FLASH
Le géant de l’acier United States Steel annonce : « maintenant que Trump élu, nous allons investir et réembaucher jusqu’à 10 000 personnes »  |  Viola Desmond, activiste noire engagée dans la défense des droits des noirs, va apparaître sur le dollar canadien, première femme sur un billet de banque  |  Les premiers avions de combat F35i sont en route vers Israël, premier Etat au monde à être livré  |  L’espérance de vie a baissé de 78.9 à 78.8 ans aux Etats-Unis en 2015 (mais progresse régulièrement depuis 1990)  |  Australie : les tapis de prière d’un hôpital de Sydney vont être nettoyés après que du bacon ait été posé dessus  |  L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  |  Fraude fiscale : Jérôme Cahuzac condamné à trois ans de prison ferme  |  Grèce : la Cour bloque l’extradition de 2 soldats turcs suspectés de complicité du coup d’Etat  |  Les forces israéliennes ont arrêté une cellule du Hamas qui s’apprêtait, depuis la Judée, à commettre attaques et kidnappings  |  Sondage Gallup: 47% des Américains sont pour le droit à l’avortement, 46% sont pro-vie  |  Où l’on apprend que Trump a eu plus de 30 heures de conversations téléphoniques avec Obama depuis son élection  |  Sondage : le taux de popularité de Donald Trump est monté à 50%, celui des médias est tombé à 6%  |  Après l’attentat islamique de l’université, le Sénat de l’Ohio autorise le port d’arme pour les étudiants  |  Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments – la bourse réagit en baisse  |  Trump veut demander avis à Obama en raison de son expérience, pour de futures nominations  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 20 novembre 2013

Ayatollahs-1

Michel Garroté, réd en chef  –-  Hier soir, j’ai regardé « Apocalypse Hitler » sur France 2. Cet excellent documentaire analyse l’ascension d’Hitler sous tous ses aspects, psychologiques, économiques et sociologiques. Ce matin, sur le wire, je tombe sur une dépêche d’agence de presse reproduisant les propos nazislamistes de l’homme qui détient le réel pouvoir en Iran, le guide suprême et ayatollah Ali Khamenei. L’histoire se répète. Au temps du national-socialisme, quelques rares personnalités lucides avaient très vite compris qu’Hitler voulait entraîner le monde dans une effroyable guerre. Ces personnalités ne furent pas entendues. Bilan : six ans de guerre mondiale ; un génocide ; 50 millions de morts.

Aujourd’hui, quelques rares personnalités lucides, surtout depuis 2007, tirent la sonnette d’alarme, car ils ont compris que Khamenei veut détruire Israël et entraîner le monde dans une effroyable guerre (cf. sources en bas de page). Ces personnalités ne sont pas entendues. Résultat : à part l’Etat d’Israël lui-même, personne ne prémunira le peuple juif israélien contre un génocide à l’arme nucléaire iranienne. Hitler a utilisé une forme de messianisme temporel pour tenter de justifier la Shoah. Khamenei utilise une forme de messianisme chiite pour tenter de justifier une deuxième Shoah.

Le guide suprême d’Iran, l’ayatollah Ali Khamenei, a refusé mercredi tout recul sur les « droits nucléaires » de son pays et il a refusé tout recul sur les lignes rouges édictées par lui dans les négociations avec les grandes puissances qui reprennent cet après-midi à Genève. L’Iran, qui allègue être décidé à parvenir à un accord, accuse Israël de vouloir « torpiller » les négociations. L’ayatollah Khamenei a de nouveau attaqué dans son discours l’Etat hébreu, le « chien enragé » de la région qui selon lui est « voué à la disparition ».

Khamenei a déclaré : les ennemis, notamment par la bouche sale et malveillante du chien enragé de la région, le régime sioniste, disent que l’Iran représente une menace pour le monde. Les fondements du régime sioniste ont été affaiblis très fortement et il est voué à la disparition », a affirmé l’ayatollah, après avoir qualifié en octobre Israël de « régime illégitime et bâtard ».

Le discours nazislamiste du guide suprême d’Iran, l’ayatollah Ali Khamenei, résonne comme une menace à ses propres négociateurs engagés face aux pays du groupe 5+1 (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne) dans des discussions sur le programme nucléaire offensif iranien. « J’insiste sur la consolidation des droits nucléaires de l’Iran », a déclaré l’ayatollah Khamenei devant 50.000 miliciens islamistes, dans son discours diffusé en direct par la télévision d’Etat.

« Je n’interviens pas dans le détail des négociations mais il y a des lignes rouges que les responsables doivent respecter sans avoir peur de l’agitation des ennemis et je l’ai dit aux responsables », a affirmé Khamenei, numéro un iranien, qui a la haute main sur les décisions stratégiques du pays, y compris le dossier nucléaire. Parmi les lignes rouges iraniennes figurent le droit à enrichir l’uranium sur le sol iranien et le refus de fermer le site souterrain d’enrichissement de Fordo et le réacteur à eau lourde d’Arak.

A Genève, le groupe 5+1 et l’Iran vont tenter de finaliser un premier accord sur le programme nucléaire iranien qui cache un volet militaire. Le texte présenté par les pays occidentaux afin de tenter de neutraliser partiellement les activités nucléaires iraniennes militaires prévoit notamment l’arrêt de l’enrichissement à 20%, la réduction du stock d’uranium à 20% et l’arrêt de la construction de la centrale à eau lourde d’Arak. En échange, les pays occidentaux proposent d’alléger les sanctions internationales contre l’Iran.

Israël est en mesure de stopper le programme nucléaire de l’Iran par lui-même si nécessaire. Israël peut stopper le programme nucléaire de l’Iran pour un très long moment s’il le veut et il n’y a aucun doute qu’Israël est prêt à prendre la décision de frapper les installations nucléaires iraniennes unilatéralement si nécessaire. Israël a la capacité de se défendre. Et Israël se défendra si nécessaire. Israël a dit ces choses très clairement, y compris à l’ONU.

Israël a dit que si le monde n’agit pas, il résoudra le problème seul. Israël est en mesure d’agir. Ce n’est pas facile. La capacité de causer des dommages au programme nucléaire iranien n’est pas aussi forte que celle des Etats-Unis, mais cette capacité existe et Israël ne restera pas les bras croisés s’il voit que l’Iran avance vers l’arme nucléaire. L’accord actuellement proposé à l’Iran risque de conduire à une situation similaire à celle connue avec la Corée du Nord.

L’accord prévu avec l’Iran n’est pas bon car il entraîne un grand risque qu’Israël et le monde ne soient pris par surprise et que l’Iran arrive à une arme nucléaire. Et un exemple de cela, c’est la Corée du Nord. Quand les Israéliens parlent avec les Sud-coréens, ils voient exactement quel est le prix d’un mauvais accord.

Les actuelles négociations avec l’Iran montrent que pour le moment on se dirige vers un mauvais accord, un accord dans lequel l’Iran contribue a des choses inutiles qui auraient pu avoir une signification il y a un an ou deux, mais qui a la lumière des progrès technologiques de l’Iran, n’ont plus de sens aujourd’hui.

Reproduction autorisée avec mention :

© Michel Garroté réd en chef www.dreuz.info

Sources :

http://www.dreuz.info/2013/10/55951leurope-a-t-elle-tire-les-lecons-de-la-shoah/

http://www.dreuz.info/2009/10/article-faire-face-au-defi-de-l-identite-38287491/

http://www.dreuz.info/2012/08/la-guerre-perpetuelle-contre-israel/

http://www.jpost.com/Opinion/Op-Ed-Contributors/Mobilize-now-save-the-world

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz