FLASH
[28/06/2017] Donald Trump a accepté l’invitation d’Emmanuel Macron d’assister au défilé de Bastille day (14 juillet)  |  Allemagne, un migrant arrêté parce qu’il soutenait ISIS  |  Tunisie, pays musulman modéré donc tolérant, interdit le spectacle de Michel Boujenah  |  [27/06/2017] L’enquête du FBI contre le général Flynn, le conseiller sécurité de Trump, était une vengeance  |  L’université de Californie se prend un procès pour « environnement hostile aux juifs »  |  Chômage : la barre des 6.6 millions d’inscrits à Pole Emploi est dépassée  |  [26/06/2017] La Cour suprême déclare légale l’interdiction d’entrée établie par Trump pour 6 pays musulmans (sauf les gens qui ont des liens aux USA)  |  [25/06/2017] Grande-bretagne, Newcastle : il s’agirait d’un accident et non d’une attaque contre des gens près d’une mosquée  |  Grande-bretagne, Newcastle : une voiture a foncé sur une foule apparement musulmane – 5 blessés  |  Newcastle : une voiture fonce sur des piétons, 5 blessés  |  [24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 6 décembre 2013

church-bombing

Rappel :

• Nelson Mandela n’a été retiré de la liste terroriste des Etats Unis qu’en 2008.

• Amnesty International a refusé de soutenir son cas en précisant «[Amnesty] ne pouvait pas donner le nom de «prisonnier d’opinion» à toute personne associée à la violence, même si comme dans la guerre conventionnelle «une certaine retenue peut être exercée. »

• Mandela était l’ami de dictateurs sanguinaires :

• Le Général Sani Abacha, qui prit le pouvoir par un coup d’Etat en novembre 1993, et s’illustra pour sa corruption et ses violations des Droits de l’homme, ne fut jamais critiqué par Mandela.
• Mandela accepta le soutien financier du Colonel Muammar Gaddafi et du Président indonésien Suharto. Il ne critiqua jamais leur terrible bilan humanitaire, et au contraire leur remis les plus grands honneurs d’Afrique du Sud, The Order of Good Hope, un équivalent de la légion d’honneur.

Nelson Mandela ? Quel héritage :

* Economie en ruine
* Départ massif des blancs
* Taux de viols le plus élevé d’Afrique
* Explosion du Sida
* Corruption institutionnalisée
* L’un des 5 pays « les moins performants » du continent Africain
* Le Chômage atteint 40% des actifs
* Revenu des noirs inférieur de 50% à celui sous le régime blanc d’avant 1994
* Violence extrême : 43 meurtres quotidiens
* 2000 fermiers blancs massacrés après son arrivée au pouvoir.

(Merci NM)

Selon les témoignages directs de mes amis sud africains qui ont fui le pays, il n’existe pas de famille blanche qui n’a pas subi un jour ou l’autre une agression. La question pour eux n’était pas de savoir s’ils risquaient d’être tués, mais quand. Chaque pièce de leurs maisons était séparée des autres par des rideaux de fer et des portes blindées.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

 

 

Pour Bernard Lugan, spécialiste de l’Afrique : « Mandela n’a rien fait du tout, il a tout raté ! ».

  • Il fut avant tout un révolutionnaire, un combattant n’hésitant pas à faire couler le sang des autres et à risquer le sien, explique Lugan,
  • Il fut l’un des fondateurs de l’Umkonto We Sizwe, aile militaire de l’ANC, qu’il co-dirigea avec le communiste Joe Slovo, planifiant et coordonnant plus de 200 attentats et sabotages pour lesquels il fut condamné à la prison à vie.
  • Il n’était pas l’homme qui permit une transmission pacifique du pouvoir. La vérité est qu’il fut hissé au pouvoir par le président De Klerk appliquant le plan décidé par Ronald Reagan.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

http://bernardlugan.blogspot.com/

http://www.amnesty.org/en/library/info/POL10/001/1965/en
http://thebackbencher.co.uk/3-things-you-didnt-want-to-know-about-nelson-mandela/

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz