FLASH
[30/03/2017] Référendum turc : 3 Kurdes poignardés à Bruxelles alors qu’ils allaient voter  |  Israël prie ses ressortissants de quitter immédiatement les stations égyptiennes de la mer rouge en raison d’une possible attaque d’ISIS  |  Un blocus ça ? 20 541 tonnes de biens de consommations transportés par 626 camions sont entrés à Gaza depuis Israël hier  |  Venise : arrestations in extremis de terroristes qui se préparaient à bombarder le pont du Rialto  |  Blocus de Gaza ? Non, propagande antisioniste : hier 210 personnes ont franchi la frontière entre Israël et Gaza  |  Pour cause de discrimination, Israël boycott désinvesti et sanctionne l’ONU de 2 millions de dollars  |  L’Etat envisage d’acheter 62 hôtels F1 au groupe Accor afin de créer des centres pour migrants  |  France, Rouen : alerte à la bombe dans une église, police sur place  |  [29/03/2017] Washington : la femme qui a foncé sur la police a été mise en prison – il ne s’agit pas d’un attentat  |  Le « ministre de la Santé » de l’Etat islamique a été tué à Mossoul  |  Si c’est vrai bravo madame ! lors de la perquisition au FN, MLP a coincé son smartphone dans son décolleté pour filmer  |  [28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 21 novembre 2013

 

MLP-5

 

Michel Garroté, réd en chef  –-  Le parquet de Paris a ouvert en une enquête préliminaire — toujours en cours – sur « Jeanne », un micro-parti de la présidente du FN, Marine Le Pen, apprend-on de source judiciaire, aujourd’hui, jeudi 21 novembre 2013. Cette enquête sur « Jeanne », confiée à la Brigade financière de la police judiciaire parisienne, porte aussi sur un micro-parti de Jean-Marie Le Pen, « Cotelec ».

Les investigations concernent des prêts accordés par ces deux structures à des candidats FN lors des cantonales de 2011 et des législatives de 2012. L’enquête a démarré après une dénonciation de la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP). Le micro-parti « Jeanne », lancé fin 2010, est dirigé par des proches de la présidente du FN.

Marine Le Pen affirme être soumise à une enquête permanente évoquant une sorte de combat politique contre tout ce qui, de près ou de loin, a une relation avec le FN. Alors que l’on évoque des taux d’intérêts particulièrement élevés de 6,5% ou 7% dans les prêts accordés par « Jeanne » à des candidats frontistes, Marine Le Pen répond qu’il s’agit d’un débat complètement dérisoire quand on sait que ces prêts sont de court terme.

« Jeanne » a fourni des kits de campagne électorale aux candidats FN aux cantonales de 2011 et aux législatives de 2012, kits conçus par la société « Riwal », dirigée par Frédéric Chatillon, proche de Marine Le Pen et ancien leader du Gud, le syndicat étudiant de droite. Une source au FN confirme que « Riwal » était le prestataire principal de « Jeanne ».

La plupart des grands partis politiques français utilisent des micro-partis pour financer leurs campagnes électorales. On attend avec impatience les enquêtes du parquet sur le PS et l’UMP.

Reproduction autorisée avec mention :

© Michel Garroté réd en chef www.dreuz.info

  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz