FLASH
Bonne nouvelle : les services français de contre-terrorisme indiquent qu’au moins 200 Français ont été tués en Irak et en Syrie | Egypte : le ministre des Affaires étrangères réaffirme que les liens avec Israël sont solides et stables | France, les pieds Nickelés : le chômage a augmenté de 1.4% en août | Deux Cannoises interpellées en Alsace après les deux Niçoises écrouées | Arabie saoudite : Une pétition signée par plus de 14,000 femmes demande la fin du gardiennage obligatoire des femmes par les hommes | #Malmo : une des 4 victimes est morte et elles sont toutes connues de la police, qui pense qu’il s’agissait d’un règlement de comptes entre gangs | Houston, Texas : 7 blessés par balles dans un centre commercial – attaquant appréhendé – motif encore inconnu | A quelques heures du premier débat, Trump est 2% devant Clinton dans le sondage national Blomberg: 43/41 | Tchad : quatre soldats tchadiens ont été tués près de la frontière avec le Niger dans une attaque attribuée à Boko Haram | Terrorisme : durant la nuit, la police a découvert 3 ateliers de fabrication d’armes, des munitions, 4 pistolets, en Judée Samarie | Drôme : Émeute en cours à la prison de Valence, des détenus ont dérobé des clés, ouvert des cellules & mis le feu. 2 surveillants blessés | A la demande de Damas, le Royaume Uni confisque le passeport d’une journaliste syrienne | E. Cosse prévient: ceux dont les familles disposent de plus de 30.000€ de patrimoine pourront voir leurs APL baisser | Lors de leur rencontre, Trump annonce à Netanyahou qu’il reconnaîtra Jérusalem comme capitale indivisible du peuple juif | Laxisme de gauche : 7 morts, 36 blessés ce week end à Chicago – essentiellement noirs par des noirs |
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaïa le 8 janvier 2014

Dans la nuit du 19 au 20 décembre dernier, une équipe du SMUR est appelée à 3 h 30 dans un quartier de Pontarlier pour une jeune femme sur le point d’accoucher à domicile.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Ils ont exposé l’appareil endommagé à l’accueil des urgences, comme un symbole. Les médecins du SMUR se sont dit que les auteurs du pillage de leur véhicule pourraient avoir à se présenter à leur tour aux urgences.
Et puis outre leur indignation, ils veulent aussi donner à réfléchir.

Dans la nuit du 19 au 20 décembre dernier, une équipe du SMUR est appelée à 3 h 30 dans un quartier de Pontarlier pour une jeune femme sur le point d’accoucher à domicile. Le véhicule SMUR rejoint celui de l’ambulance de garde et se précipite au secours de la jeune femme. La décision est prise de la transférer au centre hospitalier.
« J’ai aperçu deux silhouettes dans les phares de la voiture », explique l’ambulancier Fabrice Guy. « J’ai pensé sur le moment que ces deux-là partaient travailler d’équipe ».

Retour au centre hospitalier. Là, le personnel constate qu’il manque du matériel. dans la voiture. Notamment un appareil servant à « pousser » les seringues et un sac à dos contenant le matériel complet de ventilation. « Il a fallu reconstituer tout l’équipement… Nous aurions pu partir aussitôt pour une nouvelle intervention et se trouver dépourvu de matériel qui peut s’avérer essentiel sur certaines interventions ».

La matinée du 20 décembre a d’ailleurs été extrêmement chargée en interventions diverses pour les équipiers du SMUR. « Je ne peux pas m’empêcher de penser que nous aurions pu être appelés dans la famille d’un des gars qui nous a volé le matériel », philosophe Fabrice Guy. « Ces faits sont très choquants », ajoute Philippe Marguet, le médecin responsable du SMUR. « Peut-être encore un peu plus à Pontarlier. On pourrait penser que nous sommes à l’abri de ce genre de vols, mais preuve en est. »

Le lendemain, un ambulancier privé est venu ramener le pousse-seringue retrouvé éventré dans la rue même de l’intervention. Tout ce que contenait le sac de ventilation était éparpillé sur le trottoir.

La facture s’élève à 4.000 euros

L’appareil est exposé à l’accueil des urgences. Avec une pancarte : « Suite à une sortie du SMUR pour porter secours à une victime, ce dispositif médical a été volé puis détruit. Coût du nouvel achat : 2 000 euros TTC ».

Au total, la facture s’élève à 4 000 euros pour le remplacement du matériel.

Mais la blessure va au-delà d’une simple facture. Ces faits ouvrent un abîme d’incompréhension devant le personnel de l’hôpital. Ils sont à rapprocher de toutes les attaques dont peuvent faire l’objet les sapeurs-pompiers et l’ensemble des secours dans certaines cités.

« Il y a tout de même un côté un peu sacré dans notre mission, le matériel sauve des vies, des gens. Oui, nous sommes choqués »…
Une plainte a été déposée au commissariat de police.

http://www.estrepublicain.fr/doubs/2014/01/07/urgentistes-choques

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz