FLASH
[28/02/2017] Les sirènes de tir de roquette dans le sud israélien étaient une fausse alerte  |  Alerte tir de roquette depuis Gaza vers des civils au sud d’Israël près de Gaza  |  Allemagne : un conducteur lance sa voiture et tue 2 policiers à Oder-Spree. On va nous faire le coup « il était ivre, où il est fou » ?  |  Correction : Mauritanie, les musulmans exigent l’expulsion de l’ambassadrice de Mauritanie en France parce qu’il a assisté au dîner du CRIF  |  Allemagne : un réfugié armé d’un couteau est retranché dans un centre d’accueil à #Hammerbrook. Les forces spéciales sont sur place. L’immigration va bien  |  Nablus : Tsahal a blessé un colon arabe palestien qui s’approchait de façon suspecte d’un groupe de soldats  |  [27/02/2017] Trump propose une hausse de 54 milliards de dépense pour la Défense « atteindre la paix en montrant notre force »  |  Les services du renseignement israélien affirment que Trump a créé une nouvelle voie vers la paix  |  Axelle Le Maire, secrétaire d’État chargée du numérique, démissionne du gouvernement  |  Sondage : 51% des Américains pensent que les médias sont acharnés contre Trump  |  USA : alerte à la bombe contre des centres communautaires juifs dans 3 Etats  |  Les humanistes contre la peine de mort @SophiaAram @ruquierofficiel @florenceforesti appellent à tuer Trump  |  Belgique: Fouad K aurait commis jusqu’à 230 viols  |  L’Etat islamique revendique les attentats contre des commissariats en Algérie  |  Algerie, Tébessa – 3 individus suspectés de soutenir le terrorisme ont été arrêtés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 7 décembre 2013

argentina2

Fin novembre, lors de la 28e Assemblée des femmes d’Argentine, ces dames en furie ont tenté d’attaquer l’église San Juan de Cuyo, et ont agressé ses défenseurs, un groupe de jeunes hommes qui ont entouré la cathédrale pour la protéger d’une mise à sac.

L’Assemblée nationale de la femme est une réunion annuelle féministe d’Argentine, où les participantes discutent des droits des femmes, du trafic humain, des questions de genre et d’avortement. Dix-sept mille femmes défilaient dans les rues avant d’attaquer les églises locales.

Mais cette année, un cordon sanitaire composé de 1 500 jeunes hommes s’est formé pour protéger San Juan de Cuyo contre environ 7 000 femmes hystériques, selon Infobae.

Les militantes, dont beaucoup étaient seins nus, ont bombé les hommes de peinture, leur ont écrit sur le visage avec des markers, et leur ont craché dessus, en plus d’autres infâmies.

Mais les hommes sont restés debout, impassibles, formant une chaîne humaine, et ont prié pendant toute la durée des agressions. A l’intérieur de l’église, l’archevêque Alfonso Delgado récitait des prières avec 700 fidèles.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Les manifestantes ne se sont pas contenté d’attaquer l’église, elles ont défilé dans toute la ville et ont écrit des graffitis pro-avortement et pro-gay, et ont brulé des effigies du pape François, qui est argentin.

Des groupes de femmes ont dancé autour des photos du pape en train de brûler en chantant « si le pape était une femme, l’avortement serait légal ».

Selon InfoCatólica, la police a refusé d’intervenir au prétexte que « ce sont des femmes ».

Ainsi donc Caroline Fourest a 7 000 jumelles hystériques en Argentine.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

washingtontimes.com

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz