FLASH
Bruno Le Roux nommé 1er ministre. Si dans une entreprise on nommait PDG un petit cadre, ce serait la faillite – pareil pour la France  |  Des coups de feu ont été tirés sur un poste de police d’Albertslund au Danemark – 1 policier blessé – motif encore inconnu  |  Bernard Cazeneuve vient d’être nommé premier ministre. Mais sil sont bons à tout c’est qu’ils sont bon à rien disait ma grand-mère  |  Trump a démontré qu’il est le 1er président qui n’a pas besoin des médias, il va les court-circuiter pour parler aux Américains  |  Moscou et Pékin mettent leur veto à une résolution de l’Onu pour une trêve à Alep  |  Hillary Clinton atteint maintenant 2.6 millions de votes de plus que Trump – et ça n’a toujours aucune valeur  |  83% des Israéliens considèrent que Donald Trump est un pro-israélien. Les juifs gauchistes reçoivent une énorme dégelée  |  Le président italien refuse la démission du Premier ministre Renzi  |  Manuel Valls a informé le président Hollande qu’il se présente à la primaire socialiste – comme si c’était un scoop: Oh! on est tous étonnés!  |  Trump: « si les médias étaient honnêtes et honorables, je n’aurais pas besoin de tweeter. Tristement, je ne sais pas si ça changera »  |  Excédé par la pollution sonore de l’appel du muezzin, un Israélien demande que les imams envoient leurs appels audio par Whatsapp  |  Libye : le gouvernement a repris la ville de #Sirte à l’Etat islamique, dont les combattants se préparent à se mélanger aux migrants  |  Ecosse. Fumer avec un enfant dans la voiture, c’est 119 € d’amende  |  Raciste ? Trump a nommé un noir, Ben Carson, comme Secrétaire au logement et au développement urbain  |  Wisconsin: Les Verts ont dépensé 1 million $ pour demander le recomptage. Sur 2.975 millions, ont été trouvés pour l’instant 349 votes manquants  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Hervé Roubaix le 15 décembre 2013

3529263_5_41b4_sur-le-tarmac-de-l-aeroport-m-poko-de-bangui_af68a1eb17639db5609bf9b3f6461b64

Le Parisien révèle en exclusivité que lors de son escale en Centrafrique au retour de l’hommage à Nelson Mandela, François Hollande a échappé à un attentat terroriste.

Mardi soir, 19h15 le Falcon 7X présidentiel se pose à l’aéroport M’Poko de Bangui.

Dans l’avion se trouvent François Hollande, Laurent Fabius, Valérie Trierweiler, Benoît Puga, Hélène Le Gal (Madame Afrique de l’Elysée), une conseillère com, un photographe, la chef du GSPR (Groupe de sécurité de la présidence de la République) Sophie Hatt, ainsi qu’un officier qu’on appelle le Siège, chargé de porter la valise de protection en kevlar.

70 islamistes armés se plantent devant l’avion

Dans la « zone VIP » de la base militaire, François Hollande s’entretient avec Michel Djotodia, « président » non élu, imposé en mars en remplacement du président Bozizé chassé par la milice islamiste, les Séléka, qui en ce moment même massacrent les chrétiens, et sèment la terreur.

« Djotodia était en panique de rencontrer Hollande. Il avait peur qu’il lui demande de dégager », indique Le Paris. Hollande exige des élections d’ici un an, mais lui fait savoir qu’il restera en fonctions d’ici là. (Je suppose que c’est la non ingérance façon socialiste.)

Soudain, deux 4 x 4 et cinq pick-up arrivés de nulle part, transportant environ 70 islamistes se plantent devant le falcon. Les islamistes sortent des pick-up, kalachnikovs à la main. La scène se passe à deux pas d’un camp militaire français, qui n’ont rien vu venir.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

« Ça a été la panique du côté des forces spéciales qui protègent l’appareil », témoigne une source locale.

Hollande n’est qu’à quelques dizaines de mètres…

Un général soudanais de la Séléka sort d’un des véhicules, et après une courte discussion, ordonne aux terroristes de remonter dans les véhicules et de quitter les lieux.

La scène a duré cinq minutes. « Ça a été très, très tendu », avoue-t-on à l’Elysée.

A Bangui, Hollande est passé à côté d’un drame… et il n’a rien vu. Lorsqu’il quitte le « pavillon présidentiel », les Séléka sont déjà repartis.

Interrogé ce dimanche au Grand-Rendez-Vous Europe1 sur l’incident, Laurent Fabius a déclaré que « nous avons passé une partie de la nuit à Bangui et je n’ai absolument pas entendu parler de ça. »

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour Dreuz.info.

http://www.leparisien.fr/politique/securite-hollande-et-l-incident-secret-de-bangui-15-12-2013-3410653.php

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz