FLASH
Apple : selon des fuites, l’iPhone 8 est développé en Israël | Obama a posé son veto pour interdire aux familles des victimes de 9/11 de faire un procès à l’Arabie saoudite | Turquie : le gouvernement a saisi 200 entreprises suspectées de liens avec le mouvement Gulen | Le vol Malaysia Airlines MH17 a été abattu par un missile russe tiré d’Ukraine | Tokyo : 9 personnes ont été empoisonnées dans le métro – on suspecte une explosion chimique | Berlin : Un migrant s’apprêtait à attaquer un autre réfugié au couteau. Il a été abattu par des policiers | #Israël: Olmert, l’ex Premier ministre corrompu, écope de 8 mois de prison supplémentaires | UPIK a proposé 140 amendements à l’EU pour économiser l’argent des contribuables. L’UE en a rejeté 43 d’un bloc | L’ex président israélien Shimon Peres et décédé à l’âge de 93 ans | Selon le procureur de la République de Nice, 5 projets d’attentats ont été déjoués depuis le 14 juillet sur la Côte d’Azur | Premières estimations : le débat présidentiel a été regardé par plus de 80 millions de personnes | La famille de Shimon Peres a été appelée à l’hôpital | Belle éthique journalistique : BFMTV choisit l’ancienne conseillère de Bill Clinton pour commenter le débat Trump/ Clinton | Bonne nouvelle : les services français de contre-terrorisme indiquent qu’au moins 200 Français ont été tués en Irak et en Syrie | Egypte : le ministre des Affaires étrangères réaffirme que les liens avec Israël sont solides et stables |
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 21 novembre 2013

 

MLP-5

 

Michel Garroté, réd en chef  –-  Le parquet de Paris a ouvert en une enquête préliminaire — toujours en cours – sur « Jeanne », un micro-parti de la présidente du FN, Marine Le Pen, apprend-on de source judiciaire, aujourd’hui, jeudi 21 novembre 2013. Cette enquête sur « Jeanne », confiée à la Brigade financière de la police judiciaire parisienne, porte aussi sur un micro-parti de Jean-Marie Le Pen, « Cotelec ».

Les investigations concernent des prêts accordés par ces deux structures à des candidats FN lors des cantonales de 2011 et des législatives de 2012. L’enquête a démarré après une dénonciation de la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP). Le micro-parti « Jeanne », lancé fin 2010, est dirigé par des proches de la présidente du FN.

Marine Le Pen affirme être soumise à une enquête permanente évoquant une sorte de combat politique contre tout ce qui, de près ou de loin, a une relation avec le FN. Alors que l’on évoque des taux d’intérêts particulièrement élevés de 6,5% ou 7% dans les prêts accordés par « Jeanne » à des candidats frontistes, Marine Le Pen répond qu’il s’agit d’un débat complètement dérisoire quand on sait que ces prêts sont de court terme.

« Jeanne » a fourni des kits de campagne électorale aux candidats FN aux cantonales de 2011 et aux législatives de 2012, kits conçus par la société « Riwal », dirigée par Frédéric Chatillon, proche de Marine Le Pen et ancien leader du Gud, le syndicat étudiant de droite. Une source au FN confirme que « Riwal » était le prestataire principal de « Jeanne ».

La plupart des grands partis politiques français utilisent des micro-partis pour financer leurs campagnes électorales. On attend avec impatience les enquêtes du parquet sur le PS et l’UMP.

Reproduction autorisée avec mention :

© Michel Garroté réd en chef www.dreuz.info

  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz