FLASH
[27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  |  5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 8 janvier 2014

 

Femen-terrorisme

 

Michel Garroté, réd en chef  –-  La revue de presse LSB reproduit les extraits d’une analyse sur les Femen en France : L’organisation, en fait, compte deux structures, toutes deux basées en France: Femen et Femen France. La première, créée en juillet 2012, a pour présidente l’Ukrainienne Anna Hutsol et pour trésorière la tout aussi Ukrainienne Inna Shevchenko. La deuxième, Femen France, celle qui revendique donc le passage au terrorisme, s’est créée le 6 décembre 2012, installant son siège social à la « MDA10 », quai de Valmy à Paris, soit à la Maison des associations du Xe arrondissement de Paris qui dépend de la mairie dirigée par le socialiste Rémi Féraud.

Lequel est aussi patron de la fédération du Paris du PS, porte-parole adjoint d’Anne Hidalgo durant sa campagne et le principal promoteur des salles de shoot dans la capitale. On comprend mieux alors pourquoi, le 14 juillet 2013, relayant une affiche posée par les Femen quai de Valmy, ce même Rémi Féraud l’avait relayée sur Twitter en « cadeau » à Christine Boutin « et à tous les talibans de Ne Lâchons rien ». L’affiche avait-elle été imprimée sur le matériel de la mairie du Xe arrondissement de Paris ?

La domiciliation à la Maison des associations, structure municipale de proximité, permet de bénéficier de services comme l’accès à un service reprographie, à des salles de réunion, à une salle informatique, etc. Si Bertrand Delanoë a condamné à plusieurs reprises les actions accomplies à Paris par les Femen, s’il ne leur a pas accordé de subvention et a même résisté à la pression des Verts qui voulaient que la Mairie de Paris organise un concert de soutien aux Femen et aux Pussy Riot, il y a donc au moins une mairie d’arrondissement, et pas la moindre, qui a fait preuve de bien plus de sympathie pour le combat de ces dames.

Par ailleurs, l’ODLC signale un gros mensonge d’Inna Schevchenko : Dans un tweet du 7 janvier 2014, Inna Schevchenko trompette : « Après une longue bataille, j’ai obtenu mon passeport ! Fière d’y voir écrit République française. Bonne journée les fascistes ». Inna Schevchenko ment. Il ne s’agit pas d’un passeport mais d’un Document de voyage pour réfugié, apatride et autres bénéficiaires de protection, accordé pour deux ans et qui permet à un réfugié en France de voyager dans certains pays étrangers.

En observant les images mises en lignes, on s’aperçoit d’abord que la couverture dudit passeport ne signale pas qu’il s’agit précisément d’un passeport puisque le mot « Passeport » suivi de l’icône indiquant qu’il s’agit d’un document biométrique et que les images ne sont pas visibles et pour cause. En observant le bout de page intérieur de ce document, mis en ligne par l’intéressée, on peut lire que ce document a été délivré par la Préfecture de Police le 4 décembre 2013 et qu’il expirera le 3 décembre 2015. La validité d’un passeport n’est évidemment pas de deux ans.

Reproduction autorisée avec mention :

Michel Garroté réd en chef www.dreuz.info

  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz