FLASH
[30/03/2017] Référendum turc : 3 Kurdes poignardés à Bruxelles alors qu’ils allaient voter  |  Israël prie ses ressortissants de quitter immédiatement les stations égyptiennes de la mer rouge en raison d’une possible attaque d’ISIS  |  Un blocus ça ? 20 541 tonnes de biens de consommations transportés par 626 camions sont entrés à Gaza depuis Israël hier  |  Venise : arrestations in extremis de terroristes qui se préparaient à bombarder le pont du Rialto  |  Blocus de Gaza ? Non, propagande antisioniste : hier 210 personnes ont franchi la frontière entre Israël et Gaza  |  Pour cause de discrimination, Israël boycott désinvesti et sanctionne l’ONU de 2 millions de dollars  |  L’Etat envisage d’acheter 62 hôtels F1 au groupe Accor afin de créer des centres pour migrants  |  France, Rouen : alerte à la bombe dans une église, police sur place  |  [29/03/2017] Washington : la femme qui a foncé sur la police a été mise en prison – il ne s’agit pas d’un attentat  |  Le « ministre de la Santé » de l’Etat islamique a été tué à Mossoul  |  Si c’est vrai bravo madame ! lors de la perquisition au FN, MLP a coincé son smartphone dans son décolleté pour filmer  |  [28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 19 novembre 2013

chiottes-2

Michel Garroté, réd en chef  –-  L’ONU a lancé un appel à mettre fin à la défécation à l’air libre d’ici à 2025, à l’occasion de la première Journée mondiale des toilettes, mardi 19 novembre 2013. Un tiers de la population mondiale, près de 2,5 milliards de personnes, n’ont pas accès à des installations sanitaires correctes.

On pourrait éviter que des enfants ne meurent de diarrhée chaque année. De plus, des enfants sont atteints de maladies graves, en raison de l’absence d’assainissement et du manque d’hygiène, raconte dans un message délivré pour cette Journée.

chiottes-1

Le problème, c’est qu’on va aux chiottes parce qu’on a la diarrhée et non pas l’inverse, à savoir, attraper la diarrhée parce qu’on a été aux chiottes. La « défécation à l’air libre » est encore pratiquée par plus d’un milliard de personnes, dont 620 millions en Inde. Depuis des décennies, des centaines de milliers de scouts chient à l’air libre et ce n’est pas cela, en soi, qui leur donne, éventuellement, la diarrhée.

L’ONU veut y mettre fin d’ici à 2025. « Il faut en finir avec les tabous et faire de l’assainissement pour tous une priorité de développement à l’échelle mondiale », raconte l’ONU. Pour les pays en développement, le coût de la mauvaise qualité de l’eau et de l’assainissement s’élève à quelque 260 milliards de dollars par an, soit 1,5% de leur produit intérieur brut. C’est donc bien l’eau, le problème, et, non pas, les défécations à l’air libre en elles-mêmes.

chiottes-4

« Nous sommes loin d’avoir atteint la cible des objectifs du Millénaire pour le développement qui consiste à réduire de moitié le pourcentage de la population qui n’a pas accès à des services d’assainissement de base », raconte l’ONU.

« Nous devons de toute urgence mettre les bouchées doubles », ose raconter l’ONU dans son message rédigé sur du papier de chiottes. Sauf que ce n’est pas en mettant « les bouchées doubles » qu’on va réduire les défécations sous forme de diarrhées à l’air libre.

chiottes-3

L’objectif fixé par l’ONU était de faire passer, de 51% à 25% de la population mondiale en 2015, le nombre de personnes sans accès à un assainissement de qualité. Le pourcentage de personnes sans accès à un assainissement de qualité est encore de 36% de la population mondiale. Et le 64% restant, chie-t-il dans la soie en buvant du Champagne ?

Plus sérieusement, il existe des moyens simples et peu coûteux pour gérer les défécations à l’air libre. De toute évidence, l’ONU n’est pas l’organisme ad hoc en la matière. Une coopération avec le secteur privé serait infiniment plus efficace. En instaurant, mardi 19 novembre 2013, la première « Journée mondiale des toilettes », l’ONU, une fois de plus, gaspille notre argent, se moque du monde et se couvre de ridicule. C’est un peu la merde quoi…

Reproduction autorisée avec mention :

© Michel Garroté réd en chef www.dreuz.info

chiottes-5

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz