain nombre de Lords et de députés de la Chambre des Communes sont même allés jusqu’à présenter leurs excuses au peuple palestinien pour la Déclaration de Balfour et son impact sur le peuple « palestinien », lors d’une réunion, organisée par le PRC (Palestinian Return Center), afin de marquer le 96e anniversaire de la Déclaration de Balfour à la Chambre des Communes, le 4 novembre dernier.

Au cours de cette réunion, les membres présents examinèrent les avancées de leur campagne internationale, lancée en 2012 et intitulée : « Grande Bretagne, il est temps de s’excuser ».

Jeremy Corbyn, membre du Parlement, présenta ses excuses les plus sincères pour ce qu’il définit être la plus grande erreur historique de la Grande Bretagne. Il lança un appel au gouvernement britannique, afin de réparer cette erreur et ses conséquences désastreuses pour le « peuple palestinien ».

Rosaly : pour rappel, Zahir Mushein, membre du comité exécutif de l’OLP, déclara en 1977 au journal « De Trouw » :

« Le peuple palestinien n’existe pas. La création d’un État palestinien n’est qu’un moyen pour continuer la lutte contre l’Etat d’Israël afin de créer l’unité arabe. En réalité, aujourd’hui, il n’y a aucune différence entre les Jordaniens, les Palestiniens, les Syriens et les Libanais. C’est uniquement pour des raisons politiques et tactiques que nous parlons aujourd’hui de l’existence d’un peuple palestinien, étant donné que les intérêts arabes demandent que nous établissions l’existence d’un peuple palestinien distinct, afin de l’opposer au sionisme. Pour des raisons tactiques, la Jordanie, qui est un Etat souverain avec des frontières bien définies, ne peut pas revendiquer Haifa et Jaffa, tandis qu’en tant que palestinien, je peux sans aucun doute réclamer Haifa, Jaffa, Beersheba et Jérusalem. Toutefois, au moment où nous obtiendrons notre droit sur l’ensemble de la Palestine, nous n’attendrons pas une minute pour unir la Palestine à la Jordanie. »

Les excuses de J. Corbyn furent suivies par celles du député David Ward du parti Libéral Démocrate, qui demanda l’aide du gouvernement britannique pour résoudre ce conflit et mettre ainsi un terme à la souffrance du « peuple palestinien ». Ward déclara que la Grande Bretagne n’aurait jamais dû faire une telle déclaration, car elle provoqua l’exode de millions de « Palestiniens »….

La Baronne Jenny Tongue présenta également ses excuses et insista sur la mise en œuvre urgente des Droits des « Palestiniens », notamment le droit au retour, qui est garanti par la Loi internationale. Elle affirma que la Déclaration de Balfour avait conduit à la création d’un état israélien d’apartheid et appela à cesser tout soutien de la Grande Bretagne à un tel état.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Lord Nazir Ahmed, membre de cette organisation pour le retour des « Palestiniens », demanda au gouvernement britannique de s’excuser pour son rôle dans le nettoyage ethnique et l’exil des « Palestiniens ». Il appela aussi le gouvernement à s’excuser auprès des pays victimes du passé colonial britannique.

Rosaly : pour ces adeptes de la repentance, nous les Occidentaux du XXIe siècle, 70 ans après la décolonisation et la proclamation de l’indépendance des ex-colonies, nous sommes sommés de payer la facture et de nous laisser envahir et écrasés par les revendications des descendants des ex-colonisés. Jamais ils n’accableront leurs gouvernements corrompus d’être responsables de leur misère. Il est si facile de nous culpabiliser et d’exiger de nous, avec l’accord de la classe politique, que nous réglions la facture.

Parmi les conférenciers à ce séminaire, était présent l’ambassadeur palestinien, le Professeur Manuel Hassassian, qui exprima toute sa profonde frustration sur l’orientation actuelle du gouvernement britannique à propos de la « Palestine ». Il déplora la position du gouvernement, qu’il qualifia d’inutile et de contre-productive et l’appela à jouer un rôle plus prépondérant dans la résolution du conflit. Il ajouta que la politique britannique à l’égard de la « Palestine » n’avait pas changé de manière significative.

Selon les déclarations du responsable de la communication du PRC et du porte-parole de la campagne internationale « Grande Bretagne, il est temps de s’excuser », de plus en plus de politiciens britanniques rejoignent le mouvement, et de nombreux projets seront bientôt lancés pour obtenir plus de soutien de la part du peuple britannique, des peuples européens et non européens.

Pour rappel, Déclaration de Balfour du 2 novembre 1917, sous forme de lettre adressée par Lord Arthur Balfour(1848–1930), ministre britannique des Affaires étrangères à Lord Lionel Walter Rothschild (1868-1937), vice-président du Board of Jewish Deputies.

« La déclaration Balfour du 2 novembre 1917 relative à la réinstallation d’un Foyer national juif en Palestine constitue une étape décisive dans l’histoire du sionisme. »

[message_box title= » » color= »yellow »]Cher Lord Rothschild,

J’ai le grand plaisir de vous adresser, de la part du gouvernement de Sa Majesté, la déclaration suivante, en sympathie avec les aspirations juives sionistes. Cette déclaration a été soumise au Cabinet et approuvée par lui.

Le gouvernement de Sa Majesté envisage favorablement l’établissement en Palestine d’un Foyer national pour le peuple juif, et il emploiera tous ses efforts pour faciliter la réalisation de cet objectif, étant clairement entendu que rien ne sera fait qui porte atteinte aux droits civils et religieux des communautés non juives de Palestine ainsi qu’aux droits et aux statuts politiques dont les Juifs jouissent dans les autres pays.»[/message_box]

Rosaly : et s’excuser auprès du peuple juif d’avoir approuvé l’infâme Livre Blanc en 1939, à la demande des Arabes, afin de limiter sévèrement l’immigration juive et l’achat de terres en Palestine, signant ainsi la condamnation à mort de millions de Juifs, au moment où la marée nazie allait engloutir l’Europe ?

Quoi qu’il en soit, une pièce ayant toujours deux faces, le groupe de députés britanniques qui exigent les excuses de la Grande Bretagne met fin à cet autre mensonge qui veut que l’Europe aurait payé ses dettes vis à vis des Juifs exterminés durant la seconde guerre mondiale avec la terre des arabes. La réinstallation des Juifs dans leur terre ancestrale précède la Shoa de plus de 20 ans.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Source : British MPs, Lords, demand British government to apologize for Balfour Declaration, The Palestine Telegraph, Nov.6,2013” (traduit, adapté et commenté par Rosaly)

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz