FLASH
Patrick Devedjian : les Allemands « nous ont pris nos juifs, ils nous rendent des Arabes » | Corse : le truand Hicham Merzouki tué au fusil d’assaut à Santa-Maria Poggio | Hollande reconnaît la responsabilité de la France dans l’abandon des harkis | Boston : Attaque au couteau au Collège Emerson, 6 blessés, les 2 assaillants sont en fuite | Motivation terroriste probable, dans l’attaque mortelle de Burlington qui a fait 5 morts | Budapest : Explosion d’un bombe, il y aurai plusieurs victimes | Le New York Times soutient officiellement Hillary Clinton – encore un média neutre ! | New York : en marge de l’AG de l’ONU, Netanyahou rencontrera Clinton et Trump dimanche – séparément | Un terroriste palestinien condamné à 9 ans de prison par Israël pour avoir poignardé et blessé 2 Israéliens | Terrorisme : une jeune femme de 22 ans soupçonnée de préparer un attentat a été arrêtée à #Molenbeek | Terrorisme : La sœur de Fabien Clain, « voix » de Daesh, a été mise en examen et placée sous mandat de dépôt | Pantin (93) : La famille de la femme voilée abattue est liée au grand banditisme | La police de Burlington, Washington dit que rien ne démontre encore que la tuerie du centre commercial est un acte de terrorisme islamique | Une dizaine d’armes de poing ont été volées par 3 personnes, dont 1 militaire, à la base militaire d’Istres | Etats Unis : un homme tue 5 personnes dans un centre commercial de Burlington, Washington – recherches en cours |
Rafraichir régulierement la page
Publié par Hervé Roubaix le 14 décembre 2013

imgres

Mi-novembre, une cinquantaine d’enquêteurs de la sûreté départementale de Lille et Roubaix fait une descente chez des voyous. Une bande écumait la région depuis avril et volait des ordinateurs et des tablettes dans les entreprises de la région – une quarantaine en tout.

Dans la planque, la police découvre une trentaine d’ordinateurs et d’Ipad. Six racailles sont mises en examen, sur dix sept interpelées. Le réseau est enfin démantelé.

Enfin… presque.

Car la police a sous estimé le pouvoir de nuisance des juges rouges : tous les voyous ont été laissés en liberté, et ils vont pouvoir reprendre leur lucratif commerce et continuer à punir ces sales entreprises capitalistes qui exploitent les travailleurs.

8 mois d’enquête dont le coût pour la société civile est loin d’être modique, puis une victoire, une arrestation record. Et la justice a tout foutu en l’air en quelques minutes. Le laxisme judiciaire a créé un véritable malaise chez la police qui se demande à quoi sert leur métier, à quoi cela sert de pourchasser les délinquants, de « travailler comme des fous» sur le dossier, à identifier la bande, si c’est pour relâcher les renards dans le poulailler.

Le montant des vols de la bande a été estimé à 500 000 euros. Pour les enquêteurs, la pilule est dure à avaler. Pour les PME volées, mieux vaut faire profil bas si elles ne veulent pas se retrouver sur le mur des cons de la magistrature du nord.

« De telles enquêtes, c’est un investissement lourd en heures, en dispositifs et en moyens, avec des filatures qui peuvent durer des nuits entières », souligne un enquêteur. « Comment s’étonner que le flic qui enquête depuis plusieurs mois, jour et nuit quelques fois, éprouve un ras-le-bol ? On est un peu amers.»

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Le syndicat de police Alliance a également exprimé son dégoût : « Les policiers avaient beaucoup d’éléments. La plupart des suspects avaient déjà été interpellés puis réinterpellés. Ce flop est inadmissible », tonne Olivier Berton, délégué d’Alliance.

« Un signal d’impunité a été adressé à des délinquants. On ne comprend pas, d’autant que les cambriolages explosent et sont une priorité. Il y a eu un loupé judiciaire quelque part,» ajoute Berton qui semble ne pas comprendre qu’il n’y a aucun loupé mais une intention de nuire aux bourgeois exploiteurs de la part d’une corporation hyper-politisée à l’extrême gauche revancharde.

Le parquet de Lille a demandé plusieurs placements en détention: « Cela nous semblait justifié au regard des faits, des investigations et du risque de renouvellement des infractions. Le juge d’instruction avait globalement suivi nos réquisitions [mais] le juge des libertés et de la détention (JLD) a décidé les libérations, sous contrôle judiciaire. »

Jérôme Sacchi, PDG de Prodcast, société de production audiovisuelle à Marcq-en-Barœul, et qui fait partie des cambriolés a expliqué à la Voix du Nord : « On crée de l’emploi, de la richesse, on innove (…) Notre rôle n’est pas de se dire tous les matins Est-ce qu’on va être cambriolés ou pas ? »

Lassé, Jérôme Sacchi pense à déménager. Son « ras-le-bol » est palpable. « On a fait notre enquête. On a vu nos appareils, très spécifiques, sur leboncoin.fr ». Une salariée a par exemple reconnu son clavier, auquel il manquait une touche, retrouvée d’ailleurs dans les locaux juste après les faits. »

(merci maury)

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz