FLASH
Avec 89.5% des voix, Angela Merkel a été réélue à la tête du CDU  |  Trump : « Boeing construit un nouvel Air Force 1 à 4 milliards $ pour les futurs présidents. C’est bien trop ! il faut annuler la commande !  |  L’ex directeur du Pentagon Leon Panetta soutient la nomination par Trump de « Mattis le chien fou » et recommande aux démocrates de valider sa candidature  |  Devant les membres de son parti, Merkel demande l’interdiction de la burqa et est ovationnée en réponse  |  Bruno Le Roux nommé 1er ministre. Si dans une entreprise on nommait PDG un petit cadre, ce serait la faillite – pareil pour la France  |  Des coups de feu ont été tirés sur un poste de police d’Albertslund au Danemark – 1 policier blessé – motif encore inconnu  |  Bernard Cazeneuve vient d’être nommé premier ministre. Mais sil sont bons à tout c’est qu’ils sont bon à rien disait ma grand-mère  |  Trump a démontré qu’il est le 1er président qui n’a pas besoin des médias, il va les court-circuiter pour parler aux Américains  |  Moscou et Pékin mettent leur veto à une résolution de l’Onu pour une trêve à Alep  |  Hillary Clinton atteint maintenant 2.6 millions de votes de plus que Trump – et ça n’a toujours aucune valeur  |  83% des Israéliens considèrent que Donald Trump est un pro-israélien. Les juifs gauchistes reçoivent une énorme dégelée  |  Le président italien refuse la démission du Premier ministre Renzi  |  Manuel Valls a informé le président Hollande qu’il se présente à la primaire socialiste – comme si c’était un scoop: Oh! on est tous étonnés!  |  Trump: « si les médias étaient honnêtes et honorables, je n’aurais pas besoin de tweeter. Tristement, je ne sais pas si ça changera »  |  Excédé par la pollution sonore de l’appel du muezzin, un Israélien demande que les imams envoient leurs appels audio par Whatsapp  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Rosaly le 24 novembre 2013

img-1

Hommes, femmes et enfants torturés à mort, charniers, églises détruites : l’un des plus grands massacres de Chrétiens en Syrie a été récemment perpétré par les « rebelles » jihadistes, soutenus par l’Administration Obama et l’UE.

Les médias sont restés silencieux à leur habitude.

Ci-dessus, la photo de trois membres d’une famille, torturés à mort, puis jetés dans un puits par les terroristes islamiques opposés à Bashar al Assad.

Ce massacre d’innocents, à cause de leur foi, a eu lieu à Sadad, une très ancienne petite ville chrétienne syriaque-orthodoxe, si ancienne qu’elle est même mentionnée dans l’Ancien Testament. La plupart des habitants de la région sont pauvres, la petite ville étant située dans une zone désertique entre Homs et Damas.

Fin octobre, «  les forces de l’opposition » des islamistes « modérés », soutenues par les USA et l’UE, envahirent et occupèrent la petite ville durant une semaine, avant d’être expulsées par l’armée syrienne. Quarante-cinq Chrétiens, hommes, femmes et enfants furent tués, certains atrocement torturés à mort. Les 14 églises de Sadad, dont certaines très anciennes, furent pillées et détruites. Les corps de 6 personnes appartenant à la même famille furent retrouvés au fond d’un puits, un sort tragique, de plus en plus souvent réservé à ces « sous-humains » de « Chrétiens » par les combattants d’Allah.

Les jihadistes tournèrent une vidéo sous-titrée en anglais des personnes qu’ils massacrèrent sans pitié en hurlant leur cri de victoire islamique « Allahu Akbar» (ce que l’ignare de John McCain a comparé au « Thank God » chrétien) :

Une autre vidéo, tournée après la libération de la ville, montre d’autres atrocités graphiques :

« Ce qui s’est passé à Sadad constitue le plus grave et le plus important massacre de Chrétiens ayant eu lieu en Syrie depuis deux ans et demi … » C’est en ces mots que s’exprima l’Archevêque Selwanos Boutros Alnemeh, métropolite syro-orthodoxe d’Homs et Hama.

Quarante-cinq civils innocents furent martyrisés sans raison, dont plusieurs femmes et enfants, et nombre d’entre eux furent ensuite jetés dans des fosses communes. D’autres civils furent menacés et terrorisés. Trente personnes furent blessées et dix portées disparues. Pendant une semaine interminable, 1500 familles furent prises en otages et utilisées comme boucliers humains. Parmi elles, des enfants, des personnes âgées, des jeunes gens et jeunes filles. Toutes les maisons furent pillées et les propriétés détruites. Les églises furent vandalisées et désacralisées, des livres anciens détruits, ainsi que des meubles précieux… recouvertes de graffitis hostiles au christianisme. Ce qui s’est passé à Sadat est le plus grand massacre de Chrétiens en Syrie, le second au Moyen Orient, après le terrible attentat perpétré en Irak en 2010 dans l’Eglise de Notre Dame du Salut, au cours duquel des jihadistes, liés à al-Qaïda, prirent d’assaut l’église pendant la messe et tuèrent 60 Chrétiens.

Sur des graffitis, écrits sur une église par les extrémistes qui attaquèrent l’église St Théodore à Sadad, on peut lire : « Dieu est grand (Allahu Akbar) – Al Nasra (Gabhet Al Nasra) et les petits-fils du prophète (Ahfad Al Rasul) »

Le massacre de Sadad n’est que la pointe de l’iceberg

La persécution subie par les Chrétiens en Syrie depuis le début de la guerre est effrayante : décapitations, églises bombardées, enlèvements, viols, déplacements de centaines de milliers de Chrétiens.

Un mois avant Sadad, un autre ville chrétienne, Mal’loula, l’une des rares villes où l’on parle encore l’Araméen, la langue du Christ, fut assiégée par les jihadistes, ses églises détruites et pillées, ses habitants forcés de se convertir à l’islam ou mourir.

Eglise de Sadad
Eglise de Sadad

Religion de paix, continuent à nous susurrer nos islamophiles, christianophobes ravis de voir la déferlante islamique s’abattre sur nos pays  « rances et moisis » par les valeurs de la civilisation judéo-chrétienne.

Voici les dernières paroles d’un Chrétien qui refusa de vendre son âme au dieu islamique : « Je suis Chrétien et si vous voulez me tuer à cause de ma foi en Christ, je n’y vois aucune objection. »

Nous avons appelé au secours, mais personne ne nous a écoutés

L’Archevêque conclut son cri du coeur en déclarant :

« Nous avons appelé au secours, mais personne ne nous a écoutés. Où est la conscience chrétienne ? Où est la conscience humaine ? Où sont mes frères ? Je pense à toutes les personnes souffrantes, qui se trouvent aujourd’hui dans le deuil et dans la gêne : j’ai la gorge nouée et mon cœur saigne pour ce qui est arrivé dans mon archidiocèse. Quel sera notre avenir ? Nous demandons à tous de prier pour nous ».

Quel média officiel aurait le cran de faire son travail d’information, objectivement, sans craindre de se faire traiter de raciste, d’islamophobe, de fasciste, en publiant ce cri de révolte, le récit de cette ville martyre, afin de rendre hommage aux victimes innocentes des « rebelles » syriens, ces criminels jihadistes, encouragés, soutenus par la classe politique et les philosophes de salon ?

Serge Trifkovic* originaire d’une région européenne particulièrement familière avec les « joies » du jihad islamique, répondit à l’Archevêque comme suit :

«Il est maintenant un fait bien établi, que cette non-conscience humaine se trouve à la Maison Blanche et dans les bureaux d’édition des médias occidentaux « mainstream ».

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Essayez de rechercher « Sadad » (ou Saddad) sur le site internet du Département d’Etat, ou celui du NY Times, de CNN, de la BBC, de la RTF, ou des organisations de défense des Droits de l’Homme, des ONG, etc.

Le problème, apparemment ignoré par l’Archevêque, ne réside plus dans l’indifférence de l’élite occidentale envers la disparition imminente du christianisme dans les terres de sa naissance, mais dans sa contribution active à ce génocide, en cours. Chypre (1974) et les Balkans (1991-1999), servirent de terrain d’essai, l’Irak (2003 à nos jours) en est la preuve concluante.

En Syrie, l’administration Obama reste déterminée à soutenir les « rebelles » – (seulement les «modérés», comme les assassins de Chrétiens, l’armée libre syrienne.)

En voyant l’une des vidéos arabes tournée après le massacre de Sadad et montrant les corps mutilés des membres d’une même famille, retirés du puits où ils furent jetés après avoir été torturés et tués par les jihadistes, un parent de la malheureuse famille, les yeux remplis de larmes, déclara :

«Ce que j’avais de plus précieux dans l’univers, ma famille, n’est plus, je suis maintenant seul, mais grâce à Dieu, je suis entouré de gens de cœur, épris de paix et qui ont décidé de rester, malgré les dangers. »

«J’aimerais dire aux jihadistes : « retrouvez vos esprits. » Les problèmes du monde ne peuvent être résolus que par l’intelligence et la connaissance. Assez de folie. Les gens sont à bout de nerfs. Assez, assez, retrouvez vos esprits ; vous les gens, vous les humains, retournez à votre humanité, assez de crimes. »

Rosaly : les jihadistes exultent de joie en massacrant des innocents et rendent gloire à leur divinité lunaire en hurlant Allahu akbar. Le Chrétien, dont la famille a été décimée par les fous d’Allah, leur demande tout simplement de retrouver l’infime parcelle d’humanité qui sommeille peut-être en eux. Là est toute la différence.

Comme un signe des temps, c’est un Syrien, un oriental, qui évoque le rationalisme et l’humanité, des valeurs de la civilisation judéo-chrétienne, alors que l’Occident post chrétien est gouverné par la propagande, l’émotivité, le sensationnalisme, l’endoctrinement insensé, le tout dans l’aveuglement le plus complet.

Rosaly : serait-ce là l’avenir des Chrétiens d’Occident, si les Musulmans devenaient un jour majoritaires dans nos pays et instauraient la loi maléfique d’Allah ? Le refus des élites occidentales, de protéger leurs peuples, leurs nations contre les futurs jihadistes de la cinquième colonne, momentanément déguisés en agneaux, constitue la plus grande trahison de notre histoire.

*Mr Trifkovic, historien, journaliste et analyste politique est l’auteur de : The Sword of the Prophet: History, Theology, Impact on the World* ainsi que Defeating Jihad: How the War on Terrorism Can Be Won – in Spite of Ourselves*.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Source : Largest Massacre of Christians in Syria Ignored”by Raymond Ibrahim (traduit, adapté et commenté par Rosaly)

* En achetant les livres avec ces liens Amazon, vous soutenez Dreuz qui reçoit une commission de 5%.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz