FLASH
[27/05/2017] La tombe du général de Gaulle à Colombey-les-Deux-Eglises a été vandalisée  |  Londres : le théatre de Piccadilly Circus vient d’être évacué en pleine séance  |  Trump : « je prendrais ma décision finale sur les accords de Paris [sur le climat] la semaine prochaine »  |  ISIS revendique l’attentat de Manchester  |  Somalie: les islamistes empêchent les populations affamées de recevoir l’aide alimentaire  |  Grande Bretagne : Durham bloquée par la police. Population évacuée du centre ville  |  Philippines, Marawi : l’armée bombarde les combattants de l’Etat islamique lors d’affrontements urbains  |  [26/05/2017] Afghanistan : des terroristes talibans attaquent une base militaire dans la province de Kandahar, au moins 20 morts  |  Syrie : nouvelle frappe de la coalition américaine : 80 proches de l’Etat islamique tués  |  Manchester : Salman Abedi a préparé son attentat depuis 1 an  |  La police allemande a arrêté un islamiste à Essen  |  Egypte, des musulmans attaquent des Chrétiens coptes dans un bus: 24 morts, 16 blessés. Ils n’ont pas entendu les mots d’amour de Manchester  |  [25/05/2017] Philippines : affrontements violents aujourd’hui entre ISIS et l’armée philippine dans l’ouest de Mariwa  |  Manchester : raid de la police en cours concernant des suspects en rapport avec l’attentat  |  Une bombe a été placé dans la voiture de l’ancien Premier ministre grec , Lucas Papademos. Plusieurs personnes blessés dont le Premier ministre  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Joseph Cuesta le 8 janvier 2014

 

sénile

 

L’AFP raconte que Les propriétaires du Monde, Xavier Niel, Pierre Bergé et Matthieu Pigasse, négocient le rachat majoritaire du Nouvel Observateur, hebdomadaire lourdement déficitaire, réunissant ainsi deux des plus prestigieuses marques de presse françaises (on se prend pour qui là ?) pour compenser leur fragilité financière (extraits adaptés et commentés ; voir lien vers source en bas de page). Les trois hommes d’affaires, qui ont racheté le Monde en 2010, sont en négociations exclusives pour racheter 65% du Nouvel Observateur pour 13,4 millions d’euros, déclare mercredi à la rédaction son propriétaire et fondateur Claude Perdriel, selon une source proche du dossier. Claude Perdriel, lui, en garderait 35%.

Ce rachat inclura le site Rue89 et la régie publicitaire du Nouvel Obs. L’opération valorise donc l’ensemble à environ 20 millions d’euros. Le groupe Le Monde, qui comprend le 2e quotidien national généraliste français, avec près de 300000 exemplaires (« national généraliste », ça ne veut rien dire) mais aussi l’hebdomadaire culturel Télérama et des titres comme Courrier International et La Vie, s’adjoint ainsi un hebdomadaire généraliste qui tire à 500’000 exemplaires, le format qui lui manquait, ce qui permettra des synergies dans le domaine publicitaire (synergies, ça reste à voir).

chiottes-5

Ce rapprochement de marques de presse prestigieuses et des deux plus puissants sites d’info français est une solution pour compenser leur fragilité : la plupart de ces titres sont actuellement déficitaires, victimes de la baisse des recettes publicitaires et des ventes d’exemplaires papier (prestigieux, puissants et déficitaires, c’est de l’anachronisme à la française). Comme Claude Perdriel, nombre de propriétaires de magazines las de renflouer des titres en perte jettent l’éponge et les mettent en vente, dont Lagardère qui cherche des repreneurs pour dix titres, autrement condamnés à fermer.

Le groupe Le Monde, avec un chiffre d’affaires d’un peu plus de 300 millions d’euros, affichera un déficit net de plus de 2 millions en 2013, dont une perte de plus de 5 millions pour le quotidien Le Monde, compensée par les bénéfices notamment de Télérama (c’est une blague ?). Le Nouvel Observateur, avec un chiffre d’affaires de l’ordre de 75 millions, devrait enregistrer pour 2013 un déficit de 5 à 7 millions, avait annoncé Claude Perdriel en décembre. Ces pertes sont dues en partie au site Rue89, qui accuse un déficit annuel de près d’un million d’euros.

caviar

Du côté des repreneurs du Nouvel Obs, on souligne que l’intérêt de l’opération n’est pas financier, mais que l’objectif consiste à défendre une presse indépendante en France. Ils estiment en revanche que seuls des comptes solides garantiront cette indépendance et vont donc s’attacher à les redresser (encore un anachronisme à la française ; l’intérêt de l’opération n’est pas financier ; mais seuls des comptes solides garantiront cette « indépendance »). Les liens Niel-Perdriel ne sont pas nouveaux : Claude Perdriel, 87 ans, avait annoncé début décembre qu’il cherchait des investisseurs pour racheter le Nouvel Observateur en souhaitant publiquement l’arrivée de Xavier Niel, comme lui un homme d’affaires passionné de presse (et de quelle presse !…).

Il avait aussi estimé qu’un rapprochement entre le Nouvel Obs et Le Monde, deux journaux de centre gauche, aurait du sens (sauf que le Nouvel Obs et Le Monde sont d’extrême-gauche). Depuis qu’il avait échoué à racheter le Monde en 2010, Claude Perdiel avait d’ailleurs gardé des liens avec le trio d’investisseurs, auquel il pensait faire appel s’il décidait de passer la main. Les discussions se sont accélérées ces dernières semaines. Claude Perdriel a assuré mercredi à sa rédaction avoir posé des conditions à ce rachat : le maintien de l’équipe dirigeante du Nouvel Obs et de sa ligne éditoriale « sociale-démocrate » ainsi que la garantie qu’aucun licenciement ne se ferait sans son accord (en France social-démocrate veut dire gauchiste).

pussy-riot-1

Laurent Joffrin serait maintenu à son poste de directeur tandis que Claude Perdriel conserverait la présidence du directoire, a expliqué ce dernier en déclarant espérer boucler la vente d’ici fin février. Claude Perdriel garderait aussi les magazines Challenges et Sciences et Avenir. Il a précisé à la rédaction qu’il n’y aurait aucune synergie entre les rédactions du Monde et du Nouvel Observateur (faudrait savoir…). Ce rachat s’effectuerait via la holding Le Monde libre (encore une blague ?), détenue à parts égales par le trio Niel-Pigasse-Bergé.

Reproduction autorisée avec mention :

www.dreuz.info

Source :

http://www.lepoint.fr/medias/xavier-niel-negocie-le-rachat-du-nouvel-observateur-08-01-2014-1777976_260.php

   

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz