FLASH
Autriche #Vienne : un migrant musulman qui préparait un attentat à la bombe arrêté il y a 2 heures  |  Donald Trump vient de devenir le 45e président – et il rappelle déjà ses promesses  |  Au moment de l’investiture de Donald Trump, la bourse progresse encore : les petits retraités retrouvent des couleurs !  |  #Melbourne: selon des témoins, le conducteur au nom grec a bien crié Allahu Akbar en fonçant sur la foule  |  La gauche fasciste tente d’empêcher les Américains de se rendre à l’inauguration de Trump  |  Australie #Melbourne : Un homme lance sa voiture sur la foule : 3 morts, 27 blessés  |  Gambie : le département d’Etat américain demande à ses ressortissants de quitter le pays – risque de conflit armé  |  Trump entend faire de son discours inaugural sa vision philosophique pour l’Amérique  |  Benjamin Netanyahu fait l’objet d’une enquête de la police dans au moins 4 dossiers  |  Marwan Abu Ras (Hamas) : « les juifs recrutent des prostituées et des filles qui ont le SIDA pour attraper les Arabes »  |  Trump : je n’ai pas oublié ma promesse de déplacer l’ambassade à Jérusalem, je suis quelqu’un qui tient promesse  |  Mali : al Qaïda revendique l’attentat qui a fait 47 morts  |  Mali : l’attentat contre le camp du MOC atteint maintenant 77 morts…  |  Nolan L. qui a giflé Manuel Valls: 3 mois de prison avec sursis et 105h de travaux d’intérêt général  |  Valls interpellé par un auditeur d’Inter: « la claque, on était 66 millions à vouloir te la donner »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Hervé Roubaix le 11 novembre 2013

1328281 Hong Kong, China.

La finance internationale que la France ne manque pas une occasion de critiquer, aide le pays à hauteur  61,9 % des ses besoins d’argent frais.

Montebourg a beau jeu de faire le malin et de pérorer que « les agences de notation n’ont «aucune crédibilité» », après que Standard & Poor’s a dégradé la note de la France, c’est parce que S&P et les autres agences existent que son gouvernement peut financer son train de vie dispendieux.

Et Paris ne va pas pouvoir lever le pied de sitôt sur les marchés : il est embourbé. Le budget de 2014 prévoit qu’il faudra emprunter 174 milliards d’euros (net des rachats) et plus de 140 milliards en 2015.

« Le niveau d’emprunt sur les marchés va forcément demeurer à un niveau élevé ces prochaines années », confirme Cyril Regnat, chez Natixis.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Mais « la France est maintenant plus vulnérable si la Réserve fédérale américaine décide de freiner sa politique ultra-accommodante », prévient l’économiste Norbert Gaillard.

Par conséquent, tandis que les beaux parleurs du gouvernement crachent sur la finance internationale, les équipes de l’AFT (l’Agence France Trésor, qui opère sur les marchés financiers pour le compte de l’Etat) vont jusqu’en Asie convaincre les financiers de prêter de l’argent à la France – et là il n’est pas question de déclarer que « S&P n’est pas crédible » (sic).

« Les Japonais ont été de très gros acheteurs de titres français ces dernières années », dit un analyste d’ING « mais ces investisseurs se retireront dès qu’ils percevront un risque de voir la note de la France dégradée sous AA. Paris ne doit donc pas décevoir les agences de notation. »

La note de Moody’s, l’agence de notation du self made milliardaire américain Warren Buffett, est très attendue, avec angoisse. Positive, l’AFT poussera un soupir de satisfaction, et Pierre Moscovici fera la roue. Négative, Montebourg qui chaque matin croise les doigts pour qu’aucun journaliste ne lui demande quel redressement productif il a accompli depuis sa nomination, donnera des leçons d’économie aux agences de notation.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour Dreuz.info.

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz