Publié par Jean-Patrick Grumberg le 9 janvier 2014

C’est LE test qui soutient toute l’affaire Dieudonné, et va déclencher, quels que soient les résultats, une déferlante des commentaires délirants.

Les tribunaux administratifs de Nantes et Orléans se prononcent ce jeudi 9 janvier en fin de matinée ou en début d’après-midi sur l’interdiction des spectacles de Dieudonné.

L’avocat de Dieudonné, Maitre Jacques Verdier, a déclaré: «pas de doute que Dieudonné sera sur scène ce soir».

Le juge du tribunal administratif n’a pas compétence pour décider si les spectacles de Dieudonné sont une incitation à la haine raciale, cela relève du juge pénal. En revanche, il doit évaluer l’atteinte à l’ordre public, le risque de trouble pour l’ordre public des spectacles.

Le maire de Nantes, ainsi que les maires ou préfets de 28 villes de France se sont prononcés contre ou sont sur le point d’interdire les spectacles de Dieudonné.

En cas d’interdiction, l’hypocrite Dieudonné – qui se dit contre le système mais sait parfaitement s’appuyer sur le système et ses avocats – attaque la décision devant le tribunal administratif, lequel doit dire si l’interdiction est motivée ou non, et confirmée ou annuler.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Screen Shot 2014-01-09 at 12.29.02 PM

Il ne s’agit cependant pas des premiers tests devant le tribunal administratif de la circulaire de Manuel Valls qui recommande l’interdiction de l’antisémite.

Hier, à Pau, Dieudonné a perdu devant le tribunal administratif qui tentait de faire annuler l’interdiction de son spectacle à Biarritz. Le tribunal administratif s’est en effet déclaré incompétent et a renvoyé M’Bala M’Bala devant les tribunaux judiciaires.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz