FLASH
[29/04/2017] Roulez les insultes : le juppéiste Bussereau qualifie Dupont-Aignan de ‘collabo’ et de ‘pétainiste’  |  Une policière d’origine maghrébine : « Marine Le Pen nous propose de la sécurité et nous montre de la considération »  |  « Trou du cul » « grosse merde »: Dupont-Aignan porte plainte contre Lellouche et Kassovitz  |  Edgar Morin appelle à voter Macron puis à : » inscrire dans la Constitution ‘la France est une République une et multiculturelle’  |  Polony: « les élites se foutent de la désindustrialisation »  |  Ali Juppé avec un métro de retard : PEUPLE DE FRANCE, RESSAISIS-TOI »  |  Marine Le Pen répond à Zinédine Zidane : « Avec ce qu’il gagne je comprends qu’il vote Macron »  |  Après son ralliement à MLP, Pécresse veut exclure Boutin du parti. Problème: elle n’y est pas !  |  Catastrophe: Benjamin Biolay menace de rester en France si Marine Le Pen est élue (humour)  |  Monsieur «Déradicalisation» mis en examen pour viols  |  Marine Le Pen ne mentionne plus la sortie de l’euro dans sa profession de foi  |  Macron exige des « sanctions » contre la Pologne et la Hongrie pour les forcer à accueillir des migrants musulmans  |  Pierre Bergé soutient Macron et demandera la suppression de toutes les fêtes chrétiennes  |  Législatives : Macron rejette toute alliance avec LR ou le PS (et il ment)  |  Raffarin : « Macron n’a pas la puissance pour assumer la plus haute responsabilité »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 15 novembre 2013

Le préfet de Haute-Savoie, Georges-François Leclerc, et des policiers de la BAC de nuit (brigade anticriminalité) ont été violemment pris à partie dans un quartier sensible de Thonon (Haute-Savoie), dans la nuit de jeudi à vendredi, par une trentaine de jeunes.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Le représentant de l’Etat accompagnait les fonctionnaires en patrouille dans le quartier de Collonges lorsque tout a dérapé vers 22h30, selon les informations du Dauphiné Libéré.

Les policiers repèrent un jeune de 19 ans bien connu de leurs services pour trafic de drogue. Les agents s’approchent et le contrôlent. Il détient 100 g de cannabis.

Mais l’individu refuse de monter dans la voiture banalisée de la BAC et se met à crier. Une trentaine de jeunes fondent sur les policiers, rouent de coups un des fonctionnaires alors qu’il est à terre. Les émeutuiers vont jusqu’à tenter d’extraire l’autre agent de la voiture, sans y parvenir. C’est à ce moment qu’un voyou projette du gaz lacrymogène qui atteint le préfet.

Le frère du dealeur a été interpellé pour outrage, provocation à la rébellion et rébellion en réunion. Celui qui a aspergé les fonctionnaires de gaz lacrymogène a été interpellé ce vendredi matin.

http://www.leparisien.fr/faits-divers/haute-savoie-le-prefet-et-des-policiers-asperges-de-gaz-lacrymogene-15-11-2013-3318837.php

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz