FLASH
NIgeria : Boko Haram attaque un village apparemment chrétien : 15 morts  |  Merkel s’incline devant Trump : elle demande un compromis sur les échanges commerciaux et les dépenses militaires  |  Autriche #Vienne : un migrant musulman qui préparait un attentat à la bombe arrêté il y a 2 heures  |  Donald Trump vient de devenir le 45e président – et il rappelle déjà ses promesses  |  Au moment de l’investiture de Donald Trump, la bourse progresse encore : les petits retraités retrouvent des couleurs !  |  #Melbourne: selon des témoins, le conducteur au nom grec a bien crié Allahu Akbar en fonçant sur la foule  |  La gauche fasciste tente d’empêcher les Américains de se rendre à l’inauguration de Trump  |  Australie #Melbourne : Un homme lance sa voiture sur la foule : 3 morts, 27 blessés  |  Gambie : le département d’Etat américain demande à ses ressortissants de quitter le pays – risque de conflit armé  |  Trump entend faire de son discours inaugural sa vision philosophique pour l’Amérique  |  Benjamin Netanyahu fait l’objet d’une enquête de la police dans au moins 4 dossiers  |  Marwan Abu Ras (Hamas) : « les juifs recrutent des prostituées et des filles qui ont le SIDA pour attraper les Arabes »  |  Trump : je n’ai pas oublié ma promesse de déplacer l’ambassade à Jérusalem, je suis quelqu’un qui tient promesse  |  Mali : al Qaïda revendique l’attentat qui a fait 47 morts  |  Mali : l’attentat contre le camp du MOC atteint maintenant 77 morts…  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 28 novembre 2013

 

Chrétiens-Orient-1

La France demain ?


Michel Garroté, réd en chef  –-  Alexandre del Valle, journaliste, écrivain, membre de la rédaction de dreuz.info et géopolitologue, dans un entretien avec Atlantico, analyse l’islamophobie, la judéophobie et la christianophobie (ci-dessous, extraits adaptés ; voir lien vers source en bas de page).

Les agressions de musulmans en raison de leur appartenance religieuse plus importantes que les agressions christianophobes ? Les chiffres sont difficilement comparables car l’Observatoire de l’islamophobie dans son recensement ne fait pas la distinction entre ce qui relève de la critique de l’islam et ce qui relève de l’agression tandis que les critiques de la religion chrétienne ne sont pas classées dans la catégorie des actes christianophobes (Note de Michel Garroté – Chez nos voisins français, la « critique » de la religion chrétienne est souvent haineuse et mensongère. Cette « critique » est donc foncièrement christianophobe).

Les chiffres de l’islamophobie englobent les « actions et menaces », mais sur les 157 actes recensés très peu concernent des agressions physiques ou des destructions de mosquées. Il s’agit essentiellement de critique de la religion islamique et on y inclut par exemple des gens très « laïcards » qui seraient un peu blasphémateurs.

En revanche, depuis 9 mois l’Observatoire de la christianophobie a recensé 250 manifestations publiques de christianophobie : notamment 8 agressions de prêtres, 17 tentatives d’incendies et incendies d’églises ou de lieux de culte chrétiens, 25 cas de profanations et actes de vandalisme de cimetières chrétiens et 70 cas de profanations d’églises et actes de vandalisme contre et dans des lieux de culte chrétiens.

Selon les critères du ministère de l’Intérieur, les lieux de culte qui sont le plus souvent sabotés et endommagés sont de très loin ceux de l’Église catholique. Pour donner un exemple précis, depuis plus de 15 ans à Perpignan dans la paroisse de Saint-Jacques, il a fallu mettre des barbelés ainsi que tout un système de sécurité autour de la paroisse car les prêtres étaient constamment agressés. Les cas d’incursion dans les églises comme on l’a encore vu récemment dans la cathédrale Notre-Dame de Paris avec les Femen sont banals contre les chrétiens.

Lorsqu’on lit les rapports concernant l’islamophobie, on s’aperçoit que les cas de vandalisme de mosquées sont rares : peinture d’un drapeau français ou envoie d’une matière porcine sur les murs. Ces cas marginaux sont présentés quasiment comme des agressions physiques alors qu’il y a des cas d’agression de prêtre régulièrement. Par contre, les rares imams qui ont été agressés ces dernières années l’ont été par des organisations islamiques radicales.

Les actes antisémites ? Le Crif publie régulièrement des rapports et on dépasse de très loin les chiffres des cas islamophobes : 614 actes antisémites ont ainsi été recensés en 2012. Les critiques à l’encontre des juifs s’inscrivent souvent dans le cadre de l’antisémitisme traditionnel. Ils dépassent le blasphème et visent directement l’identité des juifs indépendamment de ce qu’ils pensent.

Les chrétiens ont le palmarès du nombre d’agression au niveau mondial, mais au niveau de l’expression de la haine, les juifs avancent les chiffres les plus importants. Enfin, les agressions physiques de non musulmans contre des musulmans sont très rares alors que les cas d’agressions antisémites par les musulmans existent comme l’a notamment montré l’emblématique affaire Halimi.

Les actes christianophobes moins médiatisés ? Étant donné que le christianisme est assimilé à la religion du « blanc », de l’Européen, du colonisateur ou de l’Américain néo-conservateur évangéliste, il cumule toutes les tares. C’est la religion du « méchant », du croisé, de ceux qui ont conquis l’Amérique latine et imposés l’esclavagisme.

La religion chrétienne est vraiment attachée à la figure du méchant homme blanc occidental, ce qui est tout à fait à relativiser, mais qui est ancré dans l’idéologie des européens eux-mêmes. Je n’accuse pas une idéologie qui viendrait d’ailleurs. La première raison de ce deux poids deux mesures, c’est la haine envers le christianisme des Européens eux-mêmes. Les chrétiens eux-mêmes véhiculent un certain nombre de poncifs anti-chrétiens qui sont les résultats de la pure ignorance.

Je vois souvent des paroissiens dire « nous à l’époque des croisades », « nous à l’époque de l’inquisition ». Ils ont intégré une représentation négative d’eux-mêmes alors que la réalité est souvent plus complexe. Il faut rappeler que l’inquisition a tué moins de personnes en trois siècles que trois mois de la Révolution française sous Robespierre (fin des extraits adaptés ; voir lien vers source en bas de page).

Reproduction autorisée avec mention :

Michel Garroté réd en chef www.dreuz.info

Et source :

http://www.atlantico.fr/decryptage/ophislamophobie-ou-sentiment-anti-religieux-global-chiffres-actes-anti-musulmans-antisemites-ou-anti-chretiens-et-maniere-dont-o-909624.html

   

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz