FLASH
[25/02/2017] L’ambassadrice des Etats-Unis auprès de l’ONU Nikki Haley a rencontré la famille d’un soldat israélien tué par le Hamas  |  Emeutes de Nantes : « la situation est totalement hors contrôle »  |  Grèce, Dafni : des démineurs ont neutralisé un explosif posé près d’un poste de police  |  Danemark, Aarhus : un somalien musulman de 25 ans mis en accusation : il cherchait à fabriquer une bombe pour commettre un attentat  |  3 Palestiniens sont morts, 5 autres ont été blessés. Ils ont respiré des gaz alors qu’ils creusaient un tunnel terroriste  |  [24/02/2017] États-Unis #DullesAirport forte présence policière y compris groupe anti explosifs  |  Nigéria : 7 soldats et 3 militants tués dans une embuscade de Boko Haram  |  Effet Trump : l’Irak vient d’effectuer son premier bombardement aérien contre l’Etat islamique en Syrie  |  Bahrain, Sanabis : une femme a été blessée par une explosion lors d’un attentat terroriste  |  [23/02/2017] Bobigny : 2 jeunes juifs agressés par des maghrébins, un d’eux amputé avec 1 scie égoïne – silence média (comme toujours)  |  Mali : l’armée française a neutralisé des jihadistes qui ont ouvert le feu sur elle près de la frontière algérienne  |  Projectveritas, le site de James O’Keefe a explosé : trop d’internautes connectés pour voir les CNN Tapes  |  James O’Keefe offre 10 000$ à toute personne qui lui envoie une vidéo qui expose la malhonnêteté des médias  |  Geert Wilders contraint d’annuler ses activités publiques: un policier a révélé des détails sécurité aux musulmans  |  L’aviation militaire israélienne a abattu un drone du Hamas qui volait en direction de la Méditerranée  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 23 novembre 2013

download

Donc, l’individu qui a tiré sur un photographe à Libération et qui a usé de son fusil à la Défense, devant la Société Générale, et un peu plus tôt, dans le hall d’entrée de BFM, l’ignoble personnage qui a pris un automobiliste en otage est bel et bien un Français de souche d’extrême droite gravement contaminé par les idées de Marine Le Pen.

Cela fait plaisir de voir qu’une fois de plus la perspicacité de la plupart des journalistes qui ont traité du dossier n’a pas été prise en défaut. Ils ouvrent l’oeil et le bon. Ils avaient déjà ouvert l’oeil et le bon après les assassinats de militaires dans le Sud Ouest de la France. Ils n’étaient pas les seuls à avoir ouvert l’oeil et le bon à l’époque : la police avait ouvert le même œil que les journalistes, ce qui avait conduit sur la piste de l’assassin, mais pas à temps pour sauver la vie des assassinés de l’école juive de Toulouse. La police a-t-elle fait mieux aujourd’hui ? J’en doute. C’est apparemment parce qu’il a laissé des indices à l’infini derrière lui, et parce que son hébergeur l’a dénoncé que le tireur a pu être neutralisé cette fois.

Pensez-vous que ceux qui se sont trompés à Toulouse et ont cherché un Français de souche d’extrême-droite, sans doute militaire, et qui, parce qu’ils se sont trompés portent la responsabilité des assassinés de l’école juive de Toulouse, ont tiré les leçons de leurs erreurs : non !

Ces gens là sont absolument incapables de regarder la réalité en face, ils sont enfermés mentalement dans leur dogme, et leur dogme est si opaque qu’ils ne voient rien d’autre.

Après qu’il se soit avéré que le tueur de Toulouse était une petite ordure appelée Mohamed Merah, ils ont tenté de comprendre la petite ordure, ont donné la parole à sa sœur islamiste, à sa mère éplorée, à son père, à l’avocate voilée mandatée par son père, quasiment présenté la petite ordure comme une victime, traité comme un fait sans importance le fait que la petite ordure est devenu un héros des banlieues, versé rapidement une larme sur les morts, soldats français, enfants juifs, père d’enfants juifs. Ils ont laissé de côté ou traité comme une chose banale que la petite ordure se soit islamisée en prison et se soit gorgée de reportages « pro-palestiniens » comme il y en a toutes les semaines à la télévision.

Et ils n’ont pas changé, on vient de le voir. Abdelhakim Dekhar n’a pas de famille, sinon on verrait sans doute bientôt sa famille défiler devant les caméras. On le voit déjà quasiment décrit comme une victime. Il vient de l’extrême gauche, et il lui sera dès lors beaucoup pardonné. Des psychiatres sont déjà en train de gloser sur son cas. On dit qu’il avait fait quatre ans de prison lors de l’affaire Rey-Maupin. Plusieurs policiers avaient été tués, il était complice : il a fait quatre ans de prison, et il est sorti peu après le procès. Maupin a eu le sort qu’il méritait. L’autre comparse est sortie de prison depuis longtemps. C’est cela que vaut la vie de policiers ?

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Je dois dire que je n’en peux plus de cette société absolument détraquée qu’est devenue la France.

J’ai en moi un profond dégoût face au fait que moins de deux ans après la tuerie de Toulouse, on ait déjà oublié, face au fait que moins de deux ans après l’accablant dossier Merah, les mêmes indices de crétinisme transparaissent dans la presse et dans les médias audio-visuels.

Ce pays est tenu par une nomenklatura faite de gens qui se cooptent entre eux. Ils tiennent la politique, les médias, la culture. Ils conduisent ce pays vers l’agonie.

Ils détruisent les valeurs les plus essentielles.

Je dois constater que cela s’aggrave. Considérablement. J’ai connu un temps où on appelait terroriste un terroriste, assassin un assassin, et où on ne voyait pas la piste de l’extrême droite partout, alors que la quasi totalité des actes de type terroriste commis au cours des trois dernières décennies viennent d’islamistes ou de gens d’extrême gauche.

J’ai connu un temps où on pouvait critiquer l’islam sans risquer les foudres de la loi, où on considérait qu’une peine infligée en justice devait être proportionnée au crime commis et où la vie d’une personne assassinée avait encore une valeur.

J’ai connu un temps où quand on combattait l’antisémitisme et où on défendait Israël, on ne se voyait pas immédiatement « soupçonné » d’être juif, et où on ne se voyait pas traité de sale type d’extrême droite parce qu’on défendait les droits naturels de l’être humain, la connaissance, liberté de parole et la liberté d’entreprendre.

Ce temps est-il révolu en France, ou une colère va-t-elle monter de la population française pour dire que cette nomenklatura qui règne est criminelle, dictatoriale, et constitue l’inverse de tout ce qu’elle prétend être ?

Et pour ceux que cela intéresse : oui, je suis d’extrême droite, cela va de soi, comme John Locke, comme Thomas Jefferson, comme Frederic Bastiat, comme Ludwig von Mises et Leo Strauss qui étaient tellement d’extrême droite qu’ils ont fui lors de l’arrivée au pouvoir en Allemagne d’un type qui n’était pas du tout d’extrême droite et qui aimait si peu les Juifs comme Ludwig von Mises et Leo Strauss qu’il a fait construire Auschwitz, qui n’était pas du tout un camp d’extrême droite.

A un certain degré d’ignominie, je ne peux répondre que par le mépris, et, oui, par un profond et absolu dégoût.

Quand il a écrit 1984, George Orwell n’avait pas prévu ce qui se passe en ce pays, comme en d’autres, hélas. Pourtant, à certains moments, c’est fou ce que cela ressemble à certains aspects de 1984. Et c’est étrange, mais j’ai parfois l’impression que moi et ceux qui pensent comme moi s’appellent tous Emmanuel Goldstein.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Guy Millière pour Dreuz.info.

PS. Comme le notait récemment Michel Garroté ici même, Caroline Fourest a vu « des tireurs de moins en moins isolés ». C’est parce qu’elle a vu, que Caroline Fourest ne s’appellera jamais Emmanuel Goldstein.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz