FLASH
[20/07/2017] Hebron: un colon arabe vient de tenter de poignarder des soldats israéliens. Il a été abattu  |  [19/07/2017] Le CSA autorise TF1 a coupé l’émission de variété « Journal télévisé » par de la pub – sans réduire votre impôt audiovisuel  |  [18/07/2017] Hébron : Un terroriste palestinien a foncé sur la foule et blessé deux soldats israéliens avant d’être tué par balles  |  Allemagne, Schwerin : de jeunes arabes ont attaqué un homme qui défendait une femme victime de leur harcèlement  |  Israël : la triple alerte d’attaques à la roquette sur Rosh Pina, Tibériade et Safed est probablement fausse  |  [17/07/2017] Dépêche Reuters: Baghdadi est définitivement en vie »  |  Michael Stipe de R.E.M. soutient Radiohead contre les menaces de BDS  |  Allemagne : un homme armé s’est introduit dans une école – il est recherché par la police  |  Etats-Unis : un homme qui faisait des menaces terroristes contre le personnel d’un hôpital a été arrêté  |  Italie : un étranger d’origine guinéenne a attaqué un policier avec un couteau à la gare de Milan  |  [16/07/2017] L’aviation égyptienne a détruit 15 véhicules chargés d’armes qui venaient de Libye par le désert  |  Doris Melton (réfugiée bosniaque, chanteuse de Dream Machine): « les gauchistes, des gens dérangés et en face des personnes de bon sens »  |  Israël : durant la nuit, un colon terroriste arabe armé a été abattu par l’armée en Judée  |  [15/07/2017] Paris : le préfet de police cède aux pressions et interdit le concert de Héritier Watanabe à l’Olympia  |  Paris : violente manifestation de la diaspora congolaise contre la venue du chanteur Héritier Watanabé à l’Olympia  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 30 novembre 2013

thanksgiving-hanukkah

Cette année, la date de Thanksgiving aux Etats-Unis a coïncidé avec la fête juive de Hannoukha.

J’aimerais être en Israël pour Hannoukha, car cette fête est porteuse d’une mémoire de libération du peuple juif, et parce qu’Israël existe, le peuple juif peut être libre sur sa terre : c’est une liberté qui a été durement payée et, tout en songeant à Hannoukha, je n’oublie pas une seule seconde tous les Israéliens qui sont morts sous les balles d’ennemis haineux ou sous les éclats d’attentats terroristes d’autres ennemis haineux. Je n’oublie pas les souffrances de ceux qui sont restés mutilés. Je regrette, souvent, qu’Israël ait fait preuve d’autant de clémence pour des gens qui se sont ravalés en deçà de l’être humain, et en deçà même des animaux carnivores qui, lorsqu’ils tuent, le font pour manger, et pas par vice criminel. Mais je sais qu’Israël est libre, et qu’Israël est fort. Je sais ce qu’Israël a accompli en six décennies, et cela me montre que tout n’est pas sombre sur cette terre.

J’aurais aimé être aux Etats-Unis pour Thanksgiving. La première fête de Thanksgiving a été célébrée en 1621, un an après que les Pilgrim Fathers soient arrivés dans ce qui allait devenir la Nouvelle Angleterre. C’était un jour destiné à rendre grâce à Dieu pour avoir permis aux immigrants juste installés de survivre grâce à ce qu’ils avaient pu cultiver ou élever sur leur nouvelle terre, une terre où ils étaient libres de pratiquer leur foi sans craindre les persécutions qu’ils pouvaient subir en Angleterre. Thanksgiving est aussi un jour symbole d’une libération. C’est la fête qui est censée unir tous les Américains. Et même si nombre d’Américains dans les grandes villes universitaires fêtent Thanksgiving machinalement, sans se rappeler de ce que ce jour signifie, je sais que dans l’Amérique intérieure, le « flyover country », on se souvient, et on sait pourquoi les Etats Unis sont devenus, selon les mots de John Winthrop que Ronald Reagan aimait citer, la « lumière au loin sur la colline ».

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

C’est parce que je sais la signification de Hannoukha, et parce que je connais le judaïsme que j’aime Israël et que je souffre quand le peuple d’Israël souffre. C’est parce que je connais l’éthique juive que je ne pourrai un seul instant me détourner des valeurs éthiques qui sont les miennes, et accepter de mentir une seule seconde.

C’est parce que je sais la signification de Thanksgiving et parce que je connais les Etats Unis d’Amérique, leur histoire, leurs valeurs fondamentales, et le peuple américain de l’Amérique intérieure que j’aime les Etats Unis d’Amérique, aussi profondément que j’aime Israël, et que je souffre de voir un Président anti-américain installé à la Maison Blanche et tenter de broyer ce qui a fait la grandeur de ce pays. C’est parce que je connais les valeurs éthiques qui étaient celles de John Winthrop et de Benjamin Franklin, de George Washington et de Thomas Jefferson, d’Abraham Lincoln et de Ronald Reagan qui, tous, savaient que les valeurs dont ils étaient imprégnés venaient du judaïsme, que je ne peux pas, non, me détourner des valeurs éthiques qui sont les miennes.

Et tout comme je souhaite qu’Israël puisse être plus fort encore, et vivre en paix (ce qui ne pourra venir qu’après que les ennemis d’Israël aient été vaincus), je souhaite que les Etats-Unis puissent redevenir ce qu’ils n’auraient jamais dû cesser d’être et que symbolisent si bien la statue de la Liberté dans le port de New York, cadeau de la France lorsqu’elle était encore digne, et le poème d’Emma Lazarus qui lui est attaché. Emma Lazarus était la fille de Moïse Lazarus et d’Esther Nathan. Elle fut l’amie de Ralph Waldo Emerson, un homme qui considérait que l’éthique primait sur toute autre considération. Elle aimait l’Amérique et savait que la liberté levait sa lampe au côté de la porte d’or et de lumière. Je veux penser que la lampe dont parlait Emma Lazarus ne s’éteindra pas.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Guy Millière pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz