FLASH
L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  |  Fraude fiscale : Jérôme Cahuzac condamné à trois ans de prison ferme  |  Grèce : la Cour bloque l’extradition de 2 soldats turcs suspectés de complicité du coup d’Etat  |  Les forces israéliennes ont arrêté une cellule du Hamas qui s’apprêtait, depuis la Judée, à commettre attaques et kidnappings  |  Sondage Gallup: 47% des Américains sont pour le droit à l’avortement, 46% sont pro-vie  |  Où l’on apprend que Trump a eu plus de 30 heures de conversations téléphoniques avec Obama depuis son élection  |  Sondage : le taux de popularité de Donald Trump est monté à 50%, celui des médias est tombé à 6%  |  Après l’attentat islamique de l’université, le Sénat de l’Ohio autorise le port d’arme pour les étudiants  |  Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments – la bourse réagit en baisse  |  Trump veut demander avis à Obama en raison de son expérience, pour de futures nominations  |  Sous les pressions des réseaux sociaux, le Premier ministre italien Renzi donnera sa démission ce mercredi 7 décembre  |  Trois jihadistes ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur le meurtre du couple de policiers à Magnanville en juin dernier  |  Le député LR Damien Abad à Ségolène Royal : « La castritude aigüe, ça se soigne ! »  |  Délire de @FranceInter : la radio d’Etat compare Nelson Mandela à un terroriste  |  Sondage : une majorité d’Américains pense que Trump peut conserver ses entreprises – les médias ne veulent pas  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 20 novembre 2013

Hollande imposture

J’ai salué le geste de Hollande qui, par le biais de Fabius, a empêché la trahison commise par Barack Obama d’aller jusqu’à son terme et jusqu’à une reddition sans conditions face à l’Iran des mollahs.

J’ai dit que ce geste avait été dicté, fondamentalement, par d’autres raisons que l’amitié envers Israël. J’ai dit que, tout en tenant un discours imprégné de la ligne du Quai d’Orsay et de la politique arabe de la France, Hollande avait été moins arrogant que ses prédécesseurs. J’ai dit qu’il n’en avait pas moins renouvelé une aide financière française à l’Autorité Palestinienne, ce que je considère comme un geste antisémite, dès lors que cet argent sert en bonne partie à financer des incitations au meurtre de Juifs israéliens, et à rémunérer des assassins encore en prison en Israël, ou sortis de prison et accueillis en héros à Ramallah. J’ai ajouté qu’il avait montré de l’intérêt pour la dimension « start up » d’Israël, et que quand bien même la France en avait bien besoin, ce n’en était pas moins un geste positif. J’ai même salué, dans un autre article, la décision d’honorer la mémoire des victimes juives de l’abjection nommée Mohamed Merah.

Je dois dire que, malgré toute la mansuétude dont j’ai pu tenter de faire preuve, François Hollande a commis à mes yeux l’irréparable et l’impardonnable en réintroduisant les basses manœuvres de la plus vile politique politicienne à la française là où il n’aurait jamais du le faire.

Aller saluer la mémoire des membres de la famille Sandler et de Myriam Monsonego en y introduisant la fausse affaire Taubira a relevé de l’indécence absolue, et Hollande l’a fait.

Mais il a fait pire. En deux phrases, prononcées lundi, et que je n’avais pas lues, il est parvenu à ne pas dire que les morts juifs de Toulouse avaient été assassinés par la haine islamique et par la « cause palestinienne », que l’antisémitisme et la critique de l’islam, c’est quasiment la même chose, que tout cela relève du racisme, que madame Taubira a été victime d’attaques racistes et que tout cela pouvait conduire à un acte terroriste comme celui « commis à Toulouse ».

Ne pas dire par quoi et au nom de quoi les morts juifs de Toulouse ont été tués relève de la lâcheté. Parler de l’antisémitisme en soi comme s’il ne savait pas que l’antisémitisme en France aujourd’hui a essentiellement une origine constitue de sa part un surcroît de lâcheté. Dire que la critique de l’islam relève du racisme ou, pour le moins le laisser entendre, est une attitude de carpette soumise à l’islamisme et constitue un geste en direction de l’interdiction de critiquer l’islam, qui plane d’ores et déjà sur la France. Ajouter que madame Taubira est attaquée parce qu’elle est noire relève de l’infamie. Dire que tout cela peut conduire au terrorisme, comme à Toulouse, équivaut, par la bande à dire que ce qui a tué à Toulouse, c’est ce qui peut aussi être antisémite et critiquer l’islam, et ce qui peut attaquer Madame Taubira parce qu’elle est noire. C’est infiniment immonde.

Oui, les morts juifs de Toulouse ont été assassinés par la haine islamique et le « cause palestinienne », et tous ceux qui font en France le lit de la haine islamique en s’aveuglant sur elle, et tous ceux qui servent la « cause palestinienne » sont complices de Mohamed Merah.

Oui, l’antisémitisme en France est aujourd’hui essentiellement un antisémitisme islamique.

Oui, critiquer l’islam est un droit, et assimiler la critique de l’islam a du racisme est se faire suppôt de l’islamisme.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Et non, madame Taubira n’est pas critiquée parce qu’elle est noire, mais parce qu’elle soutient de manière provocante des politiques scandaleuses qui contribuent à détruire le pays. Elle a été comparée à un singe ? Qu’avez-vous dit, monsieur Hollande, quand c’est Nicolas Sarkozy ou George Bush qui ont été comparés à des singes ? Qu’avez-vous dit quand Ariel Sharon a été comparé à un porc ? Ce n’était pas raciste parce qu’ils sont blancs ? Les blancs peuvent être comparés à des singes ? Ariel Sharon peut être comparé à un porc parce qu’il est blanc lui aussi, et comme c’est un Juif de droite, c’est excusable ?

Non, de surcroît, le terrorisme ne vient pas d’antisémites de droite, il ne vient pas de gens qui critiquent l’islam, il ne vient pas d’enfants qui, une seule fois, ont jeté des bananes à madame Taubira. Il a, quasiment à chaque fois, et quasiment partout sur terre une seule origine, et vous savez laquelle, monsieur Hollande.

Vous êtes même allé fleurir la tombe de l’inventeur du terrorisme moderne et de l’un des inspirateurs de Mohamed Merah, l’Egyptien et prétendu « Palestinien » par désir de verser le sang juif, Yasser Arafat.

Le reste de votre voyage relevait de la pusillanimité habituelle des dirigeants français, il comportait le financement d’une entité terroriste, et c’était déjà, à bien y regarder, indigne moralement, mais la dignité morale a quitté ce pays depuis si longtemps que s’il fallait en parler à chaque occasion, il faudrait ne parler que de cela.

Avoir utilisé les morts juifs de Toulouse comme vous l’avez fait, et ce en prétendant leur rendre hommage, relève de l’imposture définitive.

Moi, j’ai toujours dans le cœur les morts juifs de Toulouse. J’ai les larmes au yeux en pensant à eux. J’ai aussi les larmes aux yeux en pensant à tous les Juifs israéliens assassinés depuis trop d’années. Je retournerai en Judée Samarie, mais pas à Ramallah tant que cette ville sera occupée par l’Autorité palestinienne, et tant que le cadavre d’Arafat y sera : il est, paraît-il empoisonné, et je me demande comment c’est possible, Arafat était lui-même un poison.

C’est pour tout cela que non, je ne trahirai pas la vérité, et je n’admettrai pas la langue de bois et le mensonge, où que je parle et que j’écrive.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Guy Millière pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz