FLASH
[28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 5 décembre 2013

Steve C. accusé du viol d’une lycéenne de 18 ans, à Cornebarrieu, et écroué mardi soir pour viol aggravé en récidive est loin d’être un inconnu aux yeux de la justice.

Cet Antillais, de 34 ans, originaire de Pointe-à-Pitre, a été condamné en 2002 à une peine de 15 ans de réclusion criminelle avec d’autres complices pour un braquage violent suivi de séquestration et d’un viol aggravé, aux Antilles. Incarcéré dès 2001 dans le cadre de ces affaires, Steve C. a purgé onze ans de prison par le jeu des remises de peine. Il a quitté le centre de détention de Muret, en février 2012, avec une promesse d’embauche à la clé. Il a bien bénéficié dès l’année dernière d’une libération conditionnelle, comme nous l’avons annoncé dans notre édition d’hier.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

«Dans le cadre de sa libération, en février 2012, il faisait l’objet d’un suivi de la part des autorités judiciaires», a confirmé hier, le procureur de la République, Michel Valet. Et de préciser : «Un contrôle régulier et normal. Ces contrôles étaient toujours en cours et il n’était pas lâché dans la nature.»

http://www.ladepeche.fr/article/2013/12/05/1768354-le-violeur-de-cornebarrieu-etait-suivi-judiciairement.html

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz