FLASH
[26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  |  5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  |  Les Israéliens nuls en blocus : 746 personnes ont traversé la frontière de Gaza vers Israël hier  |  Cincinnati : tuerie dans un nightclub – 1 mort, 14 blessés, au moins deux agresseurs  |  [25/03/2017] Cuisant échec du meeting Macron à La Réunion : sa porte-parole accuse… « les réseaux russes très bien implantés sur l’île »  |  Egypte, Sinaï : ISIS bombarde l’institut Azhari pour la seconde fois  |  Allemagne, Cologne : l’aéroport a été bouclé, un homme avec un colis suspect a été perdu de vue  |  [24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Hervé Roubaix le 25 novembre 2013
Abu Hamza
Abu Hamza

Les services de renseignement français avaient projeté d’assassiner l’islamiste Abu Hamza, à Londres, et de se faire passer pour des néo-nazis, révèle ce matin le très sérieux Telegraph (source).

Les espions français avaient prévu d’envoyer des menaces de mort au jihadiste, avec la signature de Combat 18, la branche armée du groupe néonazi britannique Blood & Honour fondé en 1991, avant de le tuer avec les armes qui sont utilisées par ce groupuscule. Autre option révélée par l’organisation Hope not Hate (pas la haine mais l’espoir), les renseignements français avait projeté de kidnaper Hamza et de le ramener en France.

Le plan, qui date de 1999, avait pour double objectif de lutter contre l’islam radical, car les Français trouvaient que les Britanniques ne le prenait pas assez au sérieux, malgré son importance outre Atlantique, et de créer une phobie contre les extrêmistes de droite.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Etant hermétique aux théories complotistes, je n’aurais pas publiée cette information si elle ne venait pas du Telegraph. Elle met en lumière la constante bienveillance vis à vis de l’extrême gauche, responsable pourtant des plus sanglants attentats et crimes non islamistes qui se sont produits en Europe.

Pas plus tard que la semaine dernière, à la grande déception des Caroline Fourest et autres gauchistes qui font de la distorsion des réalités leur gagne-pain, un islamo-gauchiste a blessé au fusil à pompe un photographe dans les locaux de Libération, un média qu’il a qualifié de « journaputes » menteurs et manipulateurs, ce qui atteste de sa parfaite lucidité.

La même semaine, on apprenait l’existence de trois femmes réduites en esclavage pendant 30 ans, à Londres, et qui ont réussi à s’échapper. Les esclavagistes, vient d’apprendre le Daily Telegraph, sont deux gauchistes qui adorent Mao, et qui dirigaient un collectif communiste dans les années 70.

Là encore, les journaliste trotskistes, mouchés, ne se bousculent pas pour dénoncer la puanteur de l’extrême gauche.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaiv pour Dreuz.info.

http://www.telegraph.co.uk/news/uknews/terrorism-in-the-uk/10471056/French-spies-and-a-neo-Nazi-plot-to-kill-Abu-Hamza.html

http://www.telegraph.co.uk/news/uknews/crime/10471517/Slavery-case-two-arrested-ran-a-revolutionary-Communist-collective.html

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz