FLASH
[21/07/2017] Istanbul : des Turcs jettent des pierres à la synagogue d’Istanbul pour dénoncer l’installation de détecteurs de métaux à l’entrée du Mont du Temple  |  Réduction du budget des armées : la France a une longue tradition de sacrifier les vies humaines pour économiser sur le matériel  |  Israël ne retirera pas les détecteurs de métaux au Mont du Temple, les Arabes promettent une « journée de rage », c’est quoi leur excuse ?  |  Effet Trump : 3 labos pharmaceutiques Corning, Merck, Pfizer vont investir 4 milliards et créer 4 000 emplois aux USA  |  Suède : une femme de 45 ans violée par 3 immigrés africains dans une forêt près de Stockholm  |  [20/07/2017] Hebron: un colon arabe vient de tenter de poignarder des soldats israéliens. Il a été abattu  |  [19/07/2017] Le CSA autorise TF1 a coupé l’émission de variété « Journal télévisé » par de la pub – sans réduire votre impôt audiovisuel  |  [18/07/2017] Hébron : Un terroriste palestinien a foncé sur la foule et blessé deux soldats israéliens avant d’être tué par balles  |  Allemagne, Schwerin : de jeunes arabes ont attaqué un homme qui défendait une femme victime de leur harcèlement  |  Israël : la triple alerte d’attaques à la roquette sur Rosh Pina, Tibériade et Safed est probablement fausse  |  [17/07/2017] Dépêche Reuters: Baghdadi est définitivement en vie »  |  Michael Stipe de R.E.M. soutient Radiohead contre les menaces de BDS  |  Allemagne : un homme armé s’est introduit dans une école – il est recherché par la police  |  Etats-Unis : un homme qui faisait des menaces terroristes contre le personnel d’un hôpital a été arrêté  |  Italie : un étranger d’origine guinéenne a attaqué un policier avec un couteau à la gare de Milan  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Hervé Roubaix le 9 janvier 2014

imgres

Si Dieudonné est libre de s’exprimer, cela veut dire que l’humour contre les noirs et les arabes est libre aussi ? Tiens, je vais m’y mettre… si vous voulez vous joindre à moi – dans les limites fixées par le tribunal administratif de Nantes sur la liberté d’expression, bien entendu. Tout débordement sera censuré.

Une ville de province est envahie de pigeons. Le maire ne sait plus comment s’en débarrasser. Il a toute essayé. Les ultras sons, les épouvantails, tout.

Et les pigeons dégradent les façades des immeubles, chient sur les passants, et pire, ils sont porteurs de maladies au point que les enfants ne peuvent même plus jouer dans le sable, dans les jardins publics.

Un jour se présente un homme qui dit pouvoir libérer la ville de tous ses pigeons. Il demande à voir le maire, qui, à bout, décide de le recevoir.

« Je peux vous débarrasser de vos pigeons, et je suis prêt à le faire gratuitement, dit l’homme mystérieusement. Mais si vous me demandez comment j’ai fait, si vous me poser la moindre question, alors cela vous coûtera 1 million d’euros. »

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Le maire, évidemment, accepte, car même s’il doute du résultat, il se dit qu’il n’a rien à perdre, et de toutes façons, il n’a aucune intention de poser de questions, donc de débourser 1 million.

Le lendemain, l’homme arrive très tôt avec une cage en or, qu’il pose au milieu de la place de la mairie. Il ouvre la porte, et en sort un oiseau d’un rouge intense. L’oiseau commence à tourner dans les airs au dessus des bâtiments, et miracle, les pigeons se mettent à le suivre et à tourner avec lui. L’oiseau rouge tourne, tourne, et rapidement, des dizaines de milliers de pigeons volent derrière lui.

Au bout de deux heures, alors que le ciel est noir de pigeons au dessus de la petite ville, l’oiseau rouge, soudainement, se met à voler vers une direction inconnue, suivi par des centaines de milliers de pigeons. Il vole et disparait à l’horizon.

Il n’y a plus un pigeon en ville.

Le lendemain, l’oiseau rouge revient, rentre dans sa cage, l’homme ferme la porte de la cage, et s’apprête à partir, contrat rempli.

C’est alors que le maire arrive en courant, et l’arrête : Monsieur, je sais que nous avons un contrat, mais je ne peux pas résister à vous poser une question. Alors voilà, vous trouverez dans cette mallette 1 million d’euros, et voici ma question : « vous n’avez pas la même chose pour nous débarrasser des arabes ? »

PS/ Manuel Valls a fait appel de la décision du tribunal administratif de Nantes, et a saisi le Conseil d’Etat, qui se réunira à 17 heures pour statuer. Si le Conseil d’Etat interdit le spectacle, il nous faudra donc supprimer cette page…

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz