FLASH
[24/05/2017] La coalition US a frappé 27 positions d’ISIS en Irak et Syrie le jour de l’attentat de Manchester  |  Philippines : un chef de la police pris en otage a été décapité par ISIS  |  Massive présence policière dans un immeuble de Manchester, possible bombe dans un appartement  |  François Bayrou sur Richard Ferrand : « C’est un connard ! C’est qui, ce député socialiste ? »  |  Israël nul en blocus : 607 personnes ont traversé la frontière de Gaza et Israël hier  |  Espagne : plus de 60% de Catalans rejettent la déclaration unilatérale d’independance  |  Confirmation de Scotland Yard : un homme armé d’un couteau arrêté près de Buckingham Palace, mais pas incident d’ordre terroriste  |  Londres : l’homme arrêté par la police près de Buckingham Palace était en possession d’un couteau de grande taille  |  Londres : un homme a été arrêté par la police près de Buckingham Palace juste avant le passage de la Reine. Motif encore inconnu  |  3 musulmans ont été interpellés en rapport avec l’attentat de Manchester  |  Philippines : ISIS prend un prêtre et des chrétiens en otage pour prendre le contrôle du sud  |  [23/05/2017] Manchester : un colis suspect découvert sous un banc. Police sur place  |  Philippines : l’Etat islamique installe des points de contrôle dans la ville de Marawi  |  Côte d’Ivoire: attentat à Bouaké, 4 morts et au moins une quinzaine de blessés  |  Philippines, Marawi : premiers rapports indiquent que 500 combattants asiatiques d’ISIS sont en train d’attaquer la ville  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 31 décembre 2013

Quatre kalachnikovs, sept pistolets automatiques, quatre pistolets-mitrailleurs et leurs munitions : c’est le chargement que des policiers ont saisi, samedi 28 décembre, au moment de l’interpellation de quatre personnes présentées comme des « malfaiteurs » d’origine belge dans un entrepôt de Geispolsheim à l’ouest de Strasbourg.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Les quatre hommes, connus des services de police belge, étaient pistés par la police française depuis plusieurs jours, après que des enquêteurs belge l’avaient alertée de leur arrivée sur le territoire français.

UN « CRIME VIOLENT » EN PERSPECTIVE

Selon Michel Senthille, procureur de Strasbourg, qui a fait état de ces interpellations lors d’une conférence de presse, lundi 30 décembre, ces quatre hommes, connus pour des actes liés à des attaques de fourgon blindé, étaient sur le point de commettre « un crime violent», vraisemblablement l’attaque d’un transport de fonds.

Les hommes étaient en effet lourdement équipés ; outre les armes, les policiers ont saisi trois kilos d’explosif brisant et des détonateurs, comme le montre cette photo de l’arsenal saisi postée sur Twitter par une journaliste des Derniers Nouvelles d’Alsace.

Quatre grosses cylindrée, volées, ont également été retrouvées. « Tous ces éléments prouvent que ces personnes étaient sur le point de commettre un acte grave », a affirmé M. Senthille à la presse. Selon un communiqué de la préfecture « ils préparaient un casse pour les fêtes ».

Âgés de 30 à 40 ans, les quatre hommes ont été placés en garde à vue puis présentés à un juge d’instruction en vue de leur mise en examen pour association de malfaiteurs, détention d’armes, vol en bande organisée. Ils encourent jusqu’à 15 ans d’emprisonnement.

http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/12/30/des-malfaiteurs-belges-lourdement-armes-interpelles-a-strasbourg_4341417_3224.html?google_editors_picks=true

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz